samedi 22 avril 2017

Désirs coupables : Blake & Harper Rose Darcy



Merci au blog "Sur ma table de nuit" de ce livre voyageur.

Un désir trop longtemps encagé est sur le point de se libérer… 
Quand un homme plongé dans les ténèbres en rencontre un autre, l’obscurité recule pour faire place à la lumière aveuglante. 
Un prisonnier. Un pasteur. 
Rien ne les destinait à tomber amoureux l’un de l’autre. 
Mais les contraires s’attirent. 
Et parfois, le noir se fond avec le blanc.
Harper et Blake n’étaient pas censés succomber à la tentation. 
Pourtant, le meilleur moyen de résister à celle-ci, 
c’est d’y céder.


Harper est un détenu. Blake est pasteur. Entre les deux hommes, ce sont deux années de désirs refoulés : quand tout explose ce sont les ténèbres et la lumière qui fusionnent.

"Il est ma rédemption. Je suis incarnation de ses péchés ..." : cette accroche sur la première de couverture résume très bien le roman.

Un petit roman (150 pages) intense, hot, sensuel, érotique !
Deux hommes ! Deux désirs inassouvis, deux explosions de sensualité!

Ce récit  a un goût d'interdit, d'urgence mais aussi de révélations, de sentiments d'accomplissement, d'être à sa place.

J'ai adoré retrouver  la plume de Rose Darcy. Son écriture est prenante, il y a de la poésie, des émotions derrière sa narration.

Un superbe M/M hot, intense, sensuel !


Le Somnambule Sébastien Fitzek



Merci à LP conseils et aux éditions l'Archipel de cette découverte.

Adolescent, Leo Nader était en proie à de terribles crises de somnambulisme. Si intenses, qu'on l'avait contraint à suivre un traitement psychiatrique auprès d'un spécialiste, le Dr Volwarth. Bien des années plus tard, Leo se croit guéri. Mais, un matin, il découvre que sa femme Nathalie a été blessée pendant la nuit et qu'elle s'apprête à le quitter. Quand il essaie de la rattraper, elle s'enfuit avant de mystérieusement disparaître. Perturbé, Leo, qui se croit coupable sans en avoir conservé le moindre souvenir, décide de retourner voir le Dr Volwarth. Celui-ci lui conseille de s'équiper d'une petite caméra pour enregistrer ses déplacements nocturnes. Ce qu'il va découvrir ira bien au-delà de tout ce qu'il pouvait imaginer...


Un roman étrange, addictif, troublant.

Je ne sais comment qualifier ce roman tant l'auteur se joue de nous et de son personnage principal Léo.

Léo est somnambule. Un matin, il découvre que sa femme Nathalie a été agressée. Il commence à prendre peur, peur de lui-même et veut comprendre.

Tout au long de cette lecture, je me suis demandée comment tout cela allait finir et aussi où était le vrai, le faux, On se pose en permanence la question de savoir si Léo est réveillé ou  en phase de somnambulisme ou même s'il invente. Que cache toutes les découvertes qu'il fait ? sont-elles bien réelles?

 Ce questionnement permanent fait que l'on est totalement happé par le récit : on veut savoir.
Même avec la résolution finale, on doute encore. J'ai l'impression que ce doute est le but ultime de l'auteur. On a aucune certitude, juste un semblant de compréhension tout en se disant ce n'est pas ça du tout. C'est déroutant, déstabilisant. Il y a aussi un côté psychologique fort.
L'auteur joue sur notre trouble et nous livre un roman addictif qu'il est difficile de lâcher.
Plusieurs fois, je me suis dit : "c'est vraiment étrange cette manière de promener son personnage et son lectorat". On se dit rien ne tient debout tout en pensant le contraire que tout se tient au final.

Un roman des plus troublants que j'ai pu lire, Sébastien Fitzek se joue de son personnage et de nous : comme Léo, on se sait plus où est le vrai, le faux!


vendredi 21 avril 2017

Les 100 tome 4 Rébellion Kass Morgan



Guérir.
À peine les blessures de la guerre fratricide entre les 100 et les Nés-Terre commencent-elles à se refermer qu'une nouvelle menace surgit.

