jeudi 19 juillet 2018

Gisèle le roman du ballet Pascale Maret



Merci aux éditions Nathan de cette belle découverte.

Les grands ballets de l'Opéra de Paris en romans dès 9 ans !
Dans un village de Silésie, le prince Albrecht se déguise en villageois pour courtiser la belle Giselle. Il lui promet le mariage et, oubliant sa santé fragile, Giselle danse pour lui passionnément. Arrivent des gens de la cour, qui chassent dans les parages, dont Bathilde, fille de duc. Le garde-chasse Hilarion, fou de jalousie car il aime Giselle lui aussi, met Albrecht face à la cour et révèle à tous la véritable identité d'Albrecht et ses fiançailles avec Bathilde. Giselle en perd la raison et s'effondre sans vie... 


Le roman du célèbre ballet illustré par des photos des représentations de l'Opéra de Paris.

A la lecture de ce livre, on ressent la musique, on al'impression de voir les personnages dansés tant le texte est poétique grâce à la plume de Pascale Maret. Elle a su parfaitement retranscrire l'atmosphère du ballet, les émotions qui en ressortent.

Le texte est simple, bien adapté aux jeunes lecteurs.
Les passionnés de danse devraient se régaler à la lecture de ce roman.

Un très bel ouvrage, un magnifique texte à découvrir.


Les Pareils Tome 1 Les œufs cassés Caroline Héroux



Merci aux éditions Kennes de cette belle découverte.

C'est l'anniversaire des jumeaux, et maman doit préparer du pain perdu pour le petit déjeuner. Mais ça commence mal quand elle laisse tomber la douzaine d'oeufs, et qu'ils cassent tous ! Dès ce moment, les incidents et accidents s'enchaînent. C'est le branlebas de combat dans la famille ! Même quand papa vient à la rescousse, les choses ne s'arrangent pas. Les pareils vont-ils quand même pouvoir fêter ce huitième anniversaire ?

Un petit roman frais, drôle.

Les Pareils (jumeaux) , Lulu et Tutu fêtent leurs 8 ans mais rien ne se passe comme prévu surtout pour Lulu.

Une police d'écriture en gros caractères avec du bleu, du noir parsemée de dessins humoristiques fait que cette  présentation donne envie de lire le roman et plaira aux plus jeunes.
Du coup, la lecture est rapide, fluide avec un récit plein d'humour.

Malgré les petites déconvenues de la préparation des gâteaux, ce qui ressort de ce roman est un moment de bonheur en famille.

Une belle histoire, toute simple, pleine d'humour et de bonheur qui plaira aux plus jeunes et fera sourire les plus âgés.


mercredi 18 juillet 2018

Destins brisés Marine Chaparro



Merci à NetGalley et aux éditions Hachette Romans de cette découverte.

L'année de mes treize ans, ma vie a basculé, Depuis, je passe d'une famille d'accueil à l'autre, Pour survivre, j'ai établi ces règles : primo, ne pas m'attacher, deuxio, ne faire confiance à personne. Aujourd'hui j'ai dix-sept ans et je ne compte pas changer ce code. Même si le fils des parents qui m'accueillent, Sasha, à la manie insupportable de se mêler de ce qui ne le regarde pas... Même s'il a un sourire craquant, moi, je ne craquerai pas ! Il n'est pas né, celui qui percera ma carapace.

Une jolie romance.

Jade passe de familles d’accueil en familles d'accueil. Cette fois, elle arrive, oh surprise, chez Sacha, qu'elle a rencontré en vacances.

J'ai du mal à décrire ce que j'ai ressenti à cette lecture.
Globalement, j'ai bien aimé. Il y a eu des hauts et des bas : j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire. Le mutisme de Jade était difficile à accepter. On comprend pourquoi elle rejette tout en bloc mais ce n'est pas sain, Jade est trop révoltée contre elle-même.
Sacha lui aussi cache sa peine, sa culpabilité, ses faiblesses. Avec lui, je n'ai pas eu de souci à accepter son attitude alors que l'on en sait encore moins sur le pourquoi par rapport  à Jade.

