vendredi 31 août 2018

Les fureurs invisibles du coeur John Boyne



Merci aux éditions JC Lattès de cette belle découverte.

Cyril Avery n’est pas un vrai Avery et il ne le sera jamais – ou du moins, c’est ce que lui répètent ses parents adoptifs. Mais s’il n’est pas un vrai Avery, qui est-il ?
Né d’une fille-mère bannie de la communauté rurale irlandaise où elle a grandi, devenu fils adoptif d’un couple dublinois aisé et excentrique par l’entremise d’une nonne rédemptoriste bossue, Cyril dérive dans la vie, avec pour seul et précaire ancrage son indéfectible amitié pour le jeune Julian Woodbead, un garçon infiniment plus fascinant et dangereux.
Balloté par le destin et les coïncidences, Cyril passera toute sa vie à chercher qui il est et d’où il vient – et pendant près de trois quarts de siècle, il va se débattre dans la quête de son identité, de sa famille, de son pays et bien plus encore.
Dans cette œuvre sublime, John Boyne fait revivre l’histoire de l’Irlande des années 1940 à nos jours à travers les yeux de son héros. Les Fureurs invisibles du cœur est un roman qui nous fait rire et pleurer, et nous rappelle le pouvoir de rédemption de l’âme humaine.


Un très beau roman de vie, de société.

Cyril a été adopté. Ses parents adoptifs le lui rappellent constamment.

A travers l'histoire de Cyril et de sa vie, c'est l'évolution des moeurs des années 40 à nos jours que nous retrace  John Boyne et en particulier les mentalités autour des homosexuels dans cette Irlande très catholique des années 40 puis au fil des décennies. On découvre des bas et des hauts dans les mentalités sur ce sujet et sur le Sida.

A côté de Cyril, l'auteur nous propose des personnages hauts et en couleur comme ses parents adoptifs : Charles le banquier fraudeur, Maude l'écrivain qui ne veut pas du succès et de la notoriété que ses romans lui apportent. Il y a aussi Julian le coureur de jupon et meilleur ami de Cyril. On a aussi en arrière plan la mère biologique de Cyril qui est là comme une présence fantôme et amicale.
Tous ces personnages nous donnent des moments cocasses mais aussi des moments beaucoup plus difficiles.

Les fureurs invisibles du coeur est un roman de vie, un roman sociétale avec ses joies, ses peines et derrière l'évolution des moeurs autour  des homosexuels.



2 commentaires:

  1. Eh bien, il a l'air particulièrement intense ce roman, ton avis est très fort également ma belle, alors je note !

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!