samedi 10 mars 2018

vendredi 9 mars 2018

Mission Mobilus Le grand zozo de l'espace Anne-Gaëlle Balpe Roland Garrigue


Merci aux éditions Nathan de cette découverte.

Égaré dans l'espace intergalactique, l'équipage du Mobilus cherche à rentrer chez lui !
3036. Cela fait plus de dix ans que le Mobilus est perdu dans l'espace. Ses occupants retrouveront-ils un jour la route d'Actaris, la planète du Major Tom ? Ils l'espèrent quand ils atterrissent sur la planète Zeno pour chercher de l'aide. Mais ils vont vite déchanter lorsque le chien Rufus disparaît mystérieusement...



Une aventure pour notre équipage perdu dans l'espace , cette fois faite d'énigmes.

L'équipage du Mobilus arrive sur la planète Zeno. Rufus leur chien, disparaît.

De nouvelles créatures extraterrestres, une nouvelle manière de vivre et une énigme : qu'arrive-t-il à Rufus ? , voilà ce que contient ce roman jeunesse.
Tout un schéma de déductions à suivre à travers les découvertes de Lisa, c'est très bien fait et rend la lecture prenante.

J'ai trouvé cet opus plus passionnant que "Les disparus de Kolos"  qui était déjà trépidant. Il y a ici un côté aventure, un mystère à éclaircir que j'ai trouvé très intéressant.

Une belle lecture qui plaira sans aucun doute au public visé les 7-11 ans.

Let me cry Pierrette Lavallée


Merci aux éditions Sharon Kena de cette découverte.

Son prénom : Hunter
Son job : Exécuteur ( enfin... pas vraiment)
Son rôle : indéfini pour le moment.
Le contrat qu’il doit remplir : Amener Abbygaëlle à l’apprécier, à l’aimer, afin qu’il fasse d’elle son esclave...
Son but : Obliger ses bourreaux à sortir de leurs trous et enfin pouvoir se venger de leurs actes de torture et seul Abby peut l’y aider.

Ce qu’il déteste : La voir pleurer....


Une dark romance pas si dark.

Hunter veut se servir d'Abby pour assurer sa vengeance envers les exécuteurs.

Un roman de Dark romance, que j'ai trouvé moins dur que le tome précédent . La romance est sombre surtout par l'attitude d'Hunter, moins pas ses gestes, il essaie d'être cruel mais on le ressent comme un essai plus qu'une réalité.

J'ai beaucoup apprécié la force de caractère d'Abby, qui derrière son apparente fragilité, affronte ce qui lui arrive avec beaucoup de courage et de dignité.
Hunter a su me toucher. Malgré ses airs de gros dur, on sent que derrière cette façade, il y a quelqu'un de bien qui cherche à se retrouver.

Beaucoup d'émotion ressort de cet opus ce qui est fort agréable.On a souvent un nœud au ventre en lisant ce récit.

Un dark romance (moins sombre que le tome précédent), on sent dès le départ qu'Hunter est récupérable. J'ai aussi beaucoup aimé ce deuxième tome pour cette raison. Je n'attendais à quelque chose de plus dur.



jeudi 8 mars 2018

Mission Mobilus Les disparus de Kolos Anne-Gaëlle Balpe Roland Garrigue



Merci aux éditions Nathan de cette découverte.

Égaré dans l'espace intergalactique, l'équipage du Mobilus cherche à rentrer chez lui ! 
3036. Cela fait plus de dix ans que le Mobilus est perdu dans l'espace. Ses occupants retrouveront-ils un jour la route d'Actaris, la planète du Major Tom ? Ils l'espèrent quand ils atterrissent sur la planète Kolos. Mais, pas de chance, la seule personne qui aurait été en mesure de les aider, le cartographe de la planète, a disparu. Alors que Lisa, Bob, Major Tom et Rufus partent à sa recherche, un étrange ascenseur apparaît au milieu d'un champ de fleurs. Est-ce prudent d'y entrer ?

