samedi 8 avril 2017

Wanted Muriel Martinella



Merci à l'auteur de cette découverte.

Ce roman s'adresse aux filles comme aux garçons de 9-12 ans. Il comprend de nombreuses illustrations en noir et blanc. Déboires d'un pré-ado partagé entre sa sensibilité et son besoin de rébellion tant les rapports avec ses parents et sa soeur sont devenus difficiles. Le mauvais bulletin scolaire qui les attend dans la boîte aux lettres va précipiter son désir de fuite. Alors qu'il sort son chien, c'est décidé, ce soir, il ne rentrera pas... Une aventure qui le mènera jusqu'à un camp gitan. Dans cette communauté, aux traditions et modes d’existence à l’opposé de la sienne, Bastien sera confronté pour la première fois à la mort, la peur et la douleur. Il y connaîtra les valeurs essentielles de la vie et de la famille, les violons et les guitares, les sifflements d'oiseaux et l'amour de la jolie Sara. Jusqu’à que ce repaire, ce lieu d’asile où il avait trouvé sûreté et protection, se révèle être un véritable coupe-gorge. Pris entre deux feux, Django la terreur d'un côté et la police de l'autre, il lui faudra choisir son camp pour sauver sa peau...

Le voyage d'un adolescent, une quête vers ce à quoi il aspire vraiment.

Bastien va fuir sa famille où il ne se sent pas à sa place. Il va fuguer, sur son chemin il rencontre un groupe de manouches.

Une fugue qui a le goût d'un parcours initiatique et d'authenticité.

En découvrant les valeurs simples de manouches, Bastien va relativiser ce qu'il vit et comprendre qui il est et qui sont les siens. Ils découvrent aussi un vie dure avec des valeurs différentes des nôtres. Sa présence avec eux attise les peurs de certains et rend la vie de Bastien au sein de cette communauté difficile.
Il est accompagné de son fidèle compagnon Barth. Barth est un point d'ancrage, un repère pour Bastien mais le chien vieillit. Barth représente l'enfance de Bastien( ils ont le même âge). Les événements autour de son chien vont aussi aider Bastien à mûrir.

La plume de l'auteur est poétique, belle. Elle nous entraîne facilement dans l'aventure de Bastien.

Un joli roman, le passage de l'enfance vers l'âge adulte. Ce récit donne des réponses simples à cet âge ingrat où rien n'est assez bien pour eux où ils remettent tout en question.


La Belle et la Bête Histoire éternelle Jennifer Donnelly


Merci aux éditions Audiolib de cette écoute.

Belle aime les livres, elle est intelligente… et prisonnière du château de la Bête. Pourtant, elle s’y sent à présent chez elle et s’est liée d’amitié avec les habitants. Quand elle découvre Nevermore, un livre enchanté, Belle se retrouve aspirée dans un monde de charme et d’intrigue.
 
La vie de Belle entre les pages de Nevermore est trépidante. Conversations passionnantes sur fond de luxe parisien avec des personnages pleins de mystère… et même une rencontre qu’elle n’aurait jamais crue possible. Que demander de plus ?

À Nevermore, Belle peut avoir tout ce qu’elle a toujours désiré. Mais un doute subsiste : que deviennent ses amis au château de la Bête ? Belle peut-elle vraiment faire confiance à ses nouveaux compagnons ? Ce monde est-il seulement réel ? Belle devra percer la vérité à jour si elle ne veut pas s’y perdre à jamais. 


Belle est prisonnière au château de la Bête, elle se sent bien grâce à la bibliothèque et aux serviteurs de la Bête.

La lecture de Manon Azem est rythmée, enjouée. Les voix sont bien interprétées, j'adore celle de Zip et ce personnage est un joli coup de coeur.

J'ai adoré le début de l'histoire et tous les moments que Belle passe avec Zip, Lumière et les autres.
Par contre, j'ai eu beaucoup plus de mal avec les passages où Belle se trouve dans Nevermore. Dans ces parties, on a une Belle naïve à un point qui est souvent agaçant.

J'ai adoré le personnage de Zip, sa franchise , son naturel.

