samedi 24 février 2018

Noir comme la mer Mary Higgins Clark



Merci aux éditions Audiolib de cette belle écoute.

La croisière promettait d’être sublime. Mais peu après avoir levé l’ancre, le luxueux Queen Charlotte est le théâtre d’un mystérieux assassinat : celui de lady Em, une riche octogénaire. Et son inestimable collier d’émeraudes, censé avoir appartenu à Cléopâtre, a disparu...
Le coupable est à bord, sans aucun doute. Mais qui est-ce ? Son assistante apparemment dévouée ? Le jeune avocat qui voulait persuader lady Em de rendre le collier à l’Égypte, son propriétaire légitime ? Ou Célia Kilbride, l’experte en pierres précieuses qui s’était liée avec la vieille dame ? La liste des suspects s’allonge au fur et à mesure que le Queen Charlotte fend les flots et que la croisière tourne au drame.
Préparez-vous à embarquer avec une Mary Higgins Clark toujours aussi surprenante dans le rôle du commandant de bord pour une croisière dont vous ne reviendrez... peut-être pas.


On retrouve Willy et Alivira en croisière avec une malédiction autour d'un collier que porte Lady M.

Comme à son habitude, Mary Higgins Clark avec deux de ses personnages fétiches Willy et Alvira nous donnent un récit plein de simplicité tout en étant complexe dans les histoires de chacun des personnages qui les accompagnent. Les intrigues se mêlent et s'entremêlent autour de la principale.
Du coup, on soupçonne tout le monde.

Même si , j'ai trouvé que Willy et Alvira étaient un peu en retrait dans ce récit et que notre belle et curieuse Alvira n'enquête que peu au final, je ne me suis pas ennuyée une minute. Mary Higgins Clark a le don de nous faire nous intéresser à tous ses personnages qu'ils nous soient sympathiques ou pas.
Les intrigues des uns des autres pour sauver leur peau face à telle ou telle situation rendent le récit addictif.

L'histoire est très bien narrée par la voix de Rafaèle Moutier. Elle sait nous tenir en haleine et à l'écoute.

Un excellent Mary Higging Clark, excellemment lu ici par Rafaèle Moutier.


vendredi 23 février 2018

Papa de papier Nadia coste


Merci aux éditions Syros de cette belle découverte.

Un jeune garçon, dont la situation familiale est très difficile, se persuade qu'il a le pouvoir de donner vie à ce qu'il dessine. 
Aujourd'hui, Ayrton a obtenu un 18 pour son dessin de chat au fusain. " Tu as un don ! " a écrit le professeur. Maintenant il faut rentrer à la maison... Son père ne sort plus de chez eux et s'en prend de plus en plus souvent à sa mère et à lui, avec des mots très durs et injustes. Alors quand Ayrton trouve sur son balcon un chat exactement identique à celui de son dessin, il commence à croire en son pouvoir et décide de l'utiliser pour créer un papa de papier...


Un magnifique roman sur les tourments familiaux et la réponse d'un jeune garçon.

Ayrton est en 6ième. Il possède un don pour le dessin. Il va l’utiliser pour essayer de résoudre ses problèmes.

Un roman touchant sur ce jeune garçon qui chercher à sa façon une sortie, une résolution des soucis familiaux qu'il vit.
C'est un récit très actuel que beaucoup d'enfants peuvent vivre ou voir vivre par l'un de leurs camarades. Les jeunes n'auront donc aucun mal à s'identifier à Ayrton.

L'auteur fait ressortir beaucoup d'émotion de l'histoire d'Ayrton. Elle touche à des sujets comme la fin de l'enfance, le début de l'adolescence à travers les problèmes que rencontrent Ayrton dans son cocon familial. Ayrton veut croire à la magie et veut que cette dernière fonctionne pour aider son père et sa mère. C'est très touchant.

Un magnifique roman sur un jeune collégien perdu face à l'attitude de son père depuis que ce dernier est au chômage. Sa manière d'aborder les choses et essayer de les résoudre est très belle et touchante.