Après ce début chaotique, j'ai apprécié la relation d'aide, d'écoute qui se met en place entre Sacha et Jade et  ce n'est pas simple pour Jade de s'ouvrir.

L'épilogue est émouvant.

Globalement, c'est une bonne lecture qui m'a fait ressentir beaucoup de choses . De petits trucs par ci par là ont fait que ce n'est pas une excellente lecture qui comme je le pensais me prendrait aux tripes.


mardi 17 juillet 2018

En L'an 2513 tome 2 Les Êtres de Lumière Kim Amioano K



Merci aux éditions La Plume et le Parchemin de cette belle découverte.

En fuite, le clan des Rebelles part en quête d'un territoire idyllique créé par de mystérieux êtres de lumière...

Ils étaient tous encore sous le choc de ce départ précipité qui les obligeait, une fois de plus, à abandonner leur nouvelle vie derrière eux. Ils avaient combattu et vaincu des clans de femmes totalitaires, des mutantes et des démones. Ce clan hétéroclite, issu du regroupement des hommes de Montpellier, des femmes libertaires d’Avignon et des anciennes Guerrières de Feu avait fini par s’installer à Petite Pierre, une petite ville du nord de la France. Ces Rebelles représentaient un infime espoir de survie pour l’espèce humaine en déclin depuis le XXIe siècle. Le chemin les mènera comme ils en rêvaient vers ce lieu appelé « Paradis » par des villageois et créé par des « êtres de lumière ». Mais cet Eden pouvait-il réellement exister sur Terre ? 


On retrouve Moz et ses compagnons errant à la recherche du "Paradis" et des "Êtres de Lumière".

J'ai retrouvé avec grand plaisir Moz et ses compagnons de route (les Rebelles).

Le récit se découpe en plus parties : la recherche de l'endroit qu'ouvre la clef, la découverte et l'apprentissage de la vie dans cette communauté et puis le but ultime de cette société et là comme Moz oh surprise, je ne m'attendais pas à ça.

La première partie a des goûts du premier tome avec des mésaventures au milieu de cette Terre dévastée, où le danger est grand entre les femmes totalitaires, les mutants et de nouveaux dangers.
La deuxième partie sur la société créé par les futurologues que découvrent Moz et ses compagnons m'a plu pour les valeurs de cette société tout en me laissant un peu sur ma faim car il y a peu de rebondissements, d'actions alors que jusqu'à présent le récit en était truffé. C'est le repos des aventuriers pour nos personnages et une pause pour nous lecteur. L'auteur se rattrape avec son énorme surprise: sa préparation et sa mise en place.

On retrouve des personnages hauts et en couleur avec des caractères bien trempés comme notre adorable et imprévisible mutante. On retrouve aussi la sagesse, l'instinct de nos têtes pensantes avec Moz, Tad, Vladimir et les autres.

La fin est émouvante.

Une excellente saga, l'auteur nous surprend à chaque tome. Le premier est l'errance, la construction d'un groupe soudé face aux dangers de cette Terre dévastée, faisant face avec beaucoup de courage et de bon sens. Ce second tome lui est plus paisible, si je peux dire, l'auteur nous réserve encore de belles surprises. Ce tome est tourné vers l'avenir de l'espèce humaine et la construction d'une société sereine, se serrant les coudes à l'image de nos Rebelles avec en plus la sagesse des "Êtres de Lumière".


lundi 16 juillet 2018

C'est Lundi. Que lisez-vous ? (308)



La semaine passée, j'ai terminé :



Puis, j'ai lu :


Je lis :


J'écoute toujours :



Ma prochaine lecture sera sûrement :



Et vous, que lisez-vous ?


samedi 14 juillet 2018

Capitaine Static Alain M. Bergeron et Sampar



Merci aux éditions Kennes de cette découverte.