Subir. 
Un groupe inconnu de Terriens illuminés attaque le campement des 100, pillant leurs provisions et kidnappant les meilleurs éléments.

Résister. 
Restés libres mais surpassés en puissance de feu, Clarke, Bellamy et Luke doivent attendre le moment idéal pour sauver Wells, Octavia et Glass des griffes des dangereux fanatiques.

Se libérer. 
Deux conceptions radicalement différentes de la vie sur Terre s'opposent, et jamais celle des 100 n'a paru si fragile.



Un tome 4: un nouveau groupe et de l'action.

Alors que nos amis pensent en avoir fini avec les conflits, les voilà attaqués par un groupe inconnu qui enlève certains d'entre eux.

Comme pour les tomes précédents, la narration est à plusieurs voix. On suit Glass, Wells, Clarke et Bellamy. Cette narration permet d'avoir une vue d'ensemble : du côté des prisonniers et de celui de la mission de sauvetage. C'est très important pour les deux. Pour les prisonniers Glass et Wells sont séparés. Du côté de Bellamy et Clarke ce sont deux façons de voir les choses qui s'opposent.

Le nouveau groupe se fait appeler "Les Protecteurs" de la Terre. Leur matra est "Si la Terre le veut." L'auteur nous montre à travers eux un groupe de pensées qui s'est développé suite au cataclysme.

Du coup, vous l'avez compris, ce tome est fait d'un mélange de descriptions de cette communauté et son mode de fonctionnement et d'actions pour sauver leurs amis et s'enfuir pour Glass, Wells, Octavia et les autres. Le roman se lit donc très vite et très prenant.

J'ai adoré retrouver nos quatre personnages principaux et leurs amis. On retrouve bien leurs traits de caractère même si chacun à évoluer au fil des aventures et mésaventures.

Un quatrième tome dans la lignée des précédents avec de l'action, la découverte d'un nouveau et une nouvelle manière de vivre et penser, les conflits entre les personnages.


Un, deux, trois ... nous irons au bois Gilles Milo-Vacéri



Merci à l'auteur et aux éditions du 38 de cette belle découverte.

Alors qu’ils sont en vacances en Corse, Matteo Costa, un policier de la Criminelle, et sa petite amie, Jordan MacDonald, échappent de justesse à un accident de voiture. Comme si cela ne suffisait pas, la jeune femme est convoquée à une réunion de famille qui se déroulera sur l’île de Righ Eilean, dans les Hébrides Extérieures, au large de l’Écosse.
Matteo accepte de suivre Jordan et fait la connaissance de sa grand-mère, Marie-Élisabeth MacDonald, ainsi que du reste de sa famille. Malheureusement, une tempête phénoménale les bloque sur l’île et les systèmes de communication sont tous sabotés. Le policier apprend qu’il y a longtemps, le grand-père de Jordan aurait été assassiné et que son meurtrier serait aujourd’hui parmi eux. Costa suppose que Marie-Élisabeth n’a plus toute sa tête, mais quand un premier meurtre est commis, il doit se rendre à l’évidence et le séjour tourne au cauchemar.
Coincé sur une île avec un criminel diabolique en liberté, sans arme et sans moyen scientifique, Matteo n’a que son flair et son intelligence pour mener l’enquête et tenter de débusquer le coupable.

Dans ce huis clos angoissant, Matteo Costa parviendra-t-il à arrêter l’assassin avant qu’il ne commette un autre meurtre ? Une seule vérité demeure : il faut toujours se méfier des apparences et dans cette citadelle écossaise, perdue dans une tempête effroyable, elles pourraient être mortellement trompeuses...

Mystère, Ecosse, Tempête voici les ingrédients de ce nouveu roman de Gilles Milo-Vacéri.

Mattéo est en vacances avec sa compagne Jordan en Corse. Jordan est une jeune femme discrète qui ne parle pas de sa famille. Quand Calum son oncle et Fingal le majordome de la famille viennent les chercher pour sommer Jordan à se rendre à une réunion de famille en Ecosse. Jordan va devoir parler à Matteo.

