samedi 28 octobre 2017

Nuit Bernard Minier



Merci aux éditions Audiolib de cette écoute.


Nuit de tempête en mer du Nord. Secoué par des vents violents, l'hélicoptère dépose Kirsten Nigaard sur la plateforme pétrolière. L'inspectrice norvégienne enquête sur le meurtre d'une technicienne de la base off-shore. Un homme manque à l'appel. En fouillant sa cabine, Kirsten découvre une série de photos. Quelques jours plus tard, elle est dans le bureau de Martin Servaz. L'absent s'appelle Julian Hirtmann, le tueur retors et insaisissable que le policier poursuit depuis des années. Étrangement, sur plusieurs clichés, Martin Servaz apparaît. Suivi, épié. Kirsten lui tend alors une autre photo. Celle d'un enfant. Au dos, juste un prénom : GUSTAV. 

Pour Kirsten et Martin, c'est le début d'un voyage terrifiant. Avec, au bout de la nuit, le plus redoutable des ennemis. Un face-à-face angoissant.

Avec cette écoute, je découvre l'univers de l'auteur.

Après avoir lu, beaucoup d'éloges de ses précédents romans comme Glacé, j'avais très envie de découvrir l'auteur.

Eh bien , je suis assez mitigée par cette lecture, pas par l'écoute, la lecture d'Hugues Martel est excellente, prenante. Il sait mettre le ton là où il faut pour tenir notre intérêt en éveil.
C'est du côté de l'histoire que j'ai eu du mal. Des passages m'ont captivée : ceux sur Gustave et son histoire, sa recherche ... Par contre, les moments où l'on est plus dans l'intimité de Servaz m'ont souvent un peu barbé. J'en ai pas vraiment vu l'intérêt et les ai trouvés longs.
Du coup, mon intérêt a fait le yoyo.
Les rebondissement sont là et ce jusqu'à la dernière minute. Bernard Minier nous surprend jusqu'au bout.
L'intrigue avec son sérail killer, Julian Hirtmann et Gustav est très intéressante par rapport aux  motivations de Hirtmann : dommage qu'elle soit entrecoupée de passages moins intéressants et longuets.

Une écoute mitigée due à des longueurs dans le récit, heureusement la lecture d'Hugues Martel sait nous tenir en haleine.


L'inaccessible Charles Gancel



Merci à Babelio et aux éditions Buchet Chastel de cette découverte.

Il y a dans celui ou celle que nous désirons des zones dont nous ne savons rien, des contrées entières qui nous sont interdites et qui, dans le meilleur des cas, le seront toujours. Plus ces contrées sont grandes, lointaines, menaçantes, plus grand est le désir. Le désir n’est pas l’amour. C’est lui qui nous met en marche vers une image, une obscurité que nous voulons éclairer, un autre que nous voulons annexer. Parfois l’autre nous échappe. Le désir brûle et il ne reste qu’une étrange solitude. Parfois le mystère de l’autre se révèle à nous et nous comble. Parfois il nous déçoit, se retourne contre nous et nous blesse à jamais. Six nouvelles. Elles parlent de cet inaccessible, de ce qui dans l’autre ne nous appartient pas mais qui, parfois, s’invite dans notre histoire, pour le meilleur ou pour le pire.


Un recueil de nouvelles dans des genres différents avec pour fil rouge l’inaccessibilité à chaque fois.

Il est difficile de parler de chaque nouvelle sans en dire l'essentiel et pas facile de faire une synthèse ici tant l’auteur touche à des genres différents : romance, dystopie, meurtre, idéalisme ...

J'ai énormément apprécié la plume de l'auteur. Charles Gancel a un style très poétique et très fluide. De ses textes ressort une certaine douceur due à sa plume alors que souvent ce qu'il nous décrit l'est moins .