Je suis globalement un peu mitigée sur ce roman. Ayant vu, de nombreux avis enthousiastes, j'ai réécouté le livre audio pour être sur de ne pas être passée à côté de quelque chose. Après cette deuxième écoute, mon ressenti est confirmé :  j'ai donc apprécié les parties au château et un peu moins celle dans Nevermore où le personnage de Belle m'a paru parfois bien niais et naïf, se laissant convaincre facilement.

Ce récit nous propose un joli message sur les apparences et la réalité, sur les gens qui comptent.


vendredi 7 avril 2017

Un royaume pour deux Marin Ledun



Merci aux éditions Syros de cette belle découverte.

En vacances chez sa grand-mère, Lola est la reine d'un royaume qu'elle réinvente chaque été. Cette nature sauvage écrasée de soleil, dont elle connaît le moindre bloc de pierre ou buisson d'aubépine, elle va devoir la partager cette année avec Aymen, un jeune garçon syrien dont la famille est réfugiée en France. Par amitié, mais aussi par bravade, Lola conduit Aymen jusqu'à la ruine maudite, une vieille bâtisse à propos de laquelle se raconte une histoire terrifiante...

Une aventure pour deux nouveaux amis et aussi une leçon de vie.

Lola est en vacances chez sa grand-mère quand sa mère arrive avec un jeune garçon de son âge Aymer, il est syrien.

Entre deux jeux, les deux amis discutent de leur vie, ils découvrent les différences de leur vécu.
A travers les yeux de Lola, on découvre que parfois ne pas aller au fond des choses, se tenir à quelques mots peuvent entraîner des suppositions qui deviennent des a priori.
Lola ne connaît pas la Syrie. Elle a quelques idées sur ce qui se passe mais souvent faussées par le peu de choses qu'elle connaît. Elle va apprendre à l'écoute d'Aymer.
De son côté, Aymer lui pense que personne ne peut comprendre ce qu'il a vécu, il continue à réfléchir comme un enfant traqué qui doit se protéger des inconnus.
Leurs deux visons entraînent des malentendus, le tout sur le fond d'une aventure qui va leur permettre de créer des liens solides et apprendre à se connaître.

Un magnifique roman simple avec une belle profondeur sur un sujet d'actualités les migrants de Syrie vu à travers les yeux d'enfants. L'auteur apporte quelques réponses aux jeunes lecteurs et leurs ouvrent les yeux sur le fait que chacun vit les choses du point de vue de son vécu , le tout sous fond d'une belle aventure qui ravira les jeunes lecteurs.


J'ai avalé un arc-en-ciel Erwan Ji


Merci aux éditions Nathan de cette lecture.

Je m'appelle Capucine, mais on m'appelle Puce. J'ai dix-sept ans, la peau mate et un accent de Montpellier. Enfin, l'accent, c'est quand je parle français. Je vis aux États-Unis depuis que j'ai trois ans.
 Cette année, il m'est arrivé un truc phénoménal. Retournement de vie, frisson géant, secousse cosmique... 
Vous appelez ça comme vous voulez, mais la vérité...c'est que j'ai avalé un arc-en-ciel.

Capucine, Puce est au lycée. Puce est moitié française , moitié américaine. Elle nous narre ici son année de lycée.

J'ai eu beaucoup de mal avec ce roman.
Il est écrit comme un journal intime, un journal qui nous raconte des faits sans les impressions et les sentiments la plupart du temps.  Il m'a donc manqué une bonne part de l'émotion que ce récit devrait dégager.
J'ai trouvé que pour le thème abordé ici : la découverte de son homosexualité; l'émotion, les sentiments n'étaient assez développés : on reste en surface. C'est vraiment dommage.

De plus, l'histoire avance pas à pas. On rentre dans le vif du sujet à un peu plus de la moitié du récit.
Puce nous narre tout ce qu'elle fait ou presque et avec qui (pas de mal de personnages au départ à intégrer).
Quand on rentre dans le vif du sujet, il y a vraiment quelque chose qui débute : un questionnement, des découvertes, la réaction, le regard des autres ... Pour moi, il était déjà  trop tard pour apprécier cette histoire.

