samedi 13 mai 2017

L'affaire Isobel Vine Tony Cavanaugh



Merci à Babelio et aux éditions Sonatine de cette découverte.

Pour n'importe quel passant, les rues, les places, les jardins de Melbourne possèdent un charme certain. Pour Darian Richards, chacun de ces lieux évoque une planque, un trafic de drogue, un drame, un suicide, un meurtre. Lassé de voir son existence ainsi définie par le crime, et uniquement par le crime, il a décidé, après seize ans à la tête de la brigade des homicides, de passer à autre chose. Une vie solitaire, plus contemplative. 
Il accepte néanmoins de sortir de sa retraite par amitié pour le chef de la police qui lui demande de disculper son futur successeur, en proie à des rumeurs relatives à une ancienne affaire : en 1990, après une fête donnée chez elle, on a retrouvé le corps sans vie de la jeune Isobel Vine. Suicide, accident, meurtre ? L'enquête fut d'autant plus délicate que quatre jeunes flics participaient à cette soirée. Elle fut classée sans suite, mais le doute persiste sur ce qui s'est réellement passé. 
Reprendre des investigations vingt-cinq ans après les faits n'est jamais une partie de plaisir, surtout quand l'affaire concerne de près la police. Les obstacles ne manquent pas. C'est sans compter sur le caractère obstiné, rebelle et indiscipliné de Darian Richards et sur sa fâcheuse habitude à porter davantage d'attention et de respect aux morts qu'aux vivants. L'enquête rythmée de nombreux rebondissements va peu à peu l'amener aux frontières du bien et du mal, de la vérité et du mensonge, et Richards y perdra peut-être ses dernières illusions. 


Un roman aux multiples rouages.

Darian accepte de reprendre du service pour enquêter sur une affaire vielle de 25 ans.

L'auteur nous mène dans une affaire aux multiples facettes : une jeune femme morte, des policiers impliqués dans sa vie, un petit ami, son prof et la grande question Isobel s'est-elle bien suicidée?

Pour nous faire comprendre toutes les répercutions de cette affaire, l'auteur utilise une narration originale. Il nous met dans la tête de plusieurs protagonistes et on a aussi des allers retours présent/ passé.
Il n'est pas simple au départ de se repérer dans cette narration. Elle permet de bien appréhender le fait que la mort d'Isobel e encore des imbrications dans le présent.
Une enquête difficile pour Dorian qui doit faire face aux implications de ses collègues et d'une enquête bâclée. De plus, son enquête dérange et il est en ligne de mire avec ses coéquipiers : par qui, pourquoi ?

Le résultat de cette enquête va plus loin que la découverte de ce qui s'est passé : chacun a quelque chose à cacher, à oublier!

Un policier aux multiples rouages avec un côté troublant, intrigant des plus intéressant.


3 commentaires:

  1. C'est le genre de thriller qui pourrait vraiment me plaire, alors merci beaucoup pour la découverte ma belle !

    RépondreSupprimer
  2. Ouuuuh ! Ca, ça va me plaire, je le note et il va directement en haut de ma Wish List!

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!