samedi 2 décembre 2017

La théorie de l'élastique Anne-Françoise De Bruyne



Merci aux éditions le muscadier, collection Rester Vivant, de cette belle découverte.

Clara, 11 ans, vit à Bruxelles avec sa maman, son chat et une tonne de questions. Mais les réponses des adultes sont très décevantes. Pour retrouver son père, Clara va devoir mener son enquête seule. Sa rencontre avec Anis, un jeune réfugié afghan, va tout changer. Un matin, elle disparaît…

Un roman deux histoires, un parallèle, une amitié et une quête.

Clara est en quête de son père qu'elle ne connaît pas. Elle rencontre Anis un réfugié afghan. L'histoire de ce dernier va la déboussoler et lui donner le courage d'accomplir sa quête.

Deux histoires : -celle d'un jeune garçon et son périple à travers l'Europe pour essayer de rejoindre l'Angleterre
- celle de Clara, jeune fille de 11 ans en quête d'identité, d'une père.
Avec ces deux personnages, l'auteur nous fait découvrir une belle amitié, une reconnaissance de l'autre, dans l'autre, dans le sentiment de ne pas savoir où est  leur place.

Ce roman est poignant par les deux vies différentes d'Anis et Clara et quelque part similaires.
Anis apporte un côté posé, réfléchi, Clara elle donne de la fougue au récit. Ce duo de personnages nous donne un beau mélange de sensations. On se rend compte que leur quête, questionnement se rejoignent. Clara trouve en Anis le courage d'avancer et d'aller chercher les réponses qu'elle désire. Anis lui reprend goût en l'amitié, la vie.

L'auteur touche à deux sujets délicats. Elle le fait avec beaucoup de sensibilité. Elle nous touche au plus profond de nous-même à travers ces deux adolescents  qui se cherchent, cherchent une stabilité, des réponses, un nouveau départ.

Un magnifique roman sur les racines de tout un chacun, sur la quête de son identité.


Les Trois Talents saison 2 Le gardien des secrets Emma Cavalier



Merci aux éditions Hugo Roman de cette belle lecture.

Quand la distance révèle la passion... 

Le deuxième volet des Trois talents nous entraîne à New York où Lex, qui a obtenu la 
bourse Perdini, cumule plusieurs activités entre journalisme et photographie, sans parvenir 
à oublier sa culpabilité envers Elisabeth. 

Il se lie avec Eviva : une jeune artiste à la réputation sulfureuse qui fréquente le milieu 
underground new-yorkais et lui propose de l'accompagner dans ses soirées de débauche. 

De son côté, Élisabeth est en proie à une violente dépression. Cherchant à retrouver son 
identité, elle se retire du monde et se lance dans un pèlerinage qui va la jeter sur les 
routes du Sud de la France. 

On suit en parallèle les folles aventures de Lex dans la nuit new-yorkaise et le voyage 
d'Élisabeth entre épreuve expiatoire et lutte contre ses pulsions. Mais aucun des deux ne 
trouve satisfaction dans ces excès, car ils restent marqués par la nostalgie de la relation 
intense qui les unissait. 

Un deuxième tome sombre, chacun se cherche.

Lex est à New-York après les événements du premier tome. Beth s'est retirée de tout pour faire le point sur sa vie, ses envies.

Un tome où chacun des deux personnages principaux  cherche à expier, à se retrouver lui-même, à avancer en faisant table rase de leur histoire: tous deux de manière différente. Lex retourne plus ou moins à son ancienne vie, Beth elle vit en recluse, son sentiment de devoir expier sa faute est fort dans son périple. On voit tout de même un parallèle avec ce que fait Lex de son côté.

On retrouve ici le monde du BDSM, un plus développé que lors du premier opus. L'auteur développe beaucoup de choses autour de Lex et du lâcher-prise ou prise  de conscience pour lui lors de sa "pénitence".
Du côté de Beth, le ton est encore plus sombre, mélancolique. Beth en voulant réfléchir s'enfonce de plus en plus et n'est plus que l'ombre d'elle-même. Où est passée Beth la battante ?

Le récit alterne la vie de l'un et de l'autre et autour de Lex de nouveaux personnages gravitent. J'ai beaucoup aimé Théo, son côté créatif, soumis aussi tout en sachant ce qu'il veut.
Pour Beth, un seul personnage apparaît Gaël, un jeune homme ambigu.