Capitaine Static. Charles Simard était un enfant comme les autres... Était, parce qu'il s'est récemment découvert un drôle de pouvoir. Au dire de sa mère, le jeune garçon ne cesse de traîner les pieds... Or, c'est précisément là le secret du pouvoir du petit Charles : il peut emmagasiner de l'électricité statique et la décharger quand bon lui semble, au grand dam des méchants garnements de son école qui, les cheveux dressés sur la tête, prennent leurs jambes à leur cou pour échapper au fatidique TIC et à ses picotements désagréables. Un héros électrique est né !


Un super héros qui traîne des pieds !


Charles découvre par hasard qu'il peut se charger en électricité statique et se défendre avec. Naît alors le super-héros Capitaine Static.

Ce recueil est composé des trois premiers tomes de la série.
Le texte est un mélange de BD et de paragraphes de romans.
Les illustrations sont très belles et comme pour une BD racontent l'histoire. Il y en a aussi quelques unes qui illustrent le texte.

Le récit est plein d'humour avec une pointe appréhension. Notre Capitaine est loin d'être sûr de lui mais il veut bien faire et défendre les plus faibles. Ce point rend notre héros vrai et attachant. Il est parfois un peu plus sûr de lui, on ressent tout de même une certaine peur.

Les jeunes lecteurs n'auront aucun mal à s'identifier à Capitaine Static tant il leur ressemble avec ses doutes, ses peurs, sa témérité et ses erreurs.

"Qui s'y frotte, s'y Tic!" telle est la devise de notre petit Capitaine : à votre tour de vous y frotter et de tomber sous le charme de cette série.


vendredi 13 juillet 2018

Trans Barcelona Express Hélène Couturier



Merci aux éditions Syros de cette découverte.

Une héroïne drôle et subtile, l'ambiance estivale de Barcelone et la relation mère/fille explorée avec brio : un roman à partager entre générations !
Ce séjour en Espagne, je l'attendais plus que tout. Là-bas, j'allais retrouver Jésus. Mon Jésus, pas l'autre bien sûr ! Seulement, ça s'est un peu compliqué. Enfin pour moi, parce que pour ma mère, tout roulait, surtout avec son ex. Heureusement, il me restait ma petite soeur. OK elle n'a que 10 ans, mais en cas de déprime, c'est utile. Et puis j'ai embarqué le sac d'un inconnu contenant un carnet de dessins super bizarre. Qui aurait pu penser que cette histoire-là allait m'entraîner aussi loin ?

Nina attendait avec impatience ses vacances pour retrouver Jesus rencontrer en Inde (cf Bye bye Hollywood ) mais rien ne se passe comme prévu.

J'ai bien aimé cet opus, moins que Bye bye Hoolywood (les deux peuvent se lire indépendamment) . En effet ici, j'ai trouvé que les thématiques les plus intéressantes étaient abordées un peu tard. On est plus dans la romance avortée et les déboires, les déconvenues, la désillusion qui va avec.

La problème importante est très bien traitée (chercher dans le titre et ses couleurs pour un indice). L'auteur va simplement au fond des choses pour bien faire comprendre ce problème à Nina et à travers elle à son lecteur.

Un autre point m'a beaucoup plu : la relation entre Nina et sa soeur. Garance a grandi et a beaucoup de bon sens. Elle sait venir en aide à sa soeur quand il faut.

Cet opus est une très bonne lecture. On a en toile de fond l'adolescence, les relations mère-fille, les relations entre sœurs et une autre thématique très intéressante qui je trouve arrive un peu tard dans le roman pour en faire un thème central (c'est une des raisons qui font que je ne vous la dévoile pas et j'aurai l'impression de spolier). Elle est intéressante à découvrir.


jeudi 12 juillet 2018

Textos & cie #Ainsi va la vie Geneviève Guilbault



Merci à Babelio et aux éditions Kennes de cette belle découverte.

