mercredi 18 octobre 2017

A L'Hermine Blanche Kyra Dupont Troubetzkoy


Merci à LP conseils et aux éditions Luce Wilquin de cette découverte.

Sacha a cinq ans lorsqu'elle chute brusquement d'un immeuble. Sa mère, Sophie Kniazky, une princesse russe malade d'amour, vient tout juste de décéder. Une idée germe, qu'on ose à peine formuler : et si la petite avait sauté ? Son entourage préfère enterrer ces drames trop complexes, tandis que Sacha voit s'éloigner le souvenir des jours heureux passés avec sa mère et Sam, l'amant de celle-ci. Il devient impossible de lui faire parler de sa tsarine au destin tragique, dont les mondains ont fait une icône. Mais à trente ans, l'âge exact auquel sa mère rendait l'âme, un verdict médical sans appel exhorte Sacha à sortir du silence. Si elle veut comprendre qui elle est, elle n'a d'autre choix que de partir sur les traces de Sophie, de son prestigieux nom de famille et de ses aïeux aux secrets inavouables, dont le monde s'est effondré avec la révolution bolchévique. Un roman d'amour mêlant la grande et la petite histoire. Un conte intime devenu fresque romanesque. Un brin russe, un brin français.

Une quête d'identité, d'amour maternelle, familiale.

Sacha a 5 ans et chute d'un immeuble. Sa mère, Sophie vient de décéder.

Un roman où l'angoisse, les peurs de la petite Sacha enfant, dans un premier temps nous touchent. Cette enfant qui vient de perdre sa mère, se retrouve seule face à son chagrin , son incompréhension. Son père décide de l'envoyer dans un pensionnat où Sacha sera en quête d'amour, de reconnaissance.
A 30 ans, Sacha réalise qu'elle a besoin de comprendre, de connaître cette mère partie trop tôt.

Ce récit alterne l'état d'esprit de Sacha à différents âges et la vie de sa mère Sophie.

On a ici une quête d'identité, une recherche d'amour filiale avec des secrets et un brin d'histoire avec le côté russe de Sophie.

Un roman qui ne peut que toucher son lecteur tant le désarroi de cette enfant, de cette jeune femme qui souffre et sa solitude face à tout ça sont bien décrits par Kyra Dupont Troubetzkoy.
Il y a quelque chose de fort et d'angoissant qui ressort de ce récit qui nous touche. On sent que l'auteur a mis une grande part d'elle-même dans ce récit.

Une quête de reconnaissance, d'identité, d'amour qui ne peut laisser indifférent tant l'histoire de Sacha, que son entourage laisse à son mutisme  puis cette jeune femme de 30 ans en quête de réponses est poignante.


7 commentaires:

  1. Ton avis est encourageant, pourquoi pas :)

    RépondreSupprimer
  2. je ne suis pas sure que ce soit pour moi, mais ça a l'air intéressant

    RépondreSupprimer
  3. Malheureusement, ça ne m'attire absolument pas...

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas sure qu'autant d'émotion soit pour moi. Enfin, je suis assez curieuse et je le garde en mémoire.

    RépondreSupprimer
  5. Il me tarde de le lire en espérant apprécier autant que toi !

    RépondreSupprimer
  6. Malgré cette jolie chronique, il ne me tente pas plus que ça...

    RépondreSupprimer
  7. Hé bien, tu parviens à me convaincre. La lecture de ton avis me fait changer d'avis parce qu'a première vue, je ne me serai pas retourné dessus. =)

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!