vendredi 25 mars 2016

Alia et les voleurs d'ombre tome 2 Sophie Auger


Merci à Nisha éditions de cette lecture.



Comme vous le savez le tome 1, m'a laissé un sentiment mitigé. J'avais tout de même envie de connaître la suite et j'ai donc décidé de lui donner une chance. Je peux vous dire que ça n'a pas été sans peine.

L'histoire comme pour le premier opus met un peu de temps à vraiment démarrer. Au tiers du roman , les choses commencent à bouger. Dans ce type de publication en épisodes , j'attends d'être prise entre les mailles du filet de l'auteur dès les premières lignes, ici ce n'est pas le cas.

Passé ce constat, je me suis dit bon ça commence à bouger, je continue. Et là, je me suis restée spectatrice et à aucun moment prise dans le récit même si la curiosité était là.
Alors, pourquoi ?

J'ai eu ce souci avec le premier tome: le style. Je n'en avais pas parlé pensant que c'était moi qui en attendais de trop (vu les très bons avis sur ses autres romans) et je n'ai pas cherché plus loin.
Cette fois ci , j'ai fait lire des passages à plusieurs personnes. Elles ont fait le même état des lieux : le souci est le style de l'auteur qui a un problème avec la syntaxe, la grammaire et non l'histoire.

Je vous explique.
Le texte est fait la plupart du temps de phrases courtes, d'où un style saccadé. C'est un peu embêtant pour une romance mais il y a plus : il y a un problème de syntaxe. Des phrases courtes oui mais aussi des phrases coupées bizarrement (peut-être un souci de ponctuation ?, un effet de style ?) , j'ai trouvé ceci par exemple : "Je fonce. Sans Réfléchir." ou ceci "Quand je repense à tout à l'heure."(une proposition subordonnée, n'existe pas seule, elle est suivie ou précédée d'une proposition principale) .
Ces exemples sont issus de la narration à la première personne et non d'un dialogue, je précise.
Oui, ça semble être un souci de ponctuation . Il m'a beaucoup gêné car il est présent très souvent et non de temps à temps. La lecture est en décousue.

Désolé, pour cette chronique longue, j'ai eu besoin d'analyser pourquoi je n'arrivais pas à m’imprégner du récit . Le style fait pour moi autant si ce n'est plus que l'histoire elle-même.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!