Je m'appelle Morgane et, pour moi, aucun défi n'est insurmontable. Au contraire ! Je suis passionnée, je suis intense, je suis unique en mon genre. Rien ne pourra m'empêcher de réaliser mon rêve : mettre sur pied un journal étudiant révolutionnaire au sein de ma nouvelle école. Ma vie est remplie de surprises, de coups de coeur, et de petits secrets... que je m'apprête à découvrir en compagnie d'Annabelle, Eddy et Thomas, mes nouveaux amis.

Sacrée Morgane !

Morgane change d'école. Elle est bien décider à y créer un journal sur les problèmes du monde.

Morgane est une jeune fille intense qui assume son look décalé, ses idées véganes. Elle est entière et quand elle donne son amitié, c'est pour être là dans les bons et les mauvais moments.
J'ai adoré le personnage qui ne craquerait pas pour cette jeune fille déterminée, fraîche, un peu naïve parfois et tellement intense.

De plus, on a ici un roman très actuel avec des échanges de sms, des extraits du journal créé par Morgane et ses nouveaux amis, des débuts de chapitres illustrés avec des émoticons .

Le récit est frais sans être  trop léger. Beaucoup de thèmes sont abordés : l'amitié, les premiers amours, les préjugés...
Le public ado auquel s'adresse ce roman va adorer et se reconnaître dans ce livre pétillant, espiègle parfois à l'image de son héroïne Morgane.

Un excellent roman jeunesse léger, pétillant, plein de malice et aborde les petits soucis des ados avec beaucoup de bon sens et d'humour.

mercredi 11 juillet 2018

Dive Bar tome 3 Chase Kylie Scott



Merci à la Collection &moi de cette belle lecture.

La réputation de tombeur d’Eric Collins, l’un des propriétaires du Dive Bar, n’est plus à faire. Rien de surprenant donc qu’il remarque d’emblée la belle Jean, nouvelle venue en ville. Sauf que non seulement elle ne veut rien entendre de lui, mais elle est également enceinte. Une bonne raison pour tenir Eric à l’écart… D’autant plus que, décidée à mettre un terme à son style de vie déluré, Jean aspire à être le genre de mère qu’elle a toujours rêvé d’avoir.
Pourtant, lorsqu’elle commence à avoir des contractions alors qu’elle est coincée dans sa voiture en pleine tempête de neige, c’est Eric qui lui vient en aide. Un lien s’est désormais tissé entre eux, mais est-ce suffisant  ? Eric est-il prêt à changer pour être l’homme dont a besoin Jean  ?


Un magnifique troisième tome.

Une nouvelle venue en ville, Jean, amie de Nell, dès le premier soir, Eric craque pour la belle Jean, lui le coureur, le macho.

J'ai adoré ce roman. Un sourire est resté figé sur mon visage de bout en bout de ma lecture. Tant découvrir Eric passer de gros dur à un jeune homme attentionné m'a fait fondre. Le voir devenir gaga de la fille de Jean est surprenant et très agréable à découvrir.
Kylie Scott nous surprend ici en nous faisant découvrir Eric sous un nouvel angle, un nouvel Eric que même lui-même n'imaginait pas qu'il puisse exister. Sa prise de conscience se fait petit à petit, naturellement. Il se pose beaucoup de questions.

Le personnage de Jean m'a aussi beaucoup plu : ses initiatives, ses peurs, sa manière de faire bouger les choses entre elle et Eric simplement et avec une dose d'humour.

Un excellent troisième tome, un nouvel Eric qui va toutes vous faire fondre.


mardi 10 juillet 2018

Amalia, chasseuse d'âmes Gala de Spax



Merci aux éditions Milady de cette belle découverte.