Le fil rouge autour de quelque chose d'inaccessible que chacun cherche de manière différente et souvent de façon inattendue nous montre combien les aspirations de chacun peuvent être différentes, parfois utopiques, souvent difficiles à obtenir et souvent déçus du résultat. Je pense ici en particulier aux deux premières qui sont celles qui m'ont le plus plu.
La troisième nouvelle nous amène dans un registre très différent. On est dans un monde dsytopique où l'humanité essaie de survivre et chaque groupe à sa façon. Il y a ici quelque chose de froid et de très beau à la fois : froid par l'univers que l'on découvre, très beau par le personnage féminin.
La quatrième "Un rat" se rapproche du genre horrifique et m'a laissé de marbre.
Les deux dernières sont plus dans l'idéalisme : idéaliser une personne, un but.
L’inaccessible a su me toucher, la dernière beaucoup moins.

Comme souvent dans les recueils, je n'ai pas apprécié de la même manière les différentes nouvelles .
J'ai beaucoup aimer la manière dont l'auteur joue sur ce mot "inaccessible" en nous le montrant sur différents angles.
Globalement, c'est une belle lecture portée par une plume douce qui nous donne l'impression d'être dans un cocon.


vendredi 27 octobre 2017

Les aérochats tome 2 Parés au décollage Donovan Bixley


Merci aux éditions Slalom de cette belle lecture.

Ne manquez pas les nouvelles aventures des Aérochats pleines de rebondissements et de fabuleux engins volants ! Et en chemin, des amis et des ennemis de tous poils, car après tout, tous les chiens ne sont pas des CLEBs...

Alors que jusque-là les chats et les chiens vivaient en paix, une meute de chiens réunis sous le nom de CLEBs (Chiens Ligués pour Envahir en Bloc) ont décidé d'annexer une partie du royaume des chats. Félix Belair, le plus jeune pilote dans la forcé aérienne des CATs, aidé de ses compagnons, va devoir faire ses preuves et braver les plus grands dangers pour ramener l'ordre en Europe !

Les chiens et les chats réussiront-ils à vivre de nouveau en harmonie ? Félix Belair survivra-t-il en gardant intactes ses neuf vies ?


Un tome deux trépidant.

On retrouve Félix et Sacha pour une nouvelle mission. Ils doivent découvrir ce que préparent les CLEBs et pour cela les voilà partis en Suisse.

Ce second tome  nous propose une aventure trépidante souvent cocasse. Oui, cocasse avec le personnage de Sacha et aussi par les aventures que vivent nous deux héros. Le côté cocasse, humour est aussi renforcé par les jeux de mots de l'auteur, ses caricatures des chiens, des chats et à travers eux des humains.

Les illustrations en noir et blanc sont magnifiquement réussies et illustrent parfaitement le texte.
On a aussi des fiches techniques sur les avions utilisés : une superbe idée pour tous les petits curieux d'aviation et de ces avions mythiques.

L'auteur joue aussi ici beaucoup avec le climat et la saison : neige, brouillard pour aider ou freiner nos deux héros. C'est très bien vu.

Un excellent tome pour cette saga parodique sur la guerre entre Cats et Clebs.
L'aventure est trépidante, cocasse : on se régale.


Les Trois Talents saison 1 Le conteur d'histoires Emma Cavalier


Merci aux éditions Hugo Roman et à l'auteur pour sa dédicace de cette belle lecture.

Quand les rivalités attisent le désir...

Brillante et ambitieuse étudiante en journalisme, Élisabeth est stagiaire pour le quotidien Azur matin.

Face à elle, un redoutable rival, Alexander Welles.

Et quoi de mieux pour tenir sa concurrente que d'avoir les preuves qu'Élisabeth utilise son ordinateur pour se rendre sur des sites de rencontres ?

Alexander va exercer un chantage sur Élisabeth : soit elle passe la nuit avec lui, soit il révèle son secret. Il va entraîner Élisabeth dans des jeux érotiques qui répondent aux fantasmes enfouis de la jeune femme qui se donne sans retenue aucune.

Tombera-t-elle amoureuse de son rival et maître chanteur ? Devra-t-elle choisir entre la réussite et l'amour... ?


Un roman intimiste et sensuel.


Elisabeth veut décrocher la bourse Perdini pour devenir journaliste. Elle est en compétition avec un jeune homme exécrable Lex.
Elle se réfugie sur un réseau social Fetlife pour décompresser  et thatche avec London Angel.