Un huit-clos (en grande partie), un lieu : un château en Ecosse, une tempête, un fantôme, une malédiction , une famille, ses jalousies, ses secrets ; voilà ce à quoi Mattéo le cartésien policier va devoir faire face en rencontrant la famille de Jordan.

Gilles Milo-Vacéri a mis tous les ingrédients pour donner à son roman une atmosphère un brin oppressante, inquiétante et surtout troublante.
Avec son personnage principal, l'auteur nous promène de suspects en suspects, vers des secrets de famille, des révélations les plus inattendues. Il tire mille et un fils , tisse une toile complexe pour nous perdre et faire durer le suspense.
J'ai pressenti une des révélations finales sans comprendre ce que ça pouvait apporter à l'histoire.
Au final, même si le protagoniste de tout ça a fait parti de mes suspects à un moment sans comprendre le pourquoi, le mobile. L'auteur a su m'embrouiller et me mener là où il voulait en me faisant suspecter tout le monde et personne car à chaque fois un élément manqué par relier un tel à telle chose. Tout comme Mattéo, on se triture les méninges jusqu'au bout. Ce dernier m'a tout de même soufflé sur un point du final. Je n'avais pas du tout vu ce point de cette manière.

Matteo est un personnage , vous l'avez compris , avec une grande intelligence, une patience hors-normes, avec un beau feeling et sens de l'humain.

Un excellent policier, une belle toile d'araignée dont on doit démêler chaque brin, défaire chaque nœud, le tout couronné par une atmosphère sans pareil : un château en Ecosse sur une île en pleine tempête.


jeudi 20 avril 2017

Frigiel et Fluffy tome 2 Les prisonniers du Nether Frigiel Nicolas Digard



Merci aux éditions Slalom de cette belle découverte.

Alice et Frigiel, accompagnés de Fluffy, errent dans le Nether avec à la main la carte que leur a confiée Valmar, ornée pour unique indication d'une flèche. Comment savoir quelle direction suivre ? Pendant ce temps, Abel est arrêté dans la ville de Puaba par des gardes du Foyer des Lumières où le jeune homme était censé s'engager. Ces derniers brandissent sous son nez un avis de recherche concernant Frigiel. Sa tête est mise à prix ! Le sang d'Abel ne fait qu'un tour : il se met en route, bien décidé à prévenir ses amis du danger qu'ils courent.

Un tome trépidant.

On retrouve nos héros : Frigiel, Fluffy, Alice et Abel au moment où on les a laissés. Abel a repris son chemin. Alice et Frigiel entrent dans le Nether.

Maintenant que l'univers est posé et même si l'on fait encore de nombreuses découverts, on est ici au coeur de l'histoire. Du coup, le récit est encore plus trépidant, passionnant que dans le premier tome.

L'auteur réserve bien des surprises à nos héros : rien n'est simple et ne va comme ils veulent.
Question décor, j'ai adoré le monde chaud, souterrain que l'auteur a imaginé et en particulier la cité de Jakar.

Frigiel prend peu à peu conscience de ses facultés et gagne en assurance. Alice, elle est toujours aussi futée, ingénieuse : elle pense à tout ou presque. Abel est le personnage qui évolue le plus. Il se remet en questions ,ainsi que ce en quoi il a toujours cru.

La fin de cet opus ouvre sur de nouveaux soucis pour nos quatre amis et pas des moindres.

Un excellent second tome passionnant, haletant : l’aventure est au rendez-vous à chaque chapitre.

Les Coins obscurs Ruth Rendell


Merci aux éditions JC Lattès de cette découverte.

Au décès de son père, Carl Martin hérite d'une maison dans un quartier cossu de Londres. Jeune écrivain, Carl a besoin d'argent et va louer un étage au premier candidat venu. Première erreur.
Carl Martin a également conservé une étrange collection de vieux « remèdes » de son père, dont un lot douteux de gélules amaigrissantes. Quand il vend ces gélules à sa meilleure amie et qu'on la retrouve morte quelques jours plus tard, Carl commet sa deuxième erreur. Et ce ne sera malheureusement pas la dernière...

Un roman qui joue avec nos nerfs et ceux du personnage principal Carl.