Une lecture dont j'attendais peut-être beaucoup trop à la vue des bons commentaires que j'ai lu de ci de là, j'ai l'impression du coup d'être complètement passée à côté de ce roman.
J'ai trouvé que les choses restaient trop en surface , le tout décrit sans réelle émotion.


jeudi 6 avril 2017

Wonderpark tome 3 Cyclos Fabrice Colin


Merci aux éditions Nathan de cette belle lecture.

Avec l'aide de l'Archange et des super-héros de Mégalopolis, Jenn, Mervin et Orage ont réussi à échapper à la redoutable Légion Ténébris et à trouver la porte ouvrant sur Cyclos, la station spatiale - où extraterrestres et habitants de toute la galaxie côtoient dangereux mercenaires et chasseurs de prime.

Une aventure trépidante.

Dans ce troisième opus, nous sommes à bord d'une station spatiale.

Il y a dans ce tome un côté Science-Fiction encore plus prononcé que dans les précédents. Après le fantastique du premier tome, le côté super-héros avec le second, Fabrice Colin nous propose ici un opus plus accès Science-Fiction. On découvre de nombreuses créatures extraterrestres, des constructions incroyables.

Nos trois héros sont toujours à la recherche de Zoey et doivent rejoindre le prochain monde. Sur Cyclos, il y a une multitude de portes, ils vont donc devoir se faire aider par un "autochtone". Les règles sur Cyclos sont très strictes. Tous ces éléments nous donnent un tome plein de rebondissements où les découvertes se font presque à chaque page. Le coeur du récit et le "sauvetage" sont trépidants.

L'intrigue centrale de la série s'étoffe. On en apprend plus tout en ayant encore beaucoup d'interrogations.

Les jeunes lecteurs vont adorer ce tome qui les mène dans un nouveau monde avec beaucoup d'aventures au rendez-vous.


A durée déterminée Samantha Bailly


Merci aux éditions JC Lattès de cette belle découverte.


Pyxis ! Une entreprise novatrice, audacieuse, dynamique, pilier du marché du divertissement. Le rêve de tout jeune diplômé... du moins en apparence.
D'un côté, il y a Ophélie, ancienne stagiaire en communication, rompue aux lois de l'entreprise et bien décidée à mériter enfin le graal de sa génération : le CDI. De l'autre, il y a Samuel, brillant chercheur en informatique, abattu par la dépression avant d'avoir pu terminer sa thèse. L'une est familière de Pyxis ; l'autre ne connaît rien à cet univers. Tous deux mettent tous leurs espoirs dans ce CDD, sans savoir s'il tiendra ses promesses...
Au travers de ces deux personnages, c'est le portrait de toute une génération qui se dessine parfois cruel et parfois tendre, mais toujours d une sincérité réjouissante.


Un roman frais, actuel, un roman de vie.

Ophélie vient de passer du statut de stagiaire à celui du CDD. Elle rêve du CDI.

Samatha Bailly allie avec brio humour et sérieux pour nous dépeindre la vie  d'Ophélie.
Les personnages sont attachants, plus vrais que natures.
Ophélie est une jeune femme déterminée, à l'écoute, consciente du paraître, des atouts qu'il faut montrer pour monter les échelons. Elle est consciente de l'hypocrisie derrière tout ça.

Autour d'elle, nous avons son amie Alix qui est dans la même situation qu'elle et aussi ses anciens collègues stagiaires et Sam l’informaticien.
On suit en parallèle Ophélie et Sam. Sam lui a laissé tomber sa thèse et rentre chez Pyxis pour retrouver un environnement social .
Tous deux vont se faire du bien en s'écoutant.

Samatha Bailly traite ici d'un sujet d'actualités : pour les jeunes diplômés le Saint Graal du CDI. Elle nous montre un monde de requins, de profiteurs autour de cette jeunesse, le tout sur le ton de l'humour. La plume de l'auteur est tout au long du récit légère, fraîche pour un sujet grave. Elle rend ainsi son histoire prenante.
Il y a ici une vision réaliste et ironique du monde du travail.
J'ai adoré cette manière de faire qui l'air de rien nous en dit plus, qu'il ne paraît.

