samedi 11 mars 2017

Pour l'amour de Mathide Louis Caron


Merci à LP conseils et aux éditions L'Archipel de cette découverte.

Début des années 30. Félix Métivier, un entrepreneur canadien, bravant la neige et les moustiques, s'emploie à conquérir la forêt. Derrière lui une armée des bucherons et de draveurs. Dans ses pérégrinations, Félix se lie d'amitié avec le peintre français Henri Ramier, dont Mathilde, une jeune Québécoise, s'amourache. Comment la jeune femme a-t-elle pu tomber amoureuse d'un homme qui pourrait être son père ? Septembre 1939. A l'annonce de la déclaration de guerre, Ramier regagne son Gers natal avec Mathilde. Tout étonne celle-ci dans la façon de vivre des Français. En retour, sa franchise, sa naïveté lui valent railleries et quolibets. Mais ce n'est rien à côté de l'inimitié que lui voue Irène, la fille d'Henri. Henri, ce père tranquille dont l'insouciance exaspère Mathilde. Que ne rejoint-il les rangs de la Résistance ? Que fait-il de ses journées passées à Auch, avec son matériel de peinture ? Le jour où les Allemands investissent la zone libre, Mathilde, lasse de voir les Français s'entredéchirer, décide de choisir son camp. Au péril de sa vie...

Une plume addictive, une romance forte.


Henri est un peintre français célèbre qui décide de visiter le Québec. Il rencontre Mathilde, infirmière.

Autant Henri est un homme sensible à l'émotion à fleur de peau autant Mathilde elle est un roc, une force.
Leur histoire, leur attirance est à l'image des paysages dans lesquels ils évoluent , on ressent toute la rudesse, l'immensité du Québec sauvage et la beauté.
La romance évolue très lentement. Ils apprennent à se connaître et se rendent compte qu'ils ont beaucoup en commun.
Une première partie où les choses évoluent tout doucement.

La deuxième partie est plus mouvementée et prenante. Elle se situe pendant la seconde guerre mondiale.

La plume de l'auteur est prenante. Le roman se lit très vite. Malgré ça , j'ai eu une impression de langueur surtout dans la première partie. De plus, l'écriture de Louis Caron est très descriptive même dans les dialogues. Ces derniers servent souvent à expliquer les moments d'action ce qui accentue ce sentiment de langueur.

Un roman qui me laisse une bonne impression par la beauté des descriptions de l'auteur et la force qui ressort de ce couple mais je reste sur ma faim car j'ai trouvé l'ensemble trop langoureux.


9 commentaires:

  1. Je vais passer mon tour, je crois. Je pense que je m'ennuierais avec ce livre. :/

    RépondreSupprimer
  2. Ah mince, dommage qu'il ne soit pas aussi bien que tu l'attendais !

    RépondreSupprimer
  3. Je pense passer mon tour sur ce livre.

    RépondreSupprimer
  4. Mince, je vais bientôt le lire ! j'espère aimer malgré tout !

    RépondreSupprimer
  5. bon, ça ne me tentait pas du départ alors je laisse tomber...

    RépondreSupprimer
  6. Ton avis en demi teinte me froisse un peu parce qu'il me plaisait beaucoup. Mais... Je pense quand même me laisser tenter ^^

    RépondreSupprimer
  7. Ce n'est pas mon genre, mais il pourrait plaire à ma sœur, je note !

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!