Auteure le jour et chasseuse d’âmes la nuit ? Si seulement cela pouvait être aussi simple...
Je m’appelle Amalia Brandine et je suis « une auteure à succès ». Vivre de sa passion, que demander de plus ? Un peu de tranquillité, peut-être ?
Pas facile quand on commence à voir des esprits.
Parce qu’un second boulot vient de me tomber dessus : il paraît que je suis une chasseuse d’âmes et que je dois éliminer des mauvais esprits retenus sur terre par le poids de leurs péchés. Et parler à des gens qu’on est la seule à voir ou être persuadée de porter une tenue qui n’existe pas, ça écorne vite une image...
Comme si ça ne suffisait pas, Casanova, revenu d’entre les morts, m’en veut personnellement !

Enfin, si je veux mettre toutes les chances de mon côté pour l’affronter et survivre, il va d’abord falloir que je parvienne à convaincre mon entourage de ne pas m’interner... et c’est pas gagné.


Amalia, écrivain, est à Venise pour la promotion de son dernier roman. Elle rencontre Giacomo et sa vie va basculer.

Je ne m'attendais pas du tout à cet univers quand j'ai accepté de lire ce roman. J'étais très curieuse de retrouver la plume de Gala de Spax que j'ai découvert avec Native  dont j'ai apprécié l'univers original.
L'univers créé ici par l’auteur est riche, innovant autour des âmes, des fantômes. De plus, Gala de Spax a une manière bien à elle de mettre cet univers en scène. Elle fait passer son héroïne pour une folle (ou presque ). Elle inclut aussi  un part d'imaginaire, d'univers enfantin et bien d'autres choses !
Tout ceci donne un monde riche qui parfois fait rêver. Oui, parfois car  dans l'ensemble, le récit est assez sombre avec les déboires d'Amalia.

On va de découvertes en découvertes mais aussi d'aventures en aventures.
J'ai presque eu l’impression de lire plusieurs récits à la fois tant le récit est découpé sans l'être vraiment en plusieurs parties, genres : paranormal, suspense, romance...  Ce point est assez difficile à expliquer car bien-sûr rien n'est aussi distinct.

En terminant, ce roman, j'ai eu un pincement au coeur de devoir quitter cet univers.

Un très bel univers, innovant mêlant les genres avec dextérité.


lundi 9 juillet 2018

C'est Lundi. Que lisez-vous ? (307)



La semaine dernière, j'ai fini :


J'ai lu ensuite :


Je lis :



J'écoute toujours :



Ma prochaine lecture sera sûrement :



Et vous, que lisez-vous ?


samedi 7 juillet 2018

Les Héritiers tome 2 Le Prince brisé Erin Watt


Avis express

Reed Royal a tout. Il est beau, riche et possède une position sociale enviée de tous. Dans son école où ne sont admises que les familles de l'élite locale, les filles lui courent après et les garçons rêvent d'être comme lui. 

Et, pourtant, personne ne l'intéresse en dehors de sa famille. Mais ça, c'était avant l'arrivée d'Ella. 
Ce qui avait mal commencé à l'arrivée de la jeune protégée de son père se transforme en quelque chose de radicalement différent. Un besoin de l'avoir près de lui, de la protéger. 

Or, à cause d'une erreur idiote, Ella va s'éloigner. Le chaos s'installe chez les Royal, et le monde de Reed s'effondre. Ella ne veut plus avoir affaire avec lui. Elle pense qu'ils ne font que s'autodétruire. Et si elle avait raison ? Secrets, trahisons, ennemis. Des situations jusque-là inconnues pour Reed. S'il veut récupérer sa princesse, Reed va devoir lui prouver qu'il est un type bien.

Dans ce deuxième tome, on a le point de Reed la plus grande partie du roman puis celui d'Ella.
J'avais hâte de découvrir cette suite, tant la fin du premier m'a faite rager.  J'ai adoré ce tome.

Voir l'évolution des Royal, de cette famille grâce à l'influence d'Ella est un réel plaisir et ce n'est pas fini, je pense.
La romance se développe dans cet opus malgré les tensions encore très présentes. Il y a aussi toute intrigue autour d'Ella et ce qu'elle subit au lycée à cause de son passé de fille pauvre et de danseuse.