Un petit roman de Science-Fiction jeunesse plein de rebondissements.

Le jeune lectorat va s’enthousiasmer pour cette série. Nous avons un drôle d'équipage, fait de membres provenant de différents planètes perdu dans l'espace. Ils s'arrêtent sur chaque planète qu'ils rencontrent.

L'aventure est rythmée, trépidante : à chaque chapitre un nouvel événement.

Des illustrations avec un côté comics fort agréable.

Une série bien symapthique, pour tous les fans en herbe de Science-Fiction.


Le remède mortel James Dashner



Merci aux éditions Audiolib de cette écoute.

Le WICKED a tout volé à Thomas : sa vie, sa mémoire et maintenant ses seuls amis. Mais l'épreuve touche à sa fin. Ne reste qu'un dernier test... 

Terrifiant. Cependant, Thomas a retrouvé assez de souvenirs pour ne plus faire confiance à l'Organisation. Il a triomphé du labyrinthe. Il a survécu sur la terre brûlée. Il fera tout pour sauver ses amis, même si la vérité risque de provoquer la fin de tout.


Un troisième tome qui me laisse sur ma faim.

J'ai trouvé globalement que ce tome apporte plus de questions que de réponses et pourtant des réponses on en a. On a même une conclusion. L'épilogue ouvre sur de nouvelles interrogations.

Le récit est trépidant avec beaucoup d'action, des moments d'émotion forte et des moments difficiles. Il y a aussi beaucoup de surprises sur les personnages eux-même et sur l'intrigue générale.
J'ai apprécié d'être dans un nouveau décor, retrouver des personnages que l'on n'avait pas vu dans le tome précédent.

La lecture d'Adrien Lamande fait bien ressortir tout le questionnement de Thomas, ses doutes, ses peurs.
Je ne sais pas ce que le quatrième tome nous réserve et apporte de plus, je suis assez curieuse de découvrir tout en doutant d'avoir toutes les réponses.

Une très bonne écoute, un roman rythmé, je reste tout de même sur ma faim.



mercredi 7 mars 2018

La buveuse d'encre de Chine Eric Sanvoisin Olivier Latyk



Merci aux éditions Nathan de cette découverte.

Des vampires gourmands d'encre !
Draculivre, Odilon et Carmilla se rendent à Chengde, en Chine, pour célébrer l'anniversaire d'un vieil ami de la famille. Sur les murs du palais dans lequel ils sont hébergés, se trouvent de nombreuses calligraphies très appétissantes. Mais attention, l'encre de Chine peut avoir des effets secondaires ! Il est déconseillé de la boire... Carmilla et Odilon sauront-ils résister à la tentation ? 

On retrouve ici l'univers du "Buveur d'encre" avec Odilon et Carmilla qui vont faire un voyage en Chine.

Une lecture bien sympathique.
J'ai trouvé dommage de ne pas en savoir plus sur les intentions Lao Zi.

Le récit est rythmée avec une pointe de suspense. Il devrait donc plaire au plus grand nombre.

Le texte est simple, bien adapté pour les jeunes lecteurs. Les illustrations sont bien représentatives du texte et l'illustrent parfaitement aidant en cela la lecture.




Dark Web Dean Koontz


Merci aux éditions L'Archipel de cette lecture.

Tels sont les derniers mots d’un homme que la vie semblait avoir comblé... mais qui y a mis fin. Brutalement.
Jane Hawk, inspectrice du FBI, refuse de croire que son mari se soit donné la mort. Pour elle, il y a une autre raison. Sa conviction en sort renforcée lorsqu’elle apprend qu’une vague inexpliquée de suicides frappe le pays.
Quitte à se mettre à dos sa hiérarchie – qui souhaite étouffer l’affaire –, Jane veut des réponses, quel qu’en soit le prix... Or, son enquête dérange. Ses ennemis de l’ombre détiennent un secret si terrifiant qu’ils sont prêts à tout pour l’éliminer.