Carl Martin vient de louer le dernier étage de son appartement. Il est novice et prend le premier venu.

Il y a longtemps que je n'avais pas lu de romans de Ruth Rendell. Mes dernières lectures de l'auteur m'avaient déçue. J'ai voulu renouer avec elle en le découvrant de le programme des éditions JC Lattès.
Je suis contente de l'avoir fait. J'ai retrouvé ce qui m'avait tant plu dans les premiers romans de l'auteur : le côté psychologique fort et sa manière bien à elle de bouleverser la vie de ses personnages.

Elle nous décrit des personnages ordinaires, banals aux premiers abords et nous montre comment sous la pression, l'exacerbation due aux comportements d'une autre personne, ces derniers évoluent, se transforment.
 Du coup, on est surpris de la tournure des événements. Au départ, on se demande bien où elle veut en venir en nous présentant de tels personnages. Elle nous amène tout doucement mais surement vers le côté obscur de tout un chacun. C'est magnifiquement dépeint.
Elle rend son récit addictif en nous donnant par petites (minuscules même) touches des éléments qui vont nous mener au final. Il a un côté psychologique fort.

Un roman au côté stressant fort pour nous et son personnage principal. A découvrir.


mercredi 19 avril 2017

Les lutins urbains tome 4 Le péril Groumf Renaud Marhic



Merci à l'auteur de cette belle découverte.

 On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité.
Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne,
les lutins se sont faits urbains !
Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries,
et espiègleries…
On a volé le jouet préféré du pacha-héritier ! C’est en visite dans la Grosse Cité que le jeune prince du Pépettochistan a été dévalisé. Du coup, son père menace de déclencher la 3e Guerre mondiale si le responsable n’est pas retrouvé…
Voilà un travail pour Gustave Flicman. Car selon les autorités, aucun doute : encore un coup des Lutins Urbains ! De retour à l’Université d’Onirie, c’est pourtant un tout autre voleur que notre héros découvre…
L’étrange coupable et son complice, Le Troll, ne tardent pas à quitter la ville. En voiture Simone ! Gustave décide de suivre le duo. Il ne sait pas que l’attend le plus fou, le plus périlleux des voyages qu’il n’ait jamais imaginé…


Un quatrième tome toujours aussi déjanté et loufoque.

Notre cher Gustave doit de nouveau à affronter un drôle de personnage: le Groumf. Ce dernier a volé le doudou du Pacha-héritier.

Dans ce tome, on retrouve l'univers des Lutins urbains avec tout ce qu'il a de trépidant, de déjanté. L'auteur a, je trouve, rajouté encore plus de folie à cet opus.
 Le voyage de Gustave n'est pas de tout repos. Le pauvre se trouve mal à partie avec une ancienne connaissance : le Troll qui accompagne son acolyte  le Groumf. Il est aussi pris au milieu de quelque chose qui le dépasse : un risque de conflit mondial si le doudou n'est pas retrouvé.

Renaud Marhic nous décrit tout ceci sous le ton de l'humour, de l’effervescence, d'une certaine folie et avec de jolis jeux de mots et on retrouve les "Pssits" de l'auteur qui nous prennent à partie : parfois agaçant mais toujours drôle.
Il nous décrit ici deux personnages passablement laids qui pourtant nous font penser parfois à des doudous géants qui semblent inoffensifs.

Un quatrième tome, où l'on retrouve le brin de folie, la loufoquerie qui caractérise cette saga. On s'amuse au dépend de ce pauvre Gustave, on rit de ses péripéties , des bouffonneries de l'auteur qui s'adresse régulièrement à son lecteur. En deux mots : un régal !


Le piège de la Belle au bois dormant



Merci aux éditions Audiolib de cette belle découverte.

La productrice de Suspicion, l’émission de télé-réalité spécialisée dans la reconstitution de cold cases, s’est laissée convaincre par Casey Carter, tout juste libérée de prison après une peine de quinze ans pour le meurtre de son fiancé, Hunter Raleigh. Si pour la presse et l’opinion publique Casey reste une criminelle, celle-ci continue de clamer son innocence, et Suspicion est sa seule chance de la prouver.
Entre les nombreuses jalousies et rivalités que suscitaient les fiançailles de Casey et Hunter, héritier d’une des plus grandes fortunes américaines, et l’arrivée d’un jeune loup aux dents longues pour remplacer le précédent présentateur de Suspicion, l’enquête et l’émission de Laurie s’annoncent difficiles...