Je découvre avec ce roman la plume d'Emma Cavalier dans un nouveau genre : la new romance. On retrouve un peu de SM mais ce n'est pas ici l'essentiel.

On a ici un côté intimiste, des sentiments qui se construisent peu à peu sur une relation bancale.
Il y a un gros travail sur le ressenti d'Elisabeth en particulier qui est la narratrice. On découvre à travers elle toute la complexité d'un être humain, ses doutes, ses peurs, se découvertes sur lui-même par des chemins qu'Elisabeth n'aurait jamais pensé prendre.
Il y a aussi une aura de mystère autour de Lex, son passé, sa vie familiale. J'ai hâte de découvrir  les prochains tomes et voir ce que nous réserve Emma Cavalier. On a déjà de bonnes bases dans ce premier tome qui donnent envie de comprendre Lex.
On a aussi dans cette intrigue, une construction de quelque chose qu'aucun des deux n'a envisagé et ne veut voir. J'ai beaucoup aimé ce qui se dégage de ce point. On a l'impression d'être en permanence sur le fil du rasoir avec Elisabeth et Lex.

Un roman de new romance avec une relation des plus complexe, originale d'où ressort la complexité des sensations, des sentiments d'une personne.
Vivement  la suite.


jeudi 26 octobre 2017

L'école des Petits Marsus Benjamin Chaud



Merci aux éditions Little Urban de cette belle découverte.


Ce matin, le réveil sonne trop tôt et trop fort. Allez, hop, hop, hop, petit déjeuner, embouteillages, les professeurs, les copains et les copines, la cantine... les Petits Marsus se prépare pour aller à. l'école.

Un album guilleret sur une journée d'école.

Comme tous les enfants les Petits Marsus vont à l'école. Une école adaptée à leur milieu de vie 😉.

La journée des Petits Marsus est assez semblable à celle de nos enfants qui n'auront aucun mal à s'identifier à eux mais elle est adaptée à leur vie dans la jungle.
Les professeurs sont un perroquet, une grenouille, un paresseux ... de quoi donner le sourire quand on imagine leur enseignement.

Les couleurs chaudes renforcent le côté gai, joyeux de l'album. Ce ton donne aussi un joli rythme à l’histoire.

Un album sur les Petits Marsus qui enchantera les plus petits comme les plus grands.


The Ones tome 2 Nous serons tous la résistance Daniel Sweren-Becker


Merci aux éditions Hugo Roman New Way de cette belle lecture.

Un thriller dystopien passionnant qui aborde des thèmes plus contemporains que jamais : justice, discrimination, terrorisme, dérives génétiques – et qui dévoile un futur proche aussi terrifiant que crédible.

La révolte bat son plein. Les Ones, ce 1 % de chanceux sélectionnés par le gouvernement pour être génétiquement modifiés à la naissance, sont cernés. Et le mouvement Égalité n'a jamais été aussi puissant. 


Farouchement déterminée à sauver son petit ami James qui s'est sacrifié pour elle, Cody se met à frayer avec un groupe de rebelles qui défend les droits des Ones envers et contre tout. Mais alors qu'elle se rapproche de leur leader, le mystérieux Kai, elle comprend rapidement que celui-ci a un plan plus fou que tout ce qu'elle aurait imaginé. Un plan qui pourrait changer le futur des Ones pour toujours. Et elle sait que Kai ne reculera devant rien...


Un second tome palpitant.

On retrouve Cody, Kai après les événements de la fin du premier tome. Cody veut plus que tout sauver James et rêve d'Egalité pour tous : Ones (individus génétiquement modifiés) ou pas.

Beaucoup de tension se dégage de ce tome,  de divergences de points de vue. Cody, Kai, Edith ne voient pas le combat pour que les Ones retrouvent leur place dans la société de la même façon.

J'ai adoré le personnage de Cody, qui doute mais reste déterminée sur le fait que tous peuvent vivre ensemble et en harmonie, que chacun a quelque chose à apporter à la société.
Kai, lui est plus dubitatif quand à ses propres choix et le chemin à prendre. Il se retrouve entre deux feux.
Tout ceci met beaucoup de tension dans le récit, de plus l'auteur nous propose beaucoup de scènes d'actions et de nombreux rebondissements.