Tous ces éléments font de ce deuxième volet, un tome sombre et addictif. On veut savoir comment tout ça va pouvoir se terminer. J'ai hâte maintenant d'avoir les réponses finales dans le prochain opus.

Un excellent deuxième tome qui prend une tournure inattendue avec son côté expiation et la mise en place du comment pour chacun des deux personnages. J'ai hâte de découvrir l'ultime de cette saga et les surprises qu'Emma Cavalier nous réserve.


vendredi 1 décembre 2017

Bilan lectures de novembre 2017



Ce mois ci, j'ai lu :



J'ai écouté :



Et vous, quel est votre bilan ?

Happy Solo Marie Lerouge



Merci à l'auteur et aux éditions Nisha de cette belle lecture.

Un titre très drôle, dans lequel chaque femme pourra se reconnaître. À ne pas manquer !
Découvrez le premier titre Feel Good de Marie Lerouge chez Nisha Editions, dans la Collection Coton !

Nom de code de la mission : Happy Solo. Cible : Laure, trentenaire et professeur d'anglais dans un lycée parisien. Objectif : pourrir sa vie d'heureuse célibataire et la faire revenir à la raison. C'est-à-dire la rapprocher de Gaspard, alias celui qu'elle vient de mettre à la porte. Un ophtalmo parano et trop plan-plan à son goût, que ses copines considèrent pourtant comme le prince charmant et sa mère comme le futur gendre idéal.
Le plan de reconquête monté par ces dernières avec la complicité d'un agent infiltré va-t-il réussir ? L'obstination de la cible à s'enferrer dans des coups foireux, et la fuite du " docteur Mamour " vers d'autres horizons, risquent bien de tout compromettre. 

Un feel good léger, drôle.

Laure vient de virer Gaspard. Vive la vie de célibataire pour Laure.
C'est sans compter sur ses amies.

Je découvre avec ce roman , ce genre et Marie Lerouge dans celui ci que je connais à travers ses autres romans tournés vers la romance.

L'histoire est très fraîche, pleine de sourires, de rebondissements inattendus et drôles, des événements liés à l’envie de Laure de vivre à fond sa vie en solo et aussi à ses amies et sa mère qui n'ont pas le même point de vue 😉. On a donc des situations cocasses, joliment décrites par Marie Lerouge.

J'ai passé un excellent moment à découvrir les péripéties de Laure, de sa prise de conscience de ce qu'elle veut réellement.
Il y a aussi ici un petit message aux couples ; ne pas rester dans une routine bienvenue mais sans piment.

Un excellent moment livresque, un roman qui donne le sourire par son héroïne loufoque, libérée par moments.


jeudi 30 novembre 2017

Pièce Montée Mary Jane Clark



Merci à LP Conseils et aux éditions de L'Archipel de cette belle lecture.

Un mariage mortel...
En attendant un nouveau rôle, Piper Donovan, jeune actrice new-yorkaise dont la carrière peine à décoller, aide sa mère, qui possède une pâtisserie, à décorer des gâteaux de fête.
Quand son amie Glenna Brooks, une comédienne vedette, lui apprend qu’elle va se remarier, Piper est loin de se douter que leurs vies seront bientôt bouleversées.
Un ancien amant de Glenna meurt tragiquement. Et il ne sera pas la seule victime... Comme si quelqu’un voulait à tout prix empêcher la noce !
Avec l’aide de son ami Jack, du FBI, Piper mène l’enquête. Mais, à vouloir approcher la vérité de trop près, elle pourrait bien être la prochaine sur la liste...  




Un excellent policier avec beaucoup de suspense.

Pipper, actrice sans contrat, aide sa mère à confectionner de sublimes gâteaux. Son amie Glenna lui demande de préparer celui de son mariage.

J'ai adoré ce roman, la subtilité de l'auteur à mettre en place son intrigue avec la curieuse Pipper et aussi les motifs de tous ceux qui ont la possibilité d'être le meurtrier. Mary Jane Clark joue avec nous et avec les mots (des jeux de mots ou presque).

On soupçonne presque tout l'entourage de Glenna, une actrice qui attire bien des jalousies.
J'ai aussi beaucoup apprécié le côté famille, vie privée de Pipper : la maladie de sa mère, les conseils de son père  et Jack cet ami attentionné, cette oreille attentive.