Comme pour le premier tome, la fin m'a donné envie de lancer le livre par la fenêtre et de me jeter sur le prochain opus.


vendredi 6 juillet 2018

Des papillons dans le coeur Petra Hülsmann


Merci aux éditions L'Archipel de cette belle découverte.

La vie de Lena est à son image : nette et rangée. Jusqu'au jour où, à la veille de ses 30 ans, alors qu'elle s'apprête à se marier, son fiancé Simon lui annonce qu'il est tombé amoureux d'une autre. Comme si ça ne suffisait pas, elle est virée de son travail suite à une étourderie.
Mais il en faut plus pour abattre la jeune femme. Pourtant, ses espoirs sont battus en brèche : elle qui espérait s'épanouir dans une agence de relations publiques, trouve un poste dans la petite librairie de son quartier, tenue par Otto, un vieil homme bougon.
Malgré ses efforts, elle n'est pas non plus du genre à faire tourner la tête des hommes... ce qui ne l'empêche pas d'éprouver un sentiment incompréhensible à l'égard de son colocataire Ben, véritable tombeur doté d'un ego surdimensionné. Luttant contre cette passion qui la dépasse, elle entame une relation avec Jan, un écrivain, qui remplit tous les critères qu'elle attend chez un homme. En apparence, du moins...
Décidément, pas facile d'avoir trente ans.

Un roman pétillant, léger, drôle parfois.

Lena vient de se faire larguer à quelques jours de son mariage. Elle va vivre chez son frère et meilleur ami Ben. Elle décide de devenir une nouvelle Lena.

J'ai adoré ce roman. Il m'a fait un bien fou tant parfois il est léger, drôle tout en traitant d'une thématique sérieuse : l'image de soi.

Lena est une jeune femme pétillante qui ne mâche pas ses mots. Ses éclats verbaux avec Ben sont des moments de pur bonheur. On adore les voir se chamailler, se chercher à longueur de temps.

Autour de leurs éclats, il y a l'avenir professionnel de Lena en jeu. Nous avons une Lena qui cherche encore ce à quoi elle est faite. Le hasard, l’impulsivité de Lena, son grand coeur vont lui faire découvrir un monde qu'elle va adorer. Et pourtant pour que les autres soient fiers d'elle, elle continue à chercher autre chose. Là aussi, l'auteur nous propose des scènes bien pimentées, burlesques.

J'ai adoré le final : la dernière scène résume à elle seule l'atmosphère de ce roman, l'ambiance électrique entre Ben et Lena.

Un excellent roman, romanesque, burlesque, frais à découvrir.

jeudi 5 juillet 2018

Love Simon Becky Albertalli


Merci à Hachette-Romans et à NetGalley de cette découverte.

Moi, c'est Simon. Simon Spier. Je vis dans une petite ville en banlieue d'Atlanta. J'ai deux sœurs, un chien, et les trois meilleurs amis du monde. Je suis fan d’Harry Potter, j’ai une passion profonde pour les Oréo, je fais du théâtre. Et je suis raide dingue de Blue.

Blue est un garçon que j’ai rencontré sur le Tumblr du lycée. Je le croise peut-être tous les jours, mais je ne sais pas qui c’est. On se dit tout, sauf notre nom. À part Blue, personne ne sait que je suis gay

Un beau roman sur l'acceptation de sa propre sexualité surtout pouvoir le dire aux autres.

Simon est gay, personne ne le sait. Il va être découvert par l'intermédiaire de mails qu'il échange avec Blue, un autre jeune homme gay. Simon va subir un chantage.

J'ai beaucoup aimé ce roman sans être un coup de coeur comme pour beaucoup d'entre vous.

Le personnage de Simon est attachant. On a envie de le suivre, le voir s'épanouir à travers les mails qu'il échange avec Blue est plaisant à découvrir.
Ce qui m'a le moins plu, ce sont les moments de vie de Simon avec ses camarades. J'ai trouvé que parfois ils apportaient peu de choses au récit et à la problématique développée ici. Ils sont là pour nous montrer que Simon est populaire, qu'il a une vie normale de lycéen.
Les moments avec sa famille sont plus marquants. Ils permettent de bien comprendre qui est Simon.
La fin m'a énormément plu.