Un excellent tome palpitant et  un beau message sur l'Egalité, la Mixité dans une société.
Une saga à découvrir.


mercredi 25 octobre 2017

S.E.V.E.N. saison 1 Marie Luny


Merci à Kaya éditions de cette belle découverte.

Lise n’a jamais oublié. Au lycée, on les appelait « le Groupe » : ils étaient ses meilleurs amis, ils étaient inséparables – ils s’étaient même promis de tous se retrouver, quand ils auraient 25 ans. Ils étaient sept adolescents, tous très différents, mais unis par une profonde amitié… jusqu’à cette nuit-là, où tout a basculé. Ce qui s’est passé a tout brisé entre eux, et Lise ne les a plus jamais revus : ni Elsa, ni Vincent, ni Eric, ni Julia, ni Laurie … ni Hugo. Surtout pas Hugo.
Lise a tout fait depuis pour tourner la page, mais le souvenir de cette nuit et de ce qu’elle a subi la hante encore.
Alors le jour où, sept ans plus tard, elle reçoit une invitation à une réunion d’anciens élèves, c’est le choc. Elle n’a aucune envie de revoir ses anciens amis, mais elle n’a pas le choix : une promesse est une promesse.
Lise est alors loin de se douter qu’elle s’apprête à vivre la plus importante nuit de sa vie : une nuit où tout va encore une fois être bouleversé, où rancœurs, secrets et trahisons seront enfin dévoilés ; une nuit qui sera aussi la plus belle de sa vie.

Une nuit qui va tout changer.

Une âme meurtrie, blessée.

Lise est invitée à une réunion d'anciens élèves : peut-être la possibilité de faire table rase du passé.

Lise est une jeune femme meurtrie au plus profond d'elle-même. Elle n'avance pas dans sa vie privée depuis les événements qui se sont produits il y a 7 ans.

L'auteur sait faire ressortir tout le mal-être de Lise, ses angoisses, ses peurs, sa colère, son incompréhension.
Le récit est un va et vient entre passé, il y a 7 ans, et présent, la réunion d'anciens élèves. L'auteur utilise des similitudes pour donner à Lise des flash-back qui nous permettent de comprendre pourquoi Lise est devenue qui elle est, pourquoi elle est si mal.
On a aussi par moments le point de vue d'Hugo, ex petit-ami de Lise, ce qui nous permet de mettre en parallèle les événements et de mieux comprendre.
Il reste pourtant beaucoup de mystère autour ce qui s'est passé il y a 7 ans et pourquoi aucun d'eux n'avancent.

Une première saison intense du côté des sentiments, de l'émotion qui se dégagent  du personnage de Lise. Il reste une grande aura de mystère sur le pourquoi et ce point donne envie de découvrir la suite.


Le nouveau nid des Petits Marsus Benjamin Chaud


Merci aux éditions Little Urban de cette belle découverte.

Les Petits Marsus vivent paisiblement avec leurs parents. Jusqu'au jour où une terrible tempête souffle leur nid douillet. Les Marsupilamis n'ont plus de maison. Ils doivent quitter la jungle à la recherche d'un nouveau nid.

Houba , Houba !

Après une tempête, la famille Marsus n'a plus de nid et part à la recherche d'un nouvel endroit où le construire : tous les bons coins sont déjà pris !


Un album chaud par ses couleurs, son rythme et aussi par cette famille qui ne s'en fait pas et prend les choses du bon côté en continuant son chemin.

J'adore les Marsus, leurs jeux, leurs insouciances et leur solidarité avec les autres. C'est ce dernier point qui est développé en conclusion : un beau final.

Un très bel album, une jolie histoire et un beau message de fin à cette aventure.


A cran, à crocs épisode 1 Le Virus K Aisling



Merci aux éditions Sharon Kena de cette belle découverte.

