samedi 18 novembre 2017

November 9 Colleen Hoover



Merci aux éditions Hugo Roman de cette belle lecture.

Quand l'amour s'écrit au futur...

Fallon et Ben se rencontrent par hasard alors que leur vie est en train de changer. 

La jeune femme est sur le point d'aller s'installer à New York où elle espère poursuivre une carrière d'actrice au théâtre. Ben veut devenir écrivain.

Ils se croisent comme des étoiles filantes mais l'intensité de ce qu'ils partagent les pousse à se fixer un rendez-vous annuel, le neuf novembre.

Fallon devient alors la source d'inspiration du roman de Ben. Chaque rendez-vous est une mine d'informations pour lui et, pour tous les deux, c'est le moyen de faire le point sur leur vie.

Jusqu'au jour, un neuf novembre évidemment, où Fallon se met à douter de ce que Ben lui raconte sur lui-même. Peut-il avoir inventé sa vie comme un roman ? Et pourquoi ferait-il une chose pareille ?



Une histoire, une relation qui commence comme un calembour et s'installe avec une promesse originale.

Ben s’intègre dans une conversation entre Fallon et son père en se faisant passer pour son petit ami. Ben et Fallon font alors connaissance et décident de se retrouver tous les 9 novembre pendant cinq ans.

Le personnage de Ben m'a bluffé tant par son évolution au fil des années, tant par son histoire.
Au départ, on découvre un jeune homme plein de culot et avec un côté immature et charmeur. On comprend que Fallon tombe sous le charme. Au fil des 9 novembre, il gagne en maturité mais on sent un jeune homme peu sûr de lui sur certains points.
Fallon reste égale à elle-même ou presque. C'est une jeune femme blessée qui a du renoncer à son rêve. Elle est déterminée à rebondir et se reconstruire.

Colleen Hoover nous entraîne ici dans une belle romance au thème originale : une rencontre une fois par an. Elle arrive à faire vivre en quelques heures beaucoup de choses à ses deux personnages tout en gardant une grande part de mystère sur beaucoup de points de leur vie et de leur personnalité. C'est très bien fait.
Chaque rencontre est plus poignante que la précédente avec toujours un nouveau grain de sable ne permettant pas à Fallon et Ben de faire ce qu'ils avaient prévus en se retrouvant.

Le final m'a estomaqué. Colleen Hoover réussit parfaitement à nous surprendre et quel choc !
Du coup, l'histoire prend une autre dimension, tout ce que l'on a lu précédemment devient plus intense, plus poignant.
Quel beau tour de force que nous propose ici Colleen Hoover, j'ai adoré.

Du grand Collen Hoover, beaucoup d'émotions et ici en plus ce final époustouflant.


En lecture commun avec Belly du blog The Small world of Belly.

vendredi 17 novembre 2017

Pas Bête(s) ! Christophe Léon



Merci aux éditions Le muscadier, Collection Rester Vivant de cette belle découverte.

Une poule pondeuse et frondeuse. Les pensionnaires étranges d'un zoo extraodrinaire. Un mouton mégalomane. Un père et son fils en guerre contre les blattes. Les animaux curieux d'une ferme pédagogique ultramoderne. Un jeune cadre dynamique jouant les toreros. Un chien retraité pas mordu de téléréalité. Voilà les rencontres étranges que vous ferez dans ce livre. Sept fables contemporaines dont les héros, qu’ils aient deux, quatre ou six pattes, n’agissent pas exactement comme l’on pourrait s’y attendre. Un savant mélange de raison et de folie, de causticité et de gravité, pour saliver de plaisir et se gratter la tête.


Sept nouvelles pleines d'humour.

Chaque nouvelle a un côté drôle, sarcastique, caustique parfois et tellement vrais ! 😏

Christophe Léon nous propose ici une caricature de notre société à travers le regard d'acteurs les plus inattendus.
J'ai souvent souri, ri à la lecture des différentes nouvelles et parfois aussi un frisson glacé m'a parcouru devant cette véracité.
Il y a aussi derrière le humour, un côté horrifique qui fait réfléchir et donne ce ton de vérité caractéristique de ce recueil.

J'ai souvent deviné ce que cachaient les différents personnages. Ce n'est pas gênant bien au contraire, le plaisir est décuplé.