Encore un excellent volet de cette série de Mary Higgins Clark et Alafair Burke.

Laurie doit pour son émission Suspicion traiter d'un crime qui a eu lieu 15 ans plus tôt dont la présumée coupable vient de sortir de prison.

J'ai adoré ce roman. On a une enquête troublante et la vie privée de Laurie qui rentre en collision.
Du côté de l'enquête, j'ai suivi le cheminement du raison de Laurie sur qui est le coupable avec énormément de doutes qu'elle puisse venir à bout de cette énigme.
Les auteurs nous proposent plusieurs suspects et aucun ne sort du lot. Puis, on a un gros revirement de situation .Et là, je me suis laissée prendre tout comme Laurie. Puis peu à peu, on se dit que quelque chose cloche encore.

La fin est trépidante avec beaucoup de suspense. J'ai énormément apprécié cette fin.
Le côté vie privée de Laurie et ce qui en découle en fin de roman m'a aussi énormément plu. C'est un point que je pressentais depuis un moment dans cette série. Les explications finales sont très bien faites.

Dans ce volet, les auteurs ont renouvelé leur angle d'approche. On n'a pas ici une affaire non résolue mais une coupable qui crie son innocence. J'ai apprécié ce renouvellement. Il a permis de rendre les choses plus complexes avec "un côté nous sommes surs de ce qui a été déduit il y a 15 ans" qui ralentit les investigations et fait douter. C'est très bien fait.

J'ai aussi retrouvé avec plaisir la lecture de Marcha Van Boven qui sait par les voix des personnages faire ressortir la personnalité  de chacun (je pense à Jerry et Grace en particulier les collègues de Laurie).

Un nouvel excellent opus à cette série. Un récit plein de doutes et suspense comme je les aime.


mardi 18 avril 2017

Abby en fait des tonnes Ma vie en vlog tome 2 Emma Mos



Merci aux éditions Slalom de cette belle lecture.

Entre son enthousiasme débordant pour la réalisation des vlogs, et les répétitions pour la comédie musicale Grease qui est en train de se monter au collège, Abby ne sait plus où donner de la tête et ses devoirs commencent à en pâtir. Et puis il y a Ben, un garçon qui joue dans Grease et qui lui a envoyé ce texto inespéré, et Charlie, le meilleur copain de son grand frère, qui lui font tous les deux tourner la tête. C'est finalement grâce au soutien des ses amies, Hermione et Lucy, qu'Abby va réussir à trouver le bon équilibre entre ses passions et la nécessité de se réinvestir sérieusement dans ses études.


Un tome au rythme effréné.

Après le premier opus dont l’héroïne principale était Lucy, on retrouve ici son amie Abby.
Abby est tout le contraire de Lucy. C'est une jeune fille pleine d'entrain, extravertie, vive. Son énergie est contagieuse.
Ici, Abby va nous montrer une autre facette d'elle-même : la jeune fille qui a du mal à tout gérer : le vlog, les cours, les activités parascolaires. Malgré ses déboires, Abby garde toujours une belle vivacité, énergie qui donne le ton à ce tome et un rythme très dynamique.

On ne peut qu'apprécier Abby, sa spontanéité en tournant ses vlogs et cet entrain contagieux.

Les jeunes filles vont adorer cette lecture et s'identifier sans mal à nos héroïnes. Elles vont rêver de faire comme elles : un vlog et un tel succès. En fin de roman, on trouve quelques conseils et astuces pour réussir son propre vlog 😉.

Un excellent second tome , bien rythmé avec une belle énergie donnée par Abby.


L'amour plus fort que l'amour Frédéric Barrès



Merci à l'auteur de cette belle lecture.

