vendredi 2 février 2018

Vivant Roland Fuentès


Merci aux éditions Syros de cette découverte.

Sept étudiants passent leurs vacances ensemble. L'un d'eux invite un nouvel ami, inconnu du groupe, Elias, qui cristallise aussitôt tous les regards. Nul n'aurait pu prévoir que le séjour entre potes qui s'annonçait si bien –; sport, révisions, détente – tournerait en un combat à la vie, à la mort. À moins que la haine de " l'autre " n'ait été là, en germe, dès le premier instant.

Un roman aux multiples messages et beaucoup de sagesse.

Un groupe de jeunes décide de passer des vacances sportives et studieuses. Mais voilà Lucas invite un inconnu Elias.

Ce roman nous narre une course-poursuite à la vie, à la mort entre Mattéo et Elias.
Le récit nous est raconté par les observateurs (le reste du groupe d'amis) de cette course. Ils nous expliquent comment on en est arrivé là, la cause profonde de cette course.

Quand je dis plus haut, un roman aux multiples messages, c'est que l'on ressent, on se questionne sur beaucoup de choses en lisant cette histoire. Il y a la peur de l'autre, la rivalité, la méconnaissance de l'autre, les aprioris , le défi, le dépassement de soi, la rage d’être le meilleur, l'incompréhension, l'amitié, la découverte d'un mode de pensées différent et plus encore.

Il est difficile de décrire ce roman. L'auteur en fait quelque chose d'addictif, d'exaltant et surtout il a une approche originale des points évoqués ici. Il nous fait nous poser beaucoup de questions et on lit ce roman un nœud au ventre.

Un roman, une course-poursuite, un récit dur, original sur la différence.


jeudi 1 février 2018

La meute des Loups Blancs Laura Black



Merci aux éditions Sharon Kena de cette belle découverte.

La meute des loups blancs... Autrefois prospère et fertile, elle s’est repliée sur elle-même depuis qu’une malédiction a décimé bon nombre de ses loups. Et l’heure approche de payer de nouveau un lourd tribut...
Derek, son alpha, se montre prêt à tout pour préserver les survivants, même s’il s’agit de condamner un innocent. Car si un évanescent peut démêler les fils du sortilège, aucun n’a jamais survécu à cette épreuve.
Quand Éline et Coralie débarquent sur l’île de Turlant, repaire des métamorphes, Derek réalise qu’il est incapable de savoir laquelle endosse le rôle de sauveur.
Est-ce la flamboyante Coralie qui irradie d’une aura singulière et captive la plupart des mâles alentour ? Ou Éline, timide et méfiante, qui le fuit comme s’il était le diable en personne ?
Tandis que l’ennemi guette, prêt aux pires exactions pour anéantir la meute, l’alpha découvre que les deux jeunes femmes pourraient bien lui réserver d’autres surprises et remettre en cause ses choix. Et sa survie...



Un spin-off qui commence doucement et monte crescendo en puissance et suspense.


C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé la plume et l'univers de Laura Black.
Elle nous propose ici un spin-off sur une meute amie de celle d'Erick Laveau.

Le début commence doucement avec deux humaines Eline et Coralie en vacances sur l'île de Turlant.
Au départ, on a l'impression d'être tout simplement dans une romance paranormale si ce n'est la malédiction qui menace les Loups blancs.
Le récit va beaucoup plus loin que la romance et le rôle qu'elle a pour l'avenir des Loups blancs.

Laura Black nous propose un univers riche en métamorphes et autres êtres et aussi magie et malédiction.
La tension monte crescendo en puissance et nous coupe le souffle dans le dernier tiers avec un final intense, explosive, sous-tension.
L'épilogue nous promet une suite tout aussi intense, j'ai hâte de découvrir tout ça.

J'ai beaucoup aimé les personnages d'Eline et Coralie : deux amies qui ne peuvent être on ne peut plus différentes : l'une introvertie, l'autre extravertie. Elles sont complémentaires et vont le prouver.
Le personnage d'Alexander m'a aussi énormément plu : comme quoi, on fait tous des erreurs mais la nature profonde de chacun reprend toujours le dessus. Je suis très curieuse d'en savoir plus sur lui : je ne sais pas si c'est prévu par contre.
Il faut aussi que je vous parle de Derek, l'alpaha des Loups Blancs. C'est un personnage droit, énigmatique et loyal. On sent beaucoup de sagesse mais aussi de peur pour les siens.

Un excellent spin-off, j'ai hâte de découvrir maintenant ce que nous réserve Laura Black dans les prochains opus.


mercredi 31 janvier 2018

Quantum saison 4 Rapturous MS Force



Merci aux éditions Hugo Roman, collection Blanche, de cette belle lecture.


