vendredi 26 octobre 2018

Le Prince charmant existe ... je l'ai inventé Catherine Monroy



Merci à Babelio et aux éditions Pygmalion de cette découverte.

«Moment de panique. Tandis que mes yeux cherchent désespérément un objet auquel se raccrocher, ils s arrêtent sur les photos des clients célèbres du restaurant. Je pourrais dire qu il a le regard ensorceleur de George Clooney, la voix de Richard Gere, le charme indéfinissable de Dustin Hoffman, un peu du côté déchirant d Adrien Brody mâtiné du fatalisme d un Ryan Gosling, mais une description trop précise me ferait courir des risques. Un homme vient d entrer dans ma vie et il me faut lui donner corps.» Camille divorcée, deux enfants assume et revendique son statut de femme seule et heureuse, jusqu au moment où, à la veille de Noël, son patron, Maxence, lui fait des avances. Ne voulant pas blesser son ego, Camille s invente un amant imaginaire. Un prince charmant virtuel taillé sur mesure qui va bouleverser sa vie comme celle de son entourage, bien au-delà de ce qu elle aurait pu imaginer.

Un joli feel good.

Camille, divorcée, mère de deux enfants voit son patron s'intéresse à elle. Elle va s'inventer un fiancé pour dissuader ce dernier de lui faire la cour. Mais de mensonges en mensonges.

Une histoire rocambolesque, pleine d'humour, un excellent moment de détente livresque.

Voir Camille s'enfonçait de plus en plus dans le mensonge (et les dettes) fait sourire tant l'auteur présente les choses avec beaucoup d'humour et de légéreté. On a l'impression que tout va de soi, que c'est normal de s’inventer un fiancé et une histoire autour. Cette impression perdure jusqu'au mensonge ultime où là elle se fait prendre, la "punition" est inattendue.
A côté de ça, Camille ne voit pas ce qui est une évidence pour tout le monde.

Le rétablissement de la vérité, la manière dont elle arrive m'a énormément plu. Par contre, la chute finale et l'épilogue m'ont un peu frustrée même si c'est ce que j'attendais, en fait, j'en aurais voulu plus.

Un excellent moment de lecture, léger, frais : un bonbon acidulé !

4 commentaires:

  1. En principe, j'ai du mal avec les personnages qui mentent, mais ça a l'air bien sympa quand même :)

    RépondreSupprimer
  2. Tout ce qu'il me faut en ce moment, je me le note :)

    RépondreSupprimer
  3. Celui-là il me faisait carrément de l'oeil, tu me donnes encore plus envie ma belle !

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!