Je déteste Halloween ! Non seulement je ne comprends pas pourquoi les gens aiment se déguiser et habiller leur maison avec des horreurs mais, en sus, cette fête ne m’avait jamais rien apporté quoi que ce soit de bon !
Quelques années auparavant, j’avais surpris mon fiancé dans une position embarrassante avec une blonde très peu vêtue. Cette année, je me retrouve dans une situation improbable, attaquée par un fou furieux infecté par un virus, puis ligotée sur un lit d’hôpital.
Pour éviter de terminer en cobaye humain, on me donne une mission : retrouver le premier V ! Cette quête va me mener tout droit vers un monde qui m’est inconnu et vers un homme qui chamboulera ma vie à jamais.



Un premier épisode intense en découvertes et rebondissements.

Lyra se fait agresser à la sortie d'une boîte de nuit et se retrouve dans les locaux de l'armée.

K Aisling nous a concocté ici un univers complet et novateur sur le monde des vampires.

Pour voir que cet opus est un premier épisode, je l'ai trouvé intense : intense dans la découverte de l'univers, on apprend de nombreuses choses sur ce dernier ; intense par l'action et les rebondissements.
Cet épisode pourrait presque se suffire à lui-même ce qui me rend encore plus curieuse de la suite et des surprises (j'espère) que nous réservent l'auteur.

La plume de K Aisling est fluide, agréable. Son récit se lit tout seul.

Le personnage de Lyra est intéressant. C'est une jeune femme indépendante, déterminée à vivre sa vie comme elle l'entend tout en restant ouverte.

Un premier opus où l'on découvre un univers vampirique novateur, une héroïne indépendante. De plus, on ne s'ennuie pas une minute entre les révélations et les rebondissements.


mardi 24 octobre 2017

Curieuse Nature Florence Guiraud



Merci à Saltimbanque éditions de cette magnifique découverte.


A la manière des encyclopédistes, un spectaculaire hymne à la nature. Rigueur scientifique et regard personnel d'une artiste.

Un livre qui a fait l'unanimité à la maison.



Un magnifique livre sur des animaux à l'apparence extraordinaire.

Ce album-documentaire est composé de textes et de dessins parlant d'animaux aux étranges particularités. Il y a aussi un répertoire pour décrire chacun d'entre eux.



Les illustrations sont à l'image de la couverture magnifiques et donnent envie pour certaines de prendre ses crayons et essayer de les reproduire. Certaines plus schématiques donnent envie de les colorier ce qui n'est pas possible étant imprimées sur papier glacé. Je pense essayer de trouver une imprimante faisant le format A3 (taille du livre) pour les imprimer et les colorier 😊.



Les textes, les titres accompagnant nous décrivent les caractéristiques de ces animaux par ordinaires et souvent sublimes.



Un riche idée que cet album. De magnifiques illustrations.





NB: mes photos ne rendent pas hommage aux illustrations, elles sont beaucoup plus belles 😉.



Professeur Goupil Loic Clément Anne Montel



Merci aux éditions Little Urban de cette belle découverte.

Le professeur Goupil vit seul dans son immense maison toute à lui, rien qu'à lui. À la suite d'une expérience qui tourne mal, il voit son environnement envahi par une joyeuse tribu de petits animaux. Il devra apprendre à partager son quotidien avec d'autres. Tout pour tout le monde, rien que pour tout le monde ? Certainement pas ! Le partage et l'amitié sont au coeur de cet ouvrage réalisé par le talentueux duo du Temps des Mitaines.
La lecture, quelle belle aventure !
Le plaisir de lire, une rencontre avec l'émotion et l'imagination. Pour accompagner les plus jeunes dans leur cheminement personnel vers la lecture, Little Urban a conçu une collection de romans illustrés. Jeunes talents et auteurs confirmés ont répondu à l'appel afin de participer à cette belle aventure. Premiers romans À partir de 6 ans.

Une jolie histoire avec un belle morale.

Professeur Goupil a tout pour lui. C'est un scientifique, il cherche mais ne sait pas ce qu'il cherche 😉.

Une histoire mignonne  sur le partage, l'échange avec les autres.