Un très bon roman sur le coming out d'un lycéen.


mercredi 4 juillet 2018

Par A+B Laurie Delphis


Merci à La Condamine et Fyctia de cette belle découverte.

Un premier amour peut-il surmonter tous les obstacles ?

Lorsque Ben retrouve Angie quatre ans après leur séparation, il ne peut s'empêcher de se demander si la jeune femme éprouve encore des sentiments pour lui.

Leur histoire d'amour, construite autour de leur passion commune, la musique, s'était terminée abruptement lorsqu'Angie avait décidé de s'en aller sans explication un matin. Devenaient-ils néfastes l'un pour l'autre en s'aimant trop fort ? Se privaient-ils de leur liberté ?

Maintenant qu'ils ont mûri et trouvé leurs voies, aucun obstacle ne semble plus en mesure de les séparer. Du moins, c'est ce que Ben aimerait croire. Mais quand chacun a poursuivi sa route de son côté, est-il possible de ranimer la flamme de l'être aimé ?

Une romance complexe.


Ben a retrouvé Angie, l'amour de sa vie, après 4 ans sans savoir ce qu'elle devenait. Cette dernière est fiancée.

Une narration perturbante au départ et originale : elle est à la première personne. Le point le plus perturbant est que les deux personnages principaux s'adressent constamment l'un à l'autre en utilisant le "tu". Au début, on ne sent pas à l'aise avec cette narration, se sentant trop impliqué dans leur relation car  on a l'impression qu'ils s'adressent à nous. Puis très vite, on ne fait plus attention.

Du côté du récit, l'auteur nous propose une histoire complexe due au passé commun de Ben et Angie et aussi leur présent ainsi que les liens qui les unissent et leur sens du "sacrifice" pour l'autre. Ils ont beaucoup de choses à régler. L'auteur ajoute à ça des éléments qui viennent perturber leur bonne volonté et nous tiennent en haleine.

Une excellente romance à la narration originale, à découvrir.


Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique Balli Kaur Jaswal


Merci aux éditions Belfond de cette belle découverte.

Généreux, émouvant et épicé, un roman qui questionne avec originalité et force la place des femmes orientales en Occident, leurs tiraillements entre traditions ancestrales et désir de liberté.
" Association sikhe recherche animatrice pour atelier d'écriture réservé aux femmes. " La bonne aubaine pour Nikki, Londonienne de vingt-deux ans, en quête désespérée d'un petit boulot.

Mais alors qu'elle pensait former des apprenties romancières, Nikki se retrouve face à un public inattendu : une dizaine d'Indiennes, de tous âges, majoritairement veuves, souvent analphabètes et dotées d'une imagination très, très fertile. Écrire ? Pensez-vous ! Elles, ce qu'elles veulent, c'est raconter : le choc culturel, la vie de famille, l'éducation des enfants. Raconter encore l'amour, le sexe et tous ces fantasmes enfiévrés qui leur traversent si souvent l'esprit. Raconter aussi la solitude, la soumission aux hommes, la violence, parfois.

Alors que la fréquentation de ce club débridé augmente de semaine en semaine, Nikki s'interroge : comment porter ces histoires au-delà des murs de la maison de quartier ? La jeune étudiante a une idée. Mais libérer la parole des femmes n'est jamais sans danger... 

Ne vous arrêtez pas au titre, ce roman est magnifique avec quelque chose de profond, réel incarné par le personnage de Nikki.

Nikki va donner des cours à des veuves pour la plupart analphabètes et qui ont une imagination débordante. Oui, nos veuves, les élèves de Nikki écrivent des histoires érotiques. Elles m'ont souvent fait sourire et même rire avec leurs réparties et leurs histoires.