" MS. Force a écrit un mélange fantastique de douceur et de sensualité mélangé à des éléments BDSM très sexy. " Johanna Beck – USA Today
Peut-on cacher à l'autre sa vraie nature ?

Quatrième volet de la série addictive Quantum, Rapturus raconte la passion dévorante de Hayden Roth, le réalisateur et l'ami de Flynn Godfrey et Addison son assistante sur laquelle il a toujours fantasmé sans jamais lui montrer. Tout comme Addie aime Hayden en secret depuis qu'elle travaille pour lui.

Le livre nous fait vivre toute la tension sensuelle et sexuelle qui s'exerce entre eux deux comme
un puissant aimant. Et lorsqu'à la soirée de remise des Oscars, Hayden se laisse aller à embrasser fougueusement son assistante, montrant ainsi à tous la force de son désir.

Mais Hayden a un secret, c'est un dominant sexuel et il ne veut pas entraîner Addie sur cette voie. Mais l'amour qu'elle porte à Hayden va la conduire à explorer ses voies inconnues d'elle pour lui prouver la force de son amour.



Un quatrième tome fort en émotion.


Ce tome est consacré à Addie, assistante et amie de Flynn et Hayden, meilleur ami de ce dernier.

L'auteur nous narre une histoire qui a des points communs avec celle de Flynn et Nathalie. Elle réussit son pari de nous faire accrocher sans aucun souci et d'adorer cet opus en jouant sur les émotions que le lecteur ressent tout au long de sa lecture.
On a ici des montagnes russes d'émotions : on a peur pour Addie et Hayden, on s'exalte pour eux et on a de nouveau peur pour eux ...

Hayden a un bel avantage par rapport à Flynn. Il a l'aide et le soutien de ce dernier et de sa femme. On a aussi une Addie pas farouche, déterminée, qui sait ce qu'elle veut.

J'ai adoré les suivre tous les deux dans les méandres de leurs peurs de ne pas être assez bien pour l'autre, dans leurs débats mentaux.
Il y a aussi cette fin et les tracas dû au père d'Addie. C'est un grand moment du récit : intense et plein de tourments pour nos deux personnages principaux.

Mention spéciale à l'épilogue qui nous promet un prochain tome somptueux avec une base de départ des plus originale.

Un excellent tome 4 très sensuel et fort en émotion.


mardi 30 janvier 2018

Tout sauf Mineur, Balles en jeu tome 1, Kate Stewart


Merci à NetGalley de cette lecture et à Juno Publishing.

C’est une nerd.
Hé !
D’accord, c’est une instructrice de vol.
C’est mieux.
Il joue à la balle.
Le meilleur qui soit dans sa catégorie.
Techniquement, tu ne l’es pas si on se base sur les statistiques de la Ligue majeure de baseball.
Tu vois ? Une véritable nerd. Elle n’a pas de filtre non plus.
Ce n’est pas un gentleman du Sud.
J’ai eu une dernière saison pour prouver ma valeur.
Je n’avais jamais vu de match.
Il m’a dit qu’il était un joueur.
Elle m’a dit qu’elle était lesbienne.
Mais tu es tombé amoureux de moi de toute façon.

Ouais, bébé, absolument.


Une romance avec deux personnages intéressants par leur passé et manière d'être.

Alice est une jeune femme introvertie par son éducation, tout en étant passionnée et impulsive. Rafe lui est un joueur de Baseball sans attache.

J'ai trouvé que l'histoire, le passé des deux personnages étaient très intéressants. On a deux caractères très différents, deux éducations différentes et une envie de profiter, de vivre en commun.
Passé ce point, je suis assez mitigée sur ce roman : pas sur l'histoire elle-même, encore qu'il m'a manqué un peu de frisson, d'étoiles dans les yeux. Ces points rejoignent celui qui m'a le plus embêtée : le style de l'auteur. J'ai trouvé que la plume de Kate Stewart manquait d'émotion. Je n'ai pas vibré avec ses deux personnages ce qui est dommage pour une romance.
Du coup, j'ai eu beaucoup de mal à apprécier Alice et Rafe.
Quand je n'accroche pas au style de l'auteur, même si l'histoire a des qualités, ce qui est le cas ici, je n'arrive pas apprécier ma lecture. Seul l'épilogue m'a fait un tant soit peu vibrer.

Une lecture, une histoire avec du potentiel dommage que le style de l'auteur n'est pas fonctionné avec moi.




lundi 29 janvier 2018

C'est Lundi. Que lisez-vous ? (286)



Cette semaine, j'ai fini :


J'ai lu ensuite :

-des albums jeunesse

- des romans :


Je lis :


C'est un petit pavé de 600 pages, je l'ai presque fini, il me reste 110 pages 😉.

Ma prochaine lecture sera sûrement :



Et vous, que lisez-vous ?