NB: En fin de livre, une notre sur l'auteur nous explique que Nadia Coste écrit pour la jeunesse car elle "est convaincue qu'il suffit de rencontrer le roman qui nous correspond pour basculer dans le monde des lecteurs ..." J'adhère tout à fait : on a tous, toutes un roman déclic qui nous a fait tomber dans le monde de la lecture.

Je sais pas Barbara Abel


C'est le grand jour de la sortie en forêt de l'école maternelle des Pinsons : un avant-goût de vacances. Tout se déroule pour le mieux jusqu'au moment du retour, quand une enfant manque à l'appel. Emma, cinq ans, a disparu. C'est l'affolement général. Que s'est-il passé dans la forêt ? À cinq ans, on est innocent. Pourtant, ne dit-on pas qu'une figure d'ange peut cacher un cœur de démon ?


Un excellent Barbara Abel. Un thriller psychologique, dur.


Emma, 5 ans, se perd lors d'une sortie scolaire. Son institutrice Mylène la retrouve dans un trou en forêt et se retrouve coincer à son tour.

Un roman difficile qui se centre autour de la psychologie des personnages et d'une enfant, Emma. C'est difficile de comprendre, d'admettre ce qui se passe dans la tête de la petite fille.
L'auteur va encore plus loin que la seule Emma, il y a aussi le rôle des adultes, de ses parents, sa mère en particulier mais pas que.

Barbara Abel nous amène aux tréfonds de l'âme humaine dans ce qu'elle a de plus pernicieux.

La fin monte encore dans l'horreur.

Les personnages sont extrêmement bien travailler : chacun sa personnalité, sa manière de réagir et d’agir. On se laisse duper par certains aspects de leur personnalité. Les bons, les mauvais ne sont pas toujours ceux que l'on croit.

Un excellent roman de Barbara Abel. Elle nous propose ici un thriller psychologique impliquant une enfant de 5 ans; c'est dur, sombre.


jeudi 22 février 2018

On n'arrête pas le progrès Pascale Hédelin Félix Rousseau


Merci aux éditions Saltimbanque de cette belle découverte.

Ce livre documentaire montre comment, génération après génération, le progrès technique a fait évoluer notre quotidien : la voiture, le téléphone, la télévision, le vélo... y dévoilent chacune des étapes importantes, et souvent étonnantes, de leur épopée !

Très illustré, ce livre consacre chacune de ses doubles pages à l'histoire d'un objet de notre quotidien: on le voit représenté à diverses époques, au travers des étapes principales de son évolution.

Une façon passionnante de comprendre comment, par exemple, la lampe à huile fumante qui éclairait nos ancêtres préhistoriques s'est progressivement transformée en led électronique miniaturisée! Comment on est passé de la draisienne au vélo électrique, de l'Eole de Clément Ader à l'avion solaire, ou encore de la chambre obscure de Niepce à l'appareil photo numérique reflex d'aujourd'hui.

L'ouvrage compte 16 chapitres : téléphone, musique enregistrée, appareil photo, ordinateur, télévision, calculatrice, montre, livre, éclairage, bicyclette, automobile, avion, bateau, train, tracteur, sous-marin.

Les illustrations permettent de prendre conscience, d'un seul regard, de ces évolutions technologiques qui sont le reflet des changements de mode de vie et de l'évolution des recherches scientifiques. Chaque image, accompagnée d'un petit texte explicatif, précise les caractéristiques et les fonctions principales des éléments présentés.

Un album qui nous propose l'évolution d'objets que l'on utilise au quotidien : téléphone, éclairage, transports, ordinateur ...

J'ai trouvé très intéressant de réunir en une double page l’évolution de telle ou telle invention.

J'ai appris quelque chose 😇: je ne connaissais pas l'ancêtre du train : le train hippomobile avec des rails.