J'ai adoré la version de la Marseillaise que nous propose l'auteur dans sa nouvelle "Bêbêbert 1er" ainsi que la vision de "Poulette" de sa vie. Le zoo est ma nouvelle préférée : l'inversement de rôle nous donne à réfléchir sur biens des choses :  sur notre vision des animaux mais pas que (je vous laisse le découvrir).
A partir de Blattaria, les nouvelles prennent un ton plus grave, plus caustique et horrifique .
On retrouve un peu de la légéreté de la première dans la dernière dont j'ai adoré la boucle finale 😉.

Un excellent recueil plein d'humours avec un beau message sur la sensibilisation au bien-être animal.

jeudi 16 novembre 2017

Le long d'un reflet Shinsaku Fujita


Merci aux éditions nobi nobi ! de cette belle découverte.

Une petite fille et son grand frère partent explorer leur petite ville qui s'étend le long d'un cours d'eau. Ils admirent les façades des maisons qui se mirent dans l'onde, et observent chaque remous à la surface de l'eau. Car leur ville est certes minuscule, mais son reflet la fait paraître gigantesque !

Jeux de miroir, constructions symétriques, effets d'optiques… Cet album se découvre en grande partie à travers l'image inversée de la petite ville, qui permet au lecteur de plonger dans un univers parallèle, une autre vision de la réalité, tantôt fidèle… tantôt déformée.

De magnifiques illustrations, un texte très poétique.

Une petite fille et son frère se promènent le long d'une rivière et observent la beauté des choses.

L'auteur à travers cet album nous montre la beauté de ce qui nous entoure.
Il y a beaucoup de sentiments qui transpercent du récit : exaltation de la découverte puis peu à peu ce sentiment au fil de l'évolution de la lumière de la journée se transforme à un sentiment d'inquiétude et finit sur une touche de réconfort. J'ai adoré ce cheminement. Chaque sentiment évolue de manière crescendo.
Les jeunes lecteurs reconnaîtront là des sentiments qu'ils connaissent bien. Ils admireront la beauté d'un paysage, d'une journée évoluant au fil de la lumière et des événements climatiques et de leur reflet dans l'eau.

Un magnifique album par ses illustrations et son texte d'où ressort des sentiments différents au fil de l'évolution de la journée.


Rencontre virtuelle Amours en ligne tome 1 Megan Erikson Santino Hassel



Merci à NetGalley et aux éditions MxMBookmark de cette belle découverte.

Je comptais les mois jusqu’à la fin de mon déploiement, passant mes journées à travailler sur des véhicules militaires et mes nuits à jouer à des jeux vidéo pour me distraire, jusqu’à ce que je puisse oublier le sergent-chef Garrett Reid.
C’est à ce moment-là que je l’ai rencontré : Kai Bannon, un compagnon de jeu qui possédait une célèbre chaîne de streaming.
Je n’aurais jamais pensé devenir obsédé par quelqu’un, encore moins un ancien rival. Et je n’aurais jamais pensé qu'il pourrait me remarquer moi ; un gars connu pour son honnêteté brutale et son air renfrogné. Je n’avais pas prévu que notre amitié en ligne pourrait se transformer en quelque chose qui me garderait éveillé la nuit ; d'heures de discussion en sessions coquines via webcams interposées.
Mais c’est arrivé. Et maintenant, je ne peux plus arrêter de penser à lui. Dans mon esprit, notre premier rendez-vous irl est parfait. Il m'embrasse, me ramène chez lui et c'est le début du grand amour. Sauf que, comme la plupart des choses dans ma vie, rien ne se passe comme prévu.

Un très beau roman M/M.

Kai est un gamer, il en vit. Garrett est un militaire. Ils vont s'affronter dans un jeu ainsi commence une relation virtuelle entre les deux hommes.

Une jolie histoire avec deux personnages tout deux ours des cavernes, chacun à sa manière. Kai est quasi agoraphobe. Il panique  dès qu'il doit rencontrer du monde et sortir de sa routine. Sa vie de gamer lui permet de gérer et de vivre en ermite.
Garrett lui est un peu asocial, il a peu d'amis et vit surtout pour sa famille : sa mère et sa sœur.

J'ai adoré voir évoluer leur histoire et les deux hommes. Chacun apporte à l'autre et lui permet d'avancer. Il y a quelque chose de très beau dans cette relation qui s'installe à des milliers de kilomètres de distance.
La fin est vraiment la parfaite conclusion de l'évolution des deux personnages.

J'ai adoré Kai, ses angoisses, son côté fragile, sa réflexion sur lui-même, sur sa vie et ce qu'il veut pour l'avenir. On a envie de le protéger, surprotéger même tant on le sent sur le fil à chaque événement important.

