mercredi 14 juin 2017

Les Fauves tome 1 Régression Manon Toulemont


Merci à VFB éditions pour cette belle découverte.


Dans un futur plus proche qu’on ne le croit, l’humanité se trouve divisée en deux. D’un côté, les individus civilisés mènent une existence confortable au sein de mégalopoles ultramodernes et surprotégées. Les règles y sont strictes, les sanctions sévères. Vivant en autarcie, totalement isolés d’une nature qu’ils ne comprennent plus et craignent par-dessus tout, ces citoyens sont les dignes représentants d’Homo sapiens industrialis. Mais à l’Extérieur, loin des ordinateurs, des aliments biosynthétiques et des machines survoltées, certains hommes sont retournés à l’état de bêtes : on les appelle « Fauves ». Criminels de sang et autres personnalités peu recommandables, exilés de la société pour leurs méfaits, peuplent les territoires sauvages à l’écart des villes. Là-bas nulle loi ne subsiste, si ce n’est celle du plus fort.
Nathaniel Darseau, riche et brillant étudiant de la capitale Oxalis, ne semble guère destiné à rejoindre cet enfer. Aucun instinct primitif n’anime ce jeune homme conditionné par une société résolument pacifiste. Il faudrait un incroyable concours de circonstances, une diabolique conspiration, une malchance inouïe pour entraîner notre héros dans cette spirale de violence et de mort...



Une dystopie entre sociabilité et instincts primitifs.

Nathanaël vit dans une société où la violence n'existe quasi plus,  dans des villes sans contact avec la nature. Lorsque son frère commet  un acte répréhensible, la vie de Nat bascule.

La première partie nous fait découvrir une société qui se dit idéale ou presque tout acte violent a été  évincé, dont le régime alimentaire exclu la viande. Les gens ne rentrant pas dans ce moule sont exclus à l'extérieur de ces cités et deviennent les Fauves. On découvre aussi comment on essaie de réhabiliter un homme qui a commis son première acte violent.
La seconde partie nous fait découvrir l'envers du décor : la vie chez les fauves.

L'auteur joue ici sur la sociabilité (la non-violence) de l'homme en opposition à ses instincts primitifs.
J'ai trouvé le sujet très original et traité de manière inattendu : deux manières de vivre dans une société dont une créée par la première alors qu'elle est tout ce qu'elle exècre.
J'ai eu l'impression de voir un monde futuriste s'opposer à un monde préhistorique, primitif.
J'ai hâte de découvrir la suite et de voir comment l'auteur par le biais de Nathanaël va faire évoluer les choses et surtout comment Nathanaël le pacifique va survivre et tenir son objectif après ce qui s'est produit dans le final.  Le rejet ne sera-t-il pas trop fort ?

Une excellente dystopie original opposant pacifique et violence (sociabilité et instincts primaires) .


7 commentaires:

  1. Une dystopie qui m'a l'air vraiment pas mal du tout :)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas fan du genre... ! Heureuse de voir que ta lecture t'ai plu =)

    RépondreSupprimer
  3. Ah oui, voilà une dystopie qui me ferait très envie !

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'est pas une lecture pour moi, je n'aime pas les dystopie mais ravie de voir que tu ais aimé ta lecture

    RépondreSupprimer
  5. C'est un livre qui m'a l'air très étonnant.

    RépondreSupprimer
  6. J'adorais les dystopies avant, mais ça fait une éternité que je n'en ai pas lu. Celle ci a l'air sympa par contre :)

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!