Les illustrations sont simples, efficaces pour bien montrer les différentes évolutions.
Les textes les accompagnant sont courts et vont à l'essentiel. C'est très appréciable pour un album s'adressant aux enfants à partie de 6 ans.

Une riche idée que ce thème nous montrant les évolutions au fil du temps de différents objets que nous utilisons au quotidien.


Just one touch Maya Banks



Merci aux éditions Harlequin de cette belle lecture.

Une soif de liberté. Une passion dévorante.
Prétendre être quelqu’un qu’elle n’est pas – une femme faible, timide, docile – ou fuir, tout simplement  : voilà les moyens que Jenna a perfectionnés pour échapper aux monstres qui ont fait de son enfance un enfer. Alors aujourd’hui elle n’a plus qu’un objectif  : vivre libre. Elle avait d’ailleurs de bonnes chances d’y arriver, jusqu’à ce qu’elle rencontre Isaac. Pour une raison qui échappe encore à Jenna, Isaac semble avoir un besoin impérieux de faire tomber ses défenses. Et, même si cela la terrifie, elle doute de pouvoir y faire quoi que ce soit.  Car, quand elle s’est approchée d’Isaac pour la première fois, quelque chose s’est passé. Il a suffi d’un geste, pour que tout – ses plans, ses sentiments et ses désirs – soit bouleversé…  


Quel plaisir de retrouver l'univers créé par Maya Banks autour des Devereaux et du SDD.

Un tome intense, sombre. Une romance coup de foudre bien menée.

Isaac découvre une jeune femme en train de tenter de lui voler son 4X4.

Il y a ici un côté sombre avec ceux qui poursuivent Jenna et son don. Il y a aussi un côté frais et innocence avec le personnage de Jenna. Jenna est une battante tout en connaissant peu notre société et ses mœurs. J'ai adoré ce côté fleur innocente du personnage. Ce point rend la situation encore plus inacceptable.
Isaac lui est un ours qui devient guimauve face à Jenna. Il a aussi un côté très protecteur.
J'ai aussi retrouver avec plaisir les frères Devereaux et leurs épouses ainsi que les autres membres du SDD. On retrouve le côté paranormal de la saga Slow Burn , j'ai énormément apprécié.

Le récit est sombre pour un pouvoir exceptionnel. Il y a beaucoup de rebondissements , d'action dans ce roman. Ces moments sont entrecoupés de passages beaucoup plus calmes, doux, dédiés à la romance. L'auteur réussit à merveilles le mélange des deux genres.
Il y a aussi ici quelque chose de dur, d’incompréhensible quand on découvre comment Jenna s'est retrouvée dans cette situation.

Un opus très addictif, un excellent romantic-suspense.


mercredi 21 février 2018

Dix minutes de dingue Jean-Christophe Tixier



Merci aux éditions Syros de cette belle lecture.

Après Dix minutes à perdre (lauréat de 17 prix littéraires) et Dix minutes trop tard, vivez dix minutes plus folles que jamais !
Mat et Félix sont sidérés devant leur écran : Tim et Léa ont réalisé une vidéo hallucinante avec saut périlleux en skate, atterrissage dans une piscine et baiser final, tout ça sous l'objectif de deux caméras... C'est maintenant au tour des garçons de faire encore plus fort s'ils veulent remporter la battle de skate à distance. Quitte à se mettre en danger, Félix décide de provoquer une course-poursuite en pleine rue. Objectif " DMDD " : dix minutes de dingue ! 

Un roman haletant.

Matt et Félix doivent tourner une vidéo pour rivaliser avec celle réalisée par Tim et Léa sur des figures de skate. Ce sera "Dix minutes de dingue "dit Félix. Elles seront encore plus dingues que Félix l'a prévu.

Un roman jeunesse qui plaira beaucoup aux lectorats masculins tant il est haletant, plein de rebondissements et se trouve dans leur univers : skate, amitié, vie de banlieue, rivalité fraternel, premiers émois amoureux.
De plus, l'aventure est au rendez-vous : quelle tension, suspense, peur pour Félix.
Tous ces éléments vont enthousiasmer les plus de 11 ans.