La plume des auteurs est très agréable. Elle nous fait ressentir les peurs de Kai, les doutes de Garrett.

Une magnifique lecture, une belle romance M/M.


mercredi 15 novembre 2017

20, allée de la Danse Première ou rien ! Elizabeth Barféty



Merci aux éditions Nathan de cette belle lecture.

La vie et les rêves des petits rats de l'École de danse de l'Opéra.
Les examens de fin d'année approchent. Les petits rats de l'École de Danse commencent à s'inquiéter. Surtout la perfectionniste Constance. Sera-t-elle admise en 5e division ?

De nouveau un magnifique tome pour cette saga mêlant danse et tracas de la vie.


On suit ici Constance, la stressée. Les examens finaux approchent.

J'ai adoré le cheminement de ce tome : les disputes, le soutien, les délires, le stress ...
Avec l’apprentissage de la danse, on a ici l'apprentissage de la vie avec des thèmes bien marqués que nous propose l'auteur au fil des tomes à travers ses six personnages.

On vit avec eux leurs doutes, leurs joies, leurs déceptions.
Ici, avec Constance la travailleuse, la stressée, on a un tome mouvementé qui met à rude épreuve Constance,ainsi que son amitié avec Zoé. Il y a aussi une réflexion sur la gestion du stress et le soutien des amis dans les moments difficiles.

Encore un excellent tome avec de jolies valeurs. Un récit avec lequel les jeunes ados n'auront aucun mal à s'identifier aux personnages.


Ragdoll Daniel Cole



Merci aux éditions Audiolib de cette écoute.

Un "cadavre" recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l'a aussitôt baptisé "Ragdoll", la poupée de chiffon. Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l'inspecteur "Wolf" Fawkes dirige l'enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l'inspecteur Baxter. Chaque minute compte, d'autant que le tueur s'amuse à narguer les forces de l'ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner. Le dernier nom est celui de Wolf.

Un thriller époustouflant.

Un corps est retrouvé, il est composé en fait de six victimes.

Un récit complexe haletant.
Au départ, on se demande bien où l'auteur veut nous mener. Ils nous intrigue aussi par les caractères des différents inspecteurs et de leurs assistants.
Ce récit est une course contre la montre pour éviter d'autres meurtres.

Il y a eu des moments où je ne comprenais pas comment certaines choses s'imbriquaient car la lumière se fait on se dit waouh ! Surtout qu'il fait remonter à la surface de vielles affaires sur lesquelles Wolf a travaillé.
Il y a aussi un côté psychologique fort dans ce récit avec ce qu'il y a de plus vils en chacun.

Du côté de l'écoute, la lecture de Damien Ferrette est rythmée. Mon seul bémol concerne les voix féminines qui m'ont un peu écorchées les oreilles. J'ai trouvé surtout pour Baxter que la voix donnait une image tronquée de la personnalité de cette dernière.

Un thriller haletant, complexe jouant sur les faiblesses de tout un chacun.




mardi 14 novembre 2017

L'Aigle Noir Hervé Mestron



Merci aux éditions le muscadier, collection Rester Vivant de cette belle découverte.


Sur la côte normande, à Ouistreham. Pendant l’année, avant l’arrivée des touristes, les jeunes s’ennuient. Billie, une adolescente à la voix sublime, est minée par un secret inavouable, et vit de plus en plus repliée sur elle-même. Hartman, le nouveau professeur de musique, ex-jazzman au passé mystérieux, tombe amoureux de la voix de Billy. Cherchant à se rapprocher de la jeune fille pour l’aider, il va bientôt comprendre qu’il n’est pas le bienvenu dans ce collège.


Un roman poignant, troublant.

Billie se replie de plus en plus sur elle-même. Elle s'épanouit uniquement dans le chant. Son nouveau professeur de musique voudrait l'aider.

Une histoire complexe, écrite à demi-mots, à mots couverts comme le ferait une adolescente pour tenter d'expliquer sa détresse, son mal-être.
Hervé Mestron réussit à nous faire ressentir entièrement , complètement les émotions, le débat intérieur de Billie grâce à ce style .
On comprend la jeune fille, on souffre avec elle. On sent qu'elle ne sait plus où elle en est, qu'elle ne dit pas tout et qu'elle est incapable d'exprimer sa détresse.

Il y a aussi dans ce roman la réaction des adultes : des adultes qui entendent ce qu'ils veulent, interprètent les mots de Billie comme ça les arrange et surtout sans se poser plus de questions et sans aller au fond des choses avec elle.
Ce point accentue encore le sentiment de détresse que l'on ressent chez Billie.