Un excellent policier avec de l'action, du suspense et de nombreux rebondissements jusqu'au dernier moment.

mercredi 29 novembre 2017

L'envers des contes La belle-mère pas si cruelle de Blanche-Neige Gihef Zimra



Merci aux éditions Kennes de cette belle découverte.

La dernière fois que vous avez entendu parler d’elle, elle essayait d’empoisonner Blanche-Neige avec une pomme. Fort heureusement, son plan a échoué. En guise de rédemption, elle a dû suivre une cure de gentillesse dans un centre de méditation où elle n’a pu porter ni maquillage ni belles robes et où son miroir lui a été confisqué! Cela l’a transformée. Reine est prête aujourd’hui à réintégrer son village pour prouver à Blanche-Neige et à tous les autres habitants de Livredecontes qu’elle est une nouvelle femme

Un excellent tome de cette saga parodique.

Reine suit une thérapie après l'empoisonnement de Blanche-Neige.

Une BD parodique, drôle, pétillante.
Au pays de Livredecontes, les choses ne sont pas telles que nous les connaissons.
Des petits éléments sont inversés pour notre plus grand plaisir, ce qui crée des moments cocasses pour le lecteur.
De plus, la BD est pleine de moments drôles, frais, légers et aussi tendres. On a aussi un "petit fil rouge" avec le régime brocolis et les brocolis eux mêmes et il nous fait sourire jusqu'à la dernière page 😘.

On découvre ici Reine qui a bien changé, une Reine peut sûr d'elle qui a peur de se retomber dans ses travers.

Les illustrations sont belles, aux couleurs vives. Les dessins sont plein d'humour. Les personnages ont des traits de caractères un peu exagéré ce qui renforce l'humour du récit.

Un excellent deuxième tome (chaque tome peut se lire séparément), drôle avec ce côté inversé à découvrir.


Bossman Vi Keeland



Merci aux éditions Hugo Roman de cette belle découverte.

Comment ne pas succomber à l'irrésistible ?
Que peut faire Reese quand son rencard d'un soir se révèle être une véritable catastrophe ? Appeler une amie pour la tirer de là. Ou alors, obtenir l'aide inespérée d'un convive à la table voisine qui a tout entendu et a décidé qu'il allait mentir pour elle et se faire passer pour son premier petit ami. 

Une romance, une renaissance pour Bossman.

Entre Reese et Chase, c'est l'étincelle dès la première rencontre. Quand Reese découvre qu'il va être son patron, elle met des limites. Un jeu de séduction débute.

Une très belle romance avec deux personnages avec un côté peu sûr d'eux et leur avenir, chacun d'une manière différente dont le résultat revient au même : la culpabilité.

Le roman est à la fois pétillant et sombre : pétillant par le jeu qui se met en place entre Chase et Reese et dont l'enjeu est pour Reese de résister ; sombre par le passé de Chase et son mal-être dû à ce dernier, sa culpabilité. Cette dernière va être encore augmenter et rendre l'histoire de Chase et Reese plus tendue.
Nos deux héros doivent s’affronter eux-mêmes et surtout dominer leurs peurs pour avancer.

La plume de Vi Keeland est douce, entraînante.

Une romance belle, pétillante et sombre à la fois : à découvrir.



mardi 28 novembre 2017

Sorcières Sorcières tome 4 Le mystère des fleurs de tempête Joris Chamblain Lucile Thibaudier



Merci à Kennes éditions de cette belle lecture.

C’est l’hiver dans le petit village de Pamprelune... et dans le coeur d’Harmonie. Où disparaît-elle si mystérieusement chaque jour? Pourquoi a-t-elle tant besoin de solitude? Quel est cet étrange symbole qu’elle trace dans son journal? Miette se lance dans cette enquête pour trouver les réponses et va remonter sans le savoir aux véritables origines des fleurs de tempête...
Avec ce tome 4, les auteurs donnent une toute nouvelle dimension à cette magnifique et tendre série pleine de magie et d’amour: on entre réellement dans l’intimité d’Harmonie, qui aborde son passage à l’adolescence. Tout en douceur et en tendresse, cette série jeunesse s’ouvre au tout public.


Un magnifique quatrième tome sur les doutes.

Miette fête son anniversaire. Sa sœur Harmonie est triste et mélancolique.

C'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé cette série. L'objet livre est magnifique : un côté rétro et moderne sublime.
Les illustrations ont des couleurs douces, pétillantes.