Un excellent roman , une tranche de vie à déguster.

mercredi 5 avril 2017

No control tome 4 Fanny Cooper


Merci aux éditions Nisha de cette lecture.

L'amour vous tombe dessus et puis c'est tout. L'amour est fatal, parce qu'il vous choisi et point barre. Comme un éclair : vous ne savez pas quand il va frapper, ni où. Voilà pourquoi certains parlent de coup de foudre. C'est puissant, incontrôlable, dévastateur. L'amour vous tombe dessus et il est impossible de l'éviter. " Dès la seconde où Achille Gale, star internationale, aperçoit Summer Hamilton, il est certain que plus jamais il ne réussira à poser les yeux sur une autre femme tant qu'il ne l'aura pas conquise. Mais ce dernier ne s'était pas attendu à ce que la jeune femme se révèle être son pire cauchemar. 

 
 

Cet ultime tome est fort en sensations et remise en questions pour  Summer.

Ce tome est un peu l'introspection de Summer. Elle cherche et trouve des réponses par rapport à son passé, sa mère, son père. Elle avance face à ce qu'elle est grâce à Achille.

Achille nous démontre qu'il est quelqu'un de bien et par une star superficielle.Quand il aime, il ne compte pas, il aime entièrement.

L'auteur finit sur un trait plus léger avec son épilogue. C'est très sympathique.

Une saga intense en émotion, rebondissements surtout du côté de Summer. Une romance qui nous dit que l'amour peut bien des choses !


Chaos Patricia Cornwell


Merci aux éditions JC Lattès de cette lecture.

Le Dr Kay Scarpetta est appelée sur la scène du décès d'une cycliste, par une chaude soirée d'été. Il semblerait que la jeune femme ait été agressée mais les indices sont étranges : des petits éclats de verre sur le corps de la victime et une forte odeur de brûlé.
Avant même que le Centre de sciences légales de Cambridge n'ait été officiellement averti de cette affaire, le détective Pete Marino et Benton Wesley, le mari de Scarpetta, agent du FBI, reçoivent des appels, prétendument d'un enquêteur d'Interpol. Mais Scarpetta est convaincue que ces appels sont suspects et sa brillante nièce Lucy soupçonne vite l'œuvre d'un cyber tyran.
Lorsqu'un proche de Scarpetta est assassiné à des centaines de kilomètres au sud, tout suggère qu’il s’agit du même tueur. Confrontée à un danger invisible et redoutable, Scarpetta arrivera-t-elle à surmonter le chaos qui règne ?

 
Dans cette nouvelle enquête haletante, un secret explosif va ravager la famille de Kay Scarpetta dont l’expertise en médecine légale sera mise à l’épreuve comme jamais auparavant…  


Un opus assez psychologique.

L'entrée dans ce roman ne se fait pas directement par un meurtre comme souvent avec cette série.
L'auteur nous propose un problème lié à Kay. Il y a un côté  psychologique fort dans ce début de roman et tout au long de ce dernier.
Kay s'interroge sur de mystérieux messages qu'elle reçoit.

On retrouve au côté de Kay, Marino, Benton, Lucy. Ils sont tous toucher par ce qui arrive à Scarpetta et c'est l'incompréhension qui domine. Très vite, ils ont des doutes sur qui est derrière tout ça.
L'auteur rajoute un élément pour déstabiliser Scarpetta avec l'arrivée de sa sœur Dorothy. Cette dernière est le point faible de Kay, son épine dans le pied. La Kay toujours sûr d'elle doute avec sa sœur !
L'auteur nous propose bien sûr une scène de crime : un mort des plus perturbantes ; Comment est-elle morte ? Y-a-t-il un lien avec le fait que Kay est rencontré la jeune femme ?
Et comme à son habitude Patricia Cornwell utilise la science pour résoudre une partie de l'énigme.

Le final, les révélations nous ouvrent des portes pour les prochains tomes où l'on retrouvera la psycho tape Carrie Gretchen.

