mardi 3 avril 2018

Un appartement à Paris Guillaume Musso




Un nouveau Guillaume Musso et encore un enchantement livresque.



Paris, un atelier d'artiste caché au fond d'une allée verdoyante. Madeline l'a loué pour s'y reposer et s'isoler. À la suite d'une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours. 

L'atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l'assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd'hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d'unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires. Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais. 


Gaspard loue tous les ans un appartement au moment de Noël à Paris pour écrire une pièce de théâtre. Il va louer cette année celui de Sean Lorenz mais oh surprise il y a déjà une locataire.

Guillaume Musso nous plonge ici dans une enquête sur le célèbre peintre dont Gaspard et Madeline loue l'appartement. Leur curiosité, les éléments découverts dans l'appartement, le passé de Gaspard, le statut d'ancienne policière de Madeline font que nos deux personnages ne lâchent rien : tous deux pour des raisons différentes. Quand l'un lâche prise, l'autre met tout en oeuvre pour le second reprenne l'enquête avec lui.

Guillaume nous promène comme souvent de Paris en New-York en passant ici par l'Espagne.

Plusieurs fois, on se dit : "ça y est, on a eu le fin mot de l'histoire. Pourquoi  le roman continue-t-il ?" C'est sans compter sur le talent de Guillaume Musso qui sait relancer adroitement et subtilement le récit en apportant un petit élément qui déclenche une avalanche de questions et de conséquences.

On a donc un récit addictif, un thriller à rebondissements, on ne s'ennuie pas une minute. 

J'ai adoré les clins d’œil de l'auteur à ses précédents romans en faisant des allusions de ci de là à tel personnage de ses écrits. Et bien sûr de Madeline que l'on connaît depuis" L'appel de l'Ange".
En grande fan de Guillaule Musso, j'ai été ravie de cette lecture (écoute).



3 commentaires:

  1. Une histoire qui m'a également plu, comme tu l'as vu :)

    RépondreSupprimer
  2. Contente que tu aies passé un si bon moment avec cette lecture ! Pour ma part, n'étant pas très fan de Musso, je vais passer mon chemin ^^

    RépondreSupprimer
  3. je l'ai également bien aimé celui-là

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!