mercredi 4 juillet 2018

Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique Balli Kaur Jaswal


Merci aux éditions Belfond de cette belle découverte.

Généreux, émouvant et épicé, un roman qui questionne avec originalité et force la place des femmes orientales en Occident, leurs tiraillements entre traditions ancestrales et désir de liberté.
" Association sikhe recherche animatrice pour atelier d'écriture réservé aux femmes. " La bonne aubaine pour Nikki, Londonienne de vingt-deux ans, en quête désespérée d'un petit boulot.

Mais alors qu'elle pensait former des apprenties romancières, Nikki se retrouve face à un public inattendu : une dizaine d'Indiennes, de tous âges, majoritairement veuves, souvent analphabètes et dotées d'une imagination très, très fertile. Écrire ? Pensez-vous ! Elles, ce qu'elles veulent, c'est raconter : le choc culturel, la vie de famille, l'éducation des enfants. Raconter encore l'amour, le sexe et tous ces fantasmes enfiévrés qui leur traversent si souvent l'esprit. Raconter aussi la solitude, la soumission aux hommes, la violence, parfois.

Alors que la fréquentation de ce club débridé augmente de semaine en semaine, Nikki s'interroge : comment porter ces histoires au-delà des murs de la maison de quartier ? La jeune étudiante a une idée. Mais libérer la parole des femmes n'est jamais sans danger... 

Ne vous arrêtez pas au titre, ce roman est magnifique avec quelque chose de profond, réel incarné par le personnage de Nikki.

Nikki va donner des cours à des veuves pour la plupart analphabètes et qui ont une imagination débordante. Oui, nos veuves, les élèves de Nikki écrivent des histoires érotiques. Elles m'ont souvent fait sourire et même rire avec leurs réparties et leurs histoires.

Il y a aussi ici la découverte d'une communauté de ses traditions. Pour Nikki , on a aussi ici un parcours initiatique, une quête de soi. Elle doit apprendre à se sentir à sa place dans cette société britannique tout en étant indienne. Pour Nikki, deux façons de vivre, de penser s'opposent : la modernité et le traditionaliste.
L'auteur nous propose aussi un petit côté thriller, suspense avec le mystère autour de la mort de Maya. Il y a aussi une petite romance qui aide Nikki.  On a aussi des tensions familiales et bien d'autres choses.

Vous voyez ce roman mêle allègrement les genres pour notre plus grand plaisir.
J'ai adoré voir évoluer Nikki, perdre  ses a-priori sur sa communauté, trouver enfin ce qu'elle veut faire de sa vie.

Ce roman est magnifique. C'est un parcours initiatique pour Nikki qui cherche sa place dans sa famille, sa communauté, dans sa vie. Les nouvelles érotiques écrites par les veuves sont un plus qui donnent de la légèreté au récit et permettent des pauses pleines de sourires et aident Nikki à comprendre que ses femmes ne sont pas différentes d'elle et l'aident à mieux comprendre sa communauté.


2 commentaires:

  1. Eh bien moi, j'adore le titre et ton avis me tente d'autant plus ma belle !

    RépondreSupprimer
  2. Je trouver le titre très drôle mais effectivement il ne donne pas forcément envie de lire le livre. Par contre ton avis, lui, est bien tentant !

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!