mercredi 21 mars 2018

La fille du roi des marais Karen Dionne



Merci à NetGalley et aux éditions JC Lattès de cette belle découverte.

Enfin, Helena a la vie qu’elle mérite  ! Un mari aimant, deux ravissantes petites filles, un travail qui occupe ses journées. Mais quand un détenu s’évade d’une prison de sa région, elle mesure son erreur  : comment a-t-elle pu croire qu’elle pourrait tirer un trait sur son douloureux passé  ?
Car Helena a un secret  : elle est l’enfant du viol. Sa mère, kidnappée adolescente, a été retenue prisonnière dans une cabane cachée au fond des marais du Michigan, sans électricité, sans chauffage, sans eau courante. Née deux ans plus tard, Helena aimait cette enfance de sauvageonne. Et même si son père était parfois brutal, elle l’aimait aussi… jusqu’à ce qu’elle découvre toute sa cruauté.
Vingt ans après, elle a enfoui ses souvenirs si profondément que même son mari ignore la vérité. Mais aujourd’hui son père a tué deux gardiens de prison et s’est volatilisé dans les marais, une zone qu’il connaît mieux que personne. Malgré la chasse à l’homme lancée par les autorités, Helena sait que la police n’a aucune chance de l’arrêter. Parce qu’elle a été son élève, la seule personne capable de retrouver cet expert en survie, que la presse a surnommé Le Roi des Marais, c'est sa fille.

Un roman sombre, passionnant.

Helena a une famille, un vie bien réglée lorsque son père s'enfuit de prison.

On a ici un gros travail sur deux mondes, deux vies pour le même personnage Helena.
Helena est en conflit avec ce qu'elle est devenue, une mère de famille avec une vie normale et ce qu'elle a été la jeune sauvageonne du marais vivant près de la nature et à l'écart de tout.
Helena doit faire face à son amour pour son père et à ce qu'il est et qui lui fait peur.

Chaque début de chapitre, nous avons un extrait d'un conte qui possède beaucoup de similitudes avec l'histoire d'Helena. Cette dernière le connaît et trouve sa force dans ce dernier.

Le récit navigue entre passé et présent. Ce point met bien évidence les tourments, le conflit que vit Helena dans sa recherche de son père.

Tous ces éléments font de ce récit, un roman addictif.

On a un mélange, une opposition entre l'enfance d'Helena et ce qu'elle est devenue en tant que mère et épouse tout ayant gardé son amour et sa connaissance de la nature et son respect pour cette dernière.

Un excellent roman avec un côté physiologique fort à découvrir.

2 commentaires:

  1. Je l'ai vu passer ailleurs et il me tente beaucoup !!

    RépondreSupprimer
  2. Ah, ça pourrait être plutôt sympa, merci beaucoup pour la découverte ma belle !

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!