Un nouvel excellent tome de la série Kay Scarpetta, dans cet opus Patricia Cornwell développe un côté psychologique fort autour de son personnage principal. On découvre un Kay déstabilisée : c'est rare.


mardi 4 avril 2017

Orient extrême Mireille Disdero



Merci aux éditions Le Muscadier de cette lecture.

« Ici, les larmes ne font pas partie de la vie. Mais tout est trempé comme si on pleurait sans cesse. Ici, je n ai pas peur de m enfoncer dans la boue qui me sépare de ma s ur... pour la retrouver. » Après avoir été envoyée en Malaisie comme domestique, une adolescente cambodgienne revient en catastrophe dans la ferme des parents. Elle est sous le choc. Que lui est-il arrivé, de l autre côté de la mer ? À travers cinq récits courts ou longs comme la vie, on plonge en Asie du Sud-Est (Vietnam, Cambodge, Indonésie, Malaisie, Thaïlande) dans la vie de certains adolescents. Alors, on est confronté à la pauvreté, à la maltraitance des plus jeunes... mais aussi à l engagement et à la nécessité de construire un monde plus juste. A lire à partir de 13 ans !

Un recueil de nouvelles sur des enfants d'Asie.

Que dire de ses nouvelles : des histoires de vie difficile dans des pays où la pauvreté engendre bien des excès, des difficultés pour s'en sortir.

J'ai retrouvé ici dans un genre différent la plume de Mireille Disdero que j'ai découvert avec "A l'ombre de l'oubli" et " Ronde comme la lune", deux romans qui m'avait beaucoup touchée. Ici, c'est un peu différent du fait de ce format que sont les nouvelles.  Je n'ai pas été émue de la même manière par ces récits.
Les histoires narrées ici sont intéressantes, difficiles.  La nouvelle la plus longue "Cambodge Do you want a cup of tea ?" est triste, dure. Pourtant je ne suis pas arrivée à me sentir totalement concernée, touchée par ce qu'il arrive aux deux jumelles Sinath et Sinoun. Sinoun a vécu quelque chose d'horrible. Je n'ai pas ressenti sa douleur aussi fort que je m'y attendais, ni celle de sa sœur qui essaie de l'aider à remonter la pente.
Je pense que c'est dû à ce format, il est difficile de ressentir de l'empathie envers des personnages en une cinquantaine de pages où le but est de montrer le peu qu'elle peuvent faire pour s'en sortir.

Des nouvelles dont deux surtout à l'histoire dure dont nous les Européens avons du mal à admettre ; à prendre conscience que l'on puisse faire ça à la chair de sa chair ainsi que voir des adolescentes qui n'en sont pas vraiment être propulsées vers ce que la vie a de plus difficile dès la puberté.
Ce recueil est très intéressant pour ça : ne pas oublier qu'ailleurs certaines choses sont acceptées pour survivre du mieux que l'on peut.

La Maison de l'Assassin Bernhard Aichner



Merci à LP conseils et aux éditions L'Archipel de cette découverte.

Deux ans auparavant, Blum qui avait assassiné ses parents adoptifs a retrouvé les cinq responsables de la mort de son mari, Mark, et les a éliminés un à un pour assouvir sa vengeance... Aujourd'hui, alors qu'elle a tout juste appris le décès d'une soeur jumelle, Björk, dont elle ignorait l'existence, les restes de l'une de ses cinq victimes viennent d'être exhumés dans un cimetière d'Innsbruck. Bien vite, la police fait le lien. La personne ayant procédé à la mise en bière du corps sera la première suspectée à savoir Blum, qui dirige une entreprise de pompes funèbres. Blum prend la fuite et trouve refuge en pleine Forêt Noire, dans la famille de sa soeur jumelle. Mais, alors qu'elle se croit en sécurité dans ce coin de paradis isolé, un piège se referme sur elle. Et Blum, autrefois chasseuse impitoyable, se retrouve prisonnière, à la merci d'un psychopathe...

Un thriller dur, morbide.

Blum vient de découvrir qu'elle a une sœur jumelle. Elle va aller à la rencontre de la famille de cette dernière par l’intermédiaire de Kuhn, un artiste qui embaume les corps.