La plume de l'auteur renforce le côté haletant de l'histoire.

Une aventure incroyable dans un quartier de banlieue. Une lecture de dingue comme dirait Félix 😉.


Lise et les Hirondelles Sophie Adriansen


Merci aux éditions Nathan de cette belle lecture.

Une héroïne très attachante, entre grands drames de la guerre et petits bouleversements de l'adolescence.
À treize ans, Lise a une passion pour les hirondelles. Mais lorsqu'elle les voit revenir à Paris en cet été 1942, les oiseaux ne parviennent pas à lui faire oublier les effets de l'Occupation : le rationnement, les sirènes, la fermeture de l'atelier de confection familial, l'attitude de ses amis depuis qu'elle porte une étoile jaune sur ses vêtements.
Le 16 juillet, Lise assiste à l'arrestation de toute sa famille. Elle se précipite au commissariat où on les a emmenés et parvient à sauver ses deux petits frères de la rafle du Vel' d'Hiv'. Mais elle n'a plus aucune nouvelle de leurs parents. Commence alors pour eux le long parcours des enfants cachés, parsemé d'angoisse et de dangers, de moments de doute et d'espoir.



Un récit magnifiquement dépeint se déroulant à Paris pendant l'occupation.

Lise voit sa vie chambouler avec l'arrivée des allemands.

On a ici la vision de Lise sur les événements, sur la politique de l'époque, sur l'occupation, sur ce qu'être juif signifie.
Lise analyse tout ça de manière très mature pour une jeune fille de 13 ans. Lise est intelligente, réfléchie, téméraire parfois.

Il n'y pas à proprement parlé de moments d'action et pourtant on ne s'ennuie pas une minute. La narration de Lise nous tient en haleine. On a envie de savoir comment Lise et ses frères vont survivre à cette guerre.

Il y a beaucoup de réflexions, de bon sens sur la société et les prises de décisions du pouvoir en place. On se retrouve dans certaines phrases du récit. Par exemple p.190 : "Le gouvernement est souvent le dernier à savoir ce qui est bon ou ne l'est pas pour la population."

L'auteur sait nous transmettre le questionnement, les réflexions de Lise en nous touchant, en nous transmettant une belle émotion.

Un excellent roman jeunesse, sur une période difficile de notre histoire, vu de l'intérieur par une jeune fille qui vit cette guerre et réfléchit à ce qu'elle découvre de l'Homme. Il y a aussi un beau message d'espoir à travers l'histoire de sa tante Rada.


mardi 20 février 2018

Un ours dans ma classe John Lavoignat Csil



Merci aux éditions Saltimbanque de cette découverte.

Un bel album insolite qui raconte comment un petit garçon un peu esseulé noue une amitié avec le nouvel élève de la classe, qui n'est autre qu'un énorme... ours !

Quoi ? Un ours dans l'école ? Les autres sont déjà tous autour de lui, mais moi, pas question que je m'approche ! J'ai peur.... Pourtant, peu à peu, les craintes de notre petit héros se dissipent quand il voit l'ours se comporter de manière cocasse en classe, manger goulûment à la cantine ou encore éclabousser les autres enfants en sautant dans la piscine. Et si, sous une apparence effrayante, ce gros monstre poilu cachait en fait une montagne de gentillesse et de douceur ? Un album insolite, tout en délicatesse, qui intriguera les petits lecteurs tout en les faisant sourire. Son auteur le présente ainsi : Inspirée par la fantaisie et la magie de l'univers de Hayao Miyazaki, cette histoire raconte une amitié improbable entre un petit garçon, seul, et un ours perdu dans le monde des humains. De l'échange et de cette confrontation entre leurs différences et leurs peurs respectives, naît une complicité qui confine à la poésie.


Un nouvel élève, bien différent des autres arrive à l'école.