L'histoire, profondément ancrée dans le monde contemporain, met en lumière les relations chorales de jeunes gens qui portent haut leurs espérances malgré les griffes d'anciennes blessures. L'univers des libraires, les réseaux sociaux, les âmes passionnées et les esprits brûlés constituent l'essence de ce roman dans lequel la douceur se mêle à la force des sentiments et où la lumière n'en finit pas de renaître du désenchantement, voire des drames. Après un séjour aux États-Unis, Camille revient en France. Jeune femme volontaire bien que fragile, elle s’installe en Provence et amorce sa carrière professionnelle. Elle renoue avec Thomas, son premier amour. Son existence prend une nouvelle dimension au contact d’hommes et de femmes attachants, quelquefois malhabiles mais toujours sincères. Dont l’énigmatique Léna qui bouleverse plusieurs vies. Que faire de son fardeau et de celui des autres ? L’amour est-il plus puissant que la peur quand elle tenaille le ventre ?


Que vais-je retenir de ce roman? Eh bien, au delà de l'histoire qui est très belle, ce qui va me rester c'est la plume poétique de Frédéric Barrès : la sensibilité, la poésie qu'il y a derrière chaque mot, chaque description.

Ayant lu d'autres romans de l'auteur dans des genres différents, j’avais déjà perçue la plume pleine de poésie de l'auteur. Ici, on est dans une romance qui se prête donc totalement  à une telle écriture et la fait donc ressortir. On vibre ici avec Camille. On ressent chaque mot de l'histoire de Camille et Léna, deux personnages chacune avec sa douleur. J'ai adoré la relation de confiance, d'amitié qui se noue entre nos deux colocataires. Elles s'écoutent, se soutiennent, se racontent.
Léna reste pourtant bien mystérieuse sur son passé et sa vie privée. Ce personnage nous touche autant que Camille, le personnage principal. Comme Camille on est dans l'attente d'une confession qui ne vient pas. Ce n'est pas grave, l'essentiel est d'être là pour elle.
Tous les personnages ici ont leur importance que ce soit Michel le patron de Camille qui la pousse à se découvrir elle-même ou que ce soit Thomas l'ex de Camille. Ils renforcent la poésie du texte et son côté mystérieux.

Le final nous laisse sur notre faim mais heureusement il est noté "A suivre". J'ai hâte de découvrir ce que nous réserve la suite.

Ce roman est un poème. Il nous fait vibrer avec Camille : on est elle, on souffre, on rit avec elle.


lundi 17 avril 2017

Le jour où la France est devenue la France Thierry Lenain Thanh Portal



Merci aux éditions Nathan de cette belle découverte.

Chaque semaine, dans la classe , il y a le moment du Pourquoi. Ce matin, Tovi demande à la maitresse : "Maitresse, pourquoi tu es noire?" Tovi pense qu'il est blanc parce qu'il est français. Mais Miradie est noire et elle est française ! On peut aussi avoir les yeux bridés comme Chizuka et être français, s'appeler Brahim et être français, ou avoir des tâches de rousseur comme Tovi et être français... Est-ce que la France elle-même ne viendrait pas d'ailleurs ?

Un petit roman jeunesse qui répond à une grande question : comment la France est devenue la France et en particulier qui sont les français.

C'est l'heure des pourquoi à l'école : Pourquoi Maîtresse tu es noire ? Elle répond : pourquoi tu es blanc ? Des questions, des réponses qui nous amènent à qui sont les français , comment un peuple peut être divers.

A travers ce jeu de questions, l'auteur nous montre la diversité d'un pays, l’histoire de ce dernier et que même le nom du notre pays vient d'un autre pays !
J'ai trouvé que le cheminement, le raisonnement est tout simple, logique pour démontrer ce qui fait la diversité d'un pays et sa richesse son histoire et ses habitants.

Ce roman est simple, l'histoire est une suite de questions réponses. Du coup, le récit est très rythmé et plaira donc au jeune public.
J'ai pour ma part énormément apprécié ce roman jeunesse.

C'est Lundi. Que lisez-vous ? (247)


Cette semaine, j'ai fini de lire :

Ma chronique, ici.

J'ai fini d'écouter :


J'ai lu :


Je lis :


J'écoute :


Mes prévisions pour la semaine, l'ordre est aléatoire :


Et vous, que lisez-vous ?