Ce roman est un roman fort, poignant écrit à demi-mots : une manière de faire qui permet de décupler les émotions que nous transmet Billie.


Les Tigres Bleus Tome 2 Les mines de la veuve Yves Trottier



Merci à Kennes éditions de cette belle lecture.

Après le massacre de son village par les forces de Morfydd le Brutal, Lia est capturée par des brigands et vendue comme esclave au propriétaire des mines de la Veuve. Insoumise et en colère, elle envisage dès lors de s’évader pour récupérer le sabre bleu de son père, retrouver son frère jumeau et se venger de Morfydd. Or, un événement extraordinaire se produira dans la forêt pétrifiée de Rochemort. Lia découvrira-t-elle le secret de ses origines légendaires? Roman d’aventures futuriste rappelant parfois la culture du Japon ancestral, Yves Trottier mélange les influences dans ce roman qui se situe après le grand réchauffement climatique, dans un monde désertique où la culture et l’art de combattre rappellent parfois l’univers des samouraïs. Yves Trottier étant imaginatif pour trouver des raisons de mettre en scène de nombreux combats, particulièrement bien décrits, l’histoire générale est ponctuée par ceux-ci et le lecteur ne s’ennuie jamais. Conçu pour plaire à un large public, le roman atteint clairement sa cible. Amateurs d’aventures, vous êtes servis!


Un deuxième tome trépidant et sombre.


Dans ce deuxième opus, nous sommes au coeur de la guerre entre Les Forces du Feu et le peuple de la déesse des Eaux.

Ce tome est plein de rebondissement, d'action.
Il est aussi très sombre par les événements qui surviennent pour Zaki et Lia. Ils doivent tout deux prouver leur bravoure, courage, détermination. J'ai beaucoup aimé Lia et sa détermination à aller au bout des choses. Elle ne baisse jamais les bras.
Il y a donc ici un côté initiatique pour nos deux héros, pour que leur destin s'accomplisse.

La plume d’Yves Trottier est fluide. Elle nous entraîne à une vitesse folle au coeur des aventures de Lia et Zaki.
On attend tout au long de cette lecture le moment où la prophétie va s'accomplir. Et là , dans le final, on est étonné par la réaction de Lia face à ce qu'elle découvre.
Sa surprise  m' a agréablement surprise et relance la saga. J'ai maintenant hâte de découvrir comment dans le troisième tome, Lia va gérer ce qu'elle a découvert.

Un tome plein d'action, de combats. Un récit haletant.
On lit le roman très vite tant il est prenant.


lundi 13 novembre 2017

Le livre qui t'explique pourquoi les enfants sont super top ! Françoize Boucher



Merci aux éditions Nathan de cette découverte.

Enfin un livre ou tout est permis, ou presque !
Les enfants sont des êtres extraordinaires ! Et il faut que le monde entier le sache !

Françoize Boucher présente enfin le parfait complément du best-seller sur les parents.

Une déclaration universelle et déjantée du droit de tous les enfants à être libres, heureux, imaginatifs, à vivre à fond l'enfance, à avoir parfois la trouille et même le droit de faire des bêtises. Bref à être complètement eux-mêmes ! Un livre qui explique pourquoi c'est si génial d'être un enfant, tout simplement. Et qui aimerait donner aux adultes l'envie furieuse de retomber un peu enfance.
Un livre pour rigoler, à partager... en famille !

En bonus, le Mégaphone de poche pour s'exprimer et se faire entendre à 100% !


Les illustrations (dessins )pourraient être celles de n'importe quel enfant : des dessins avec une phrase d'explications à côté. Des phrases qui représentent bien leurs mots qu'ils utilisent.
Les enfants n'auront aucun mal à reconnaître dans ce petit livre.

Ce livre m'a rappelé les dessins de mon dernier : un univers fait de petits détails 😉 .

La seule chose qui ne m'a pas enthousiasmé ici ; c'est cette coloration en bicolore (jaune -rouge et parfois un peu de bleu), je ne suis pas fan de ce genre de colorisation, je la trouve agressive pour les yeux.
Je pense par contre que les enfants doivent appréciés car leurs dessins sont souvent colorés de cette façon.

Du côté du texte,  il y a pas mal d'humour.


C'est Lundi. Que lisez-vous ? (277)



Cette semaine, j'ai fini :


Ma chronique sera publiée demain.

J'ai lu ensuite :


J'ai fini d'écouter :


Je lis :



Ma prochaine lecture sera sûrement :



Et vous, que lisez-vous ?