A travers l'arrivée de ce nouvel élève, l'auteur initie le lecteur aux mœurs de l'ours : il aime le poisson cru, nage comme un poisson ... Il initie aussi le lecteur à la différence, à l'amitié avec quelqu’un qui ne nous ressemble pas.
Notre jeune héros qui nous narre cette rencontre, n'a pas de prénom contrairement à l'ours. Ce point renforce l'identification du lecteur au personnage principal.

Les illustrations ont un côté drôle, caricatural qui donnent de la légéreté et de l'humour au récit.

Un joli album sur les balbutiements d'une amitié avec un être différent.


Mutine Alexia Deafly



Merci aux éditions Blanche de cette belle lecture.


Se reconstruire grâce à l'amour
Dissimulée derrière son masque de soie, la mystérieuse Mutine, propriétaire avec son mari du club " The Silence ", permet aux clients de l'Alcôve de réaliser leurs fantasmes les plus secrets et les plus inavouables.

Passée maître dans l'art de la double vie, Mutine jongle parfaitement entre son rôle de mère, son poste à responsabilité le jour et ce rôle d'hôtesse des plaisirs la nuit.

Mais à la mort de l'homme de sa vie, cet équilibre parfait vole en éclats. Mutine va devoir apprendre à surmonter son deuil et à se reconstruire malgré le manque de l'être aimé. Pour cela, elle pourra compter sur son meilleur ami bisexuel : Manu. Grâce à son humour, son affection et une bonne dose d'audace, il va permettre à son amie d'ouvrir les yeux sur celle qu'elle est réellement.

Un texte d'une grande sensualité où nous suivons la résurrection d'une femme brisée par la disparition de l'homme de sa vie grâce aux plaisirs des sens. Une belle écriture subtile et entraînante.

Un roman érotique tout en sensualité, sensibilité sur le deuil, l'acceptation, le retour à la vie.

Mutine est une jeune veuve dont le monde tourne autour de son mari Paul et le Club qu'ils ont créé, leurs enfants et leur intimité.

Un petit mot sur la couverture et le titre.
Ce dernier résume bien le personnage principal : mystérieuse, sensuelle, perdue.
La couverture, elle retransmet très bien le côté sensuel, mystère du récit et aussi le deuil, la peine de notre héroïne . Les jeux d'ombre et de lumière donne de l'espoir que Mutine reviennent à la lumière de la vie.

Ce roman est classé érotique. Il est surtout très sensuel : les scènes de sexe sont douces, simples, belles, sensibles. Elles délivrent les inhibitions de chacun pour un sensualité accrue (rien de très SM ici).
Avec le club de Mutine, l'auteur nous propose une sexualité dans toute sa diversité de couples, trios et surtout dans ce qu'il y a de plus sensuel.

Le personnage de Mutine est doux, plein de sensibilité au plaisir des autres.
L'auteur sait parfaitement faire ressortir les sentiments de Mutine. Ils nous transpercent et deviennent les nôtres : on est Mutine dans tout de qu'elle est, sa vie "normale", sa vie au club.
On ressent aussi la mélancolie de Mutine, sa peine d'avoir perdue son double.

Il y a aussi Manu, son bras droit. Il met de la bonne humeur dans un récit qui serait encore plus mélancolique sans lui . Il est la lumière . Il est aussi celui qui permet à Mutine de ne pas complètement dériver.

Un très beau récit émouvant sur le deuil, sur la perte de l'être cher dans une atmosphère à la fois sensuelle et mélancolique.


lundi 19 février 2018

C'est Lundi. Que lisez-vous ? (289)



Cette semaine, j'ai fini :


Puis, j'ai lu :

- du côté des albums :

- du côté des romans :


J'ai écouté :



Je suis entrain d'écouter :



Ma lecture en cours  est :



Ma prochaine lecture sera sûrement :



Et vous, que lisez-vous ?


dimanche 18 février 2018

Les nouveautés de ma Pal (287)


Cette semaine, a rejoint ma Pal :


Les trois premiers sont arrivés la semaine dernière, j'ai oublié de vous les présenter.