Il y a aussi ici la découverte d'une communauté de ses traditions. Pour Nikki , on a aussi ici un parcours initiatique, une quête de soi. Elle doit apprendre à se sentir à sa place dans cette société britannique tout en étant indienne. Pour Nikki, deux façons de vivre, de penser s'opposent : la modernité et le traditionaliste.
L'auteur nous propose aussi un petit côté thriller, suspense avec le mystère autour de la mort de Maya. Il y a aussi une petite romance qui aide Nikki.  On a aussi des tensions familiales et bien d'autres choses.

Vous voyez ce roman mêle allègrement les genres pour notre plus grand plaisir.
J'ai adoré voir évoluer Nikki, perdre  ses a-priori sur sa communauté, trouver enfin ce qu'elle veut faire de sa vie.

Ce roman est magnifique. C'est un parcours initiatique pour Nikki qui cherche sa place dans sa famille, sa communauté, dans sa vie. Les nouvelles érotiques écrites par les veuves sont un plus qui donnent de la légèreté au récit et permettent des pauses pleines de sourires et aident Nikki à comprendre que ses femmes ne sont pas différentes d'elle et l'aident à mieux comprendre sa communauté.


mardi 3 juillet 2018

Bilan lectures juin 2018



J'ai lu au cours du mois de juin :


J'ai écouté :



Et vous, quel est votre bilan?

La meute de Mervent tome 3 Laura Black



Merci aux éditions Sharon Kena de cette belle découverte.

L’existence s’est chargée d’enseigner à Cassandre, sentinelle de la meute Ténébris, qu’il faut frapper la première pour survivre. Farouche et indépendante, elle vit en marge de son clan, perpétuellement sur ses gardes.
Aussi la tueuse impitoyable n’apprécie-t-elle guère la mission que lui confie son alpha. Ce dernier, déterminé à soumettre la meute de Mervent, exige qu’elle investisse le camp adverse en séduisant Luc, jeune mordu au contrôle encore fragile.
C’est à reculons que la jeune femme embarque pour l’île de Tréhant afin d’assister au mariage de l’alpha des loups blancs. Car, elle le sait, ce qui l’attend là-bas pourrait bien remettre en question les fondements même de son existence.
Et si elle-même s’insurge contre cette vérité, sa louve trépigne d’impatience à l’idée de revoir un certain loup…

Un loup dont les jours sont désormais comptés…

Un troisième tome plein de rebondissements et de nouvelles découvertes.

Cassandre, sentinelle d'Ismaël, se voit confier une mission pour déstabiliser la meute de Mervent mais Cass trouve son âme soeur.

Contre toute attente alors que j'attendais ce tome avec impatience, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire. Peut-être du au fait que le début est centré sur la meute d'Ismaël et ses sombres desseins. On est du côté des méchants et c'est très politique avec les différentes alliances et les relations qu'entretient Ismaël avec les membres de sa meute. Erik, Alyssa et le reste de la meute de Mervent m'ont manqué.

Après un quart du roman, je suis complètement entrée dans le récit au moment où les choses se précipitent et de nouvelles énigmes apparaissent et que l'action commence vraiment.
A partir de là, j'ai adoré ma lecture et ce que j'ai découvert. L'auteur étoffe son univers avec de nouveaux personnages  et de nouvelles dispositions que l'on découvre plus en profondeur sur des personnages que l'on connaît . Du coup, on s'attache à eux et on a envie d'en apprendre plus comme pour Charles. Il y a aussi la nièce de Cass, Ollie, qui m'intrigue. J'ai l'impression que derrière la petite louve insignifiante se cache du potentiel dont un tout simple que l'on aperçoit ici, faire fondre les personnages masculins.
Le personnage de Mia et ce que je pressens autour d'elle et Cass me donne envie d'en savoir plus sur elle et son clan.

Malgré un début chaotique pour moi, j'ai adoré ce troisième tome où l'univers créé par l'auteur s'étoffe encore et donne envie de découvrir plus en profondeur certains personnages.