Ce roman est très particulier. Je n'avais rien lu de tel jusqu'à présent.
Dans ce thriller pas d'enquête, on suit les protagonistes. L'auteur nous les rend sympathiques et excuse presque leurs crimes.
On ressent dans la plume de l'auteur, les descriptions la nationalité allemande de ce dernier.  On a ce côté glauque, sombre que l'on retrouve très souvent dans les policiers, thrillers de ce pays. Il y a aussi ici un côté "Six feet under" : Blum travaille aux pompes funèbres, Kuhn met en scène les morts qu'il embaume. Le décor, la Forêt Noire, vient encore assombrir l'atmosphère du roman. Et à côté de ça paradoxalement, on ressent de l'empathie pour les deux personnages principaux. Ils sont la lueur du récit.

L'histoire tourne autour de deux personnages Blum et Ingmar. On sent qu'aucun des deux n'est innocents. On les suit comme s'ils étaient innocent surtout pour Blum.
Il y a aussi un côté macabre, morbide fort ici. Il y  la fascination d'Ingmat et Kuhn pour la mort, les mises en scènes de ce dernier.

Tous ces points donnent au récit un côté psychologique particulier. On est troublé par ce que l'on découvre, on est écœuré par toute cette mise en scène et pourtant on a envie de comprendre, de savoir comment tout ça va finir. Du coup, le final me laisse un peu sur ma faim, y aura-t-il une suite ?

Voilà un thriller comme j'en avais jamais lu avec un côté morbide poussé à son paroxysme dans la manière dont l'auteur dépeint ses personnages.


lundi 3 avril 2017

U4 Contagion Grevet Hinckel Trèbor Villeminot



Merci aux éditions Nathan de cette lecture

Le virus U4 a décimé 90% de la population mondiale, n'épargnant que les adolescents entre 15 et 18 ans et de rares adultes. Jules, Koridwen, Stéphane et Yannis font partie des survivants. Mais ils ne sont pas les seuls...

" Je m'appelle Séverine, le monde est ravagé et je crois que je suis enceinte. Je m'appelle Philippe, moi, président de la République française, je n'ai pas pu sauver ma propre famille. Je m'appelle Nicolas, je suis bloqué en Espagne avec mes potes : tout le pays est mort sauf nous, touristes français. Je m'appelle François, c'est de la folie mais par amour, je suis prêt à redevenir un hors-la-loi. Je m'appelle Koridwen, j'ai l'impression d'avoir déjà vécu ça... 

Un recueil de nouvelles autour de l'univers de U4

On retrouve ici tous les héros des quatre tomes de la série et on en découvre d'autres. On retrouve aussi certains personnages secondaires rencontrés au cours des périples de nos quatre héros.
Les nouvelles se situent indifféremment avant le contagion, pendant et après.

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé l'univers de U4 et nos quatre personnages principaux : Yannis, Jules, Stéphane et Koridwen .
J'ai beaucoup aimé les nouvelles avant la contagion où l'on rentre un peu plus dans la vie d'avant la catastrophe des quatre personnages. Celles sur Koridwen m'ont énormément plu. Elles nous amènent à revoir, repenser une partie de la saga d'un œil nouveau  et nous font nous questionner. (je n'ai pas lu le tome sur Koridwen peut-être y a-t-il quelque chose sur ce sujet mais je ne pense pas que ce soit beaucoup développé car il y aurait une interaction sur les tomes que j'ai lu).
L'ouvrage est aussi parsemé de BD en noir et blanc. La fin nous propose de petites nouvelles écrites par des fans de la saga. Je n'ai pas trop adhéré à ces dernières : c'est très court, il est donc difficile de se faire une opinion.

Un ouvrage qui ravira les fans de la saga U4, il peut aussi permettre de découvrir cet univers, les tomes pouvant se lire dans n'importe quel ordre.


C'est Lundi. Que lisez-vous ? (245)


Cette semaine, j'ai fini de lire :

J'ai fini d'écouter :


J'ai lu :


Je suis en train de lire :


J'écoute :


Je lirai ensuite, l'ordre est aléatoire.


Et vous, que lisez-vous ?