L'auteur nous présente tout ceci sous le mode de l'aventure, d'une expérience. C'est simple et efficace pour parler de ces thèmes que sont le partage, l'échange, la convivialité.

Le texte est écrit avec des tournures répétitives qui aideront le jeune lecteur à lire cette belle histoire.
Les illustrations sont simples avec de jolies couleurs pastelles qui accentuent le côté conviviale du récit. 

Un très bel album, petit roman sur des thèmes simples et importants : l'échange, l'amitié, le partage.


Le meurtre d'O' Doul Bridge Florent Marotta



Merci aux éditions Taurnada de cette découverte.

San Francisco, sa baie, son océan, sa population cosmopolite. C'est dans cette ville de l'Ouest américain que Michael Ballanger a décidé de se reconstruire. Loin de sa famille en lambeaux, loin de la France où un tueur en série mit sa vie en miettes. Le coach de vie à succès renaît avec la difficulté qui suit la perte d'un être cher. Mais le voilà mêlé au meurtre d'un notable. Au moment de mourir, l'homme a composé un numéro, le sien. Alors la tourmente l'emporte. Réveillant les douleurs du passé.


Un policier dans un milieu original : la communauté gay de San Francisco.

Michaël est coach de vie. Il vit à San Francisco depuis l'incident qui a détruit sa famille. Il se trouve bien malgré lui au beau milieu d'une enquête sur un meurtre.

J'ai adoré la plume de l'auteur. Elle est limpide. Il sait appuyer sur les moments importants du récit.

Le personnage de Michaël est intrigant. C'est un homme un peu blasé et dont la curiosité est toujours la plus forte même si ça le met en danger. Il ne sait pas rester à sa place et ne pas se mêler de ce qui ne le concerne pas ou peu. Son esprit de déduction, sa curiousité l’amène à prendre des risques pour quelque chose qui au départ le concerne de très loin.

Du côté de l'intrigue, on devine assez vite qui est derrière le meurtre de Calvin et le pourquoi.  Je n'ai pas eu de problème avec ça car l'auteur sait nous intéresser au comment et une partie du pourquoi.

J'ai beaucoup apprécié ce roman. Nous sommes tenus en haleine par son personnage
principal Michaël et par la manière dont l'auteur construit les rebondissements de son intrigue.


lundi 23 octobre 2017

Au bon moment Au bon endroit Cent ans de photos qui racontent le monde Philippe Godard



Merci à Saltimbanque éditions de cette belle découverte.


Ce livre raconte les événements majeurs du XXè siècle à travers 35 photos exceptionnelles. 35 clichés saisis par des photographes qui se trouvaient là au bon moment, au bon endroit. 35 images iconiques qui évoquent les moments forts et les hommes clés de notre Histoire. 
Le pouvoir des photos, le poids de l'Histoire.


L'histoire de la photo illustrant l'Histoire avec un grand H. Comment la photo peut faire passer un message !


Un livre qui nous montre à travers divers exemples les événements d'un siècle : politique, sportif, scientifique... Des textes qui expliquent ces grands moments de l'Histoire.
On apprend pas mal de choses sur ces photos qui sont devenues des symboles parfois par hasard, parfois par une volonté de celui qui l'a pris ou celui qui pose.
Des photos, des messages parfois truqués !

J'ai beaucoup aimé découvrir l'histoire des différentes photos, j'ai appris du coup pas mal de choses sur ces photos bien sûr mais aussi sur ceux qu'elles illustrent et la volonté de certains de jouer avec l'image , de leur image.

Mon petit bémol va à la couverture même si après lecture cet album j'en comprends le sens, je la trouve laide.

L'intérieur lui est très bien fait  avec des textes qui sont écrits comme des anecdotes et pourtant nous apprennent énormément de choses.

Un excellent album sur un thème original : la photo et sa symbolique.

C'est Lundi. Que lisez-vous ? ( 274)


Cette semaine, j'ai fini :


Ma chronique ici.

J'ai lu ensuite :


J'ai fini d'écouter :


Je lis  :


J'écoute :



Ma prochaine lecture sera sûrement :



Et vous, que lisez-vous ?