Le récit lui est emprunt de belles valeurs: sur l'amour fraternel et filial, l'écoute.
Ici, Harmonie ne va pas très bien, elle ne comprend pas ce qui lui arrive. Miette est inquiète et comme à son habitude va enquêter 😉.
Il y a ici une belle réflexion sur la vie, les choix, les envies, les doutes en l'avenir : des thèmes qui touchent tous les adolescents comme Harmonie.
L'auteur aborde ses thèmes grâce à la Magie et aussi beaucoup de bon sens.
On découvre des lieux magnifiques, de belles coutumes et un bel état d'esprit.

On retrouve en fin de BD un petit texte sur l'histoire de la magie et des jeux.

Un magnifique quatrième tome plein de jolies valeurs, le tout avec de sublimes illustrations.


Songe à la douceur Clémentine Beauvais



Merci aux éditions Audiolib de cette découverte.

Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il… aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon.
Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? 
Une histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaïkovski – et écrite en vers libres.


Une romance pleine d'humour.

Tatiana retrouve Eugène 10 ans après l'avoir perdu de vue. Eugène est son premier amour, qu'en est-il aujourd'hui de leurs sentiments ?

J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir le style si particulier de Clémentine Beauvais. L'auteur possède une plume pleine d'humour avec une narration (hors dialogues) très poétique, éloquente, les dialogues eux sont écrit dans un langage très familier. Ce contraste donne  beaucoup de légèreté et d'humour au récit. La seule chose qui m'a embêté, avec ce style est que du coup, on a toujours l'impression d'être avec Tatiana et Eugène adolescents même dans les passages du présent.

J'ai aussi retrouvé avec beaucoup de plaisir la voix de Rachel Arditi dont la lecture sait parfaitement mettre en valeur le style de Clémentine Beauvais.

Du côté de l'histoire, on découvre un récit plein de questionnement, du plus basique ou plus "bête" : Eugène et Tatiana font tour à tour des suppositions les plus farfelues les unes que les autres sur eux , leurs sentiments, leur relation, leur passé, leur avenir.
Cette manière de décrire les pensées des personnages renforcent la légéreté du récit alors que l'histoire est à la réflexion, à la décision, le passage à l'acte ...

Clémentine Beauvais a un talent fou pour nous décrire des histoires banales au premier abord avec beaucoup d'originalité et d'humour. On se régale de son style poétique et familier à la fois.


lundi 27 novembre 2017

Arrête d'inventer Inès d'Almeÿ Sébastien Chebret



Merci à Babelio et aux éditions Gauthier-Languereau de cette découverte.

"On dit que j'invente tout le temps, mais ce n'est pas vrai.
Je vis juste des aventures incroyables que personne ne veut croire.
Et tout ce que les gens savent dire, c'est Arrête d'inventer! .

Quand une petite fille pleine de vie transforme son quotidien par le pouvoir de son imagination, sa chambre devient une mer agitée par la tempête, le trajet vers l'école une fanfare générale et le potager de papi la jungle d'Amazonie...


Un joli album sur l'imagination débordante d'une enfant.

Une petite fille vit des aventures extraordinaires dès qu'elle fait quelque chose. Quand elle les raconte aux adultes, on lui dit "arrête d'inventer".

Un album coloré, rythmé sur l'imagination débordante des enfants. Les jeunes lecteurs se reconnaîtront très bien à travers cette héroïne à qui il arrive des choses extraordinaires.

J'ai adoré la conclusion et les jeux qui en découlent.

Les illustrations sont faites de couleurs vives. Elles accentuent le rythme du récit. Elles permettent à l'imagination de l'enfant de s’épanouir : le jeune lecteur peut à son tour imaginer de nombreuses histoires autour de ce qu'il voit dans ces images .

Un très bel album où le jeune lecteur n'aura aucun mal à s'identifier à l'héroïne et "partager" avec elle ses propres aventures.


C'est Lundi. Que lisez-vous ? (279)



Cette semaine, j'ai fini :


Ma chronique ici.

J'ai lu ensuite :

-du côté des livres jeunesses :


Douce lumière, ma chronique ici.

-du côté des romans :



J'ai fini d'écouter :


J'écoute :



Je lis :



Ma prochaine lecture sera sûrement :



Et vous, que lisez-vous ?