Mais, bien que seule contre tous, la fugitive la plus recherchée des États-Unis possède pour atouts son intelligence et sa froide détermination. La vengeance est comme l’amour : elle ne connaît aucune limite...

Jane ne croit pas au suicide de son mari, surtout que le taux de suicide augmente de façon exponentielle depuis quelque temps.

Un roman qui m'a pas mal frustré.

Tout a bien commencé avec l'accroche et le personnage de Jane.
Jane est une jeune femme dynamique, déterminée à découvrir la vérité. Elle est touchante dans sa vie  privée. On ressent plus de froideur dans sa vie professionnelle.

Des chapitres courts donnent un rythme effréné à la lecture. Il y a donc ici un côté addictif fort.
Puis à un moment, on se rend compte de plusieurs choses : -que la chasse à l'homme dont fait l'objet Jane est très sombre. Les passages sur ce point sont assez peu dynamiques et cassent le rythme.
- que mes attentes par rapport au titre ne seront pas comblées, le web est juste un point de l'intrigue, un entrefilet pour démêler le pourquoi et le qui .
- et la fin, qui n'en est pas une. Une suite est-elle prévue ? je ne sais pas.

Voilà donc comment ma lecture s'est déroulée avec des moments frénétiques, les moments d'action avec Jane, et des moments plus lents avec ses poursuivants.C'est donc une lecture saccadée.
De plus, en arrivant au terme du roman, je reste sur ma faim, des questions restent en suspend.


mardi 6 mars 2018

Stony Bay Beach Huntley Fitzpatrick


Merci aux éditions Nathan de cette belle lecture.

Les premières fois traitées avec un grand réalisme: premiers rendez-vous, baisers, nuits d'amour, moments de bonheur ... mais aussi les affres et les maladresses !
Samantha a 17 ans. Sa mère est une figure politique locale. Leur maison est immense, immaculée, tout le contraire de celle des Garrett, les voisins que sa mère déteste. Ces derniers ont huit enfants et vivent dans un bouillonnant désordre organisé. Un jour d'été, alors que Sam les observe de son balcon, un garçon l'y rejoint : c'est Jase, le troisième enfant des Garrett. Commence alors pour Sam et Jase l'été des premières fois, mais aussi des secrets, qui ne peuvent rester bien longtemps gardés... 

Une belle romance Young Adult.

Samantha observe souvent ses voisins et leur famille nombreuse. Un des garçons Jase la rejoint un jour sur son point d'observation.

Au delà de la romance, l'auteur touche à des thèmes comme les aprioris de la mère de Samantha sur les familles nombreuses et aussi à la politique et ce qu'elle a de malsain parfois. Il y a aussi la différence de vie entre ces deux familles . Le thème principal est pour moi la construction d'une personnalité autour du personnage de Samantha.

Le personnage de Samantha évolue tout au long du récit. Elle découvre son moi profond, elle se découvre et se fait ses propres opinions tout en gardant à l'esprit les mantras de sa mère sur la sincérité.

La romance est belle, douce, simple. On s'attache facilement à Samantha et Jase.
J'ai aussi adoré Georges (petit frère de Jase) et ses remarques et déductions. Tous les petits frères et sœurs de Jase sont adorables, ils n'ont bien sourire.
Il y a aussi Tim, un personnage surprenant par bien des aspects. Il nous surprend : derrière le jeune perdu, un peu délinquant se cache une belle âme, intelligente et présent pour les autres.

Le dernier quart de l'histoire est plein d'émotion. On ressent fort les tourments de Samantha. On comprend son désarroi face à une telle situation.
J'ai adoré ce final et tout ce qu'il en ressort. Il est poignant, touchant.
Dans ce dernier quart, l'auteur met en avant les différents caractères des personnages et en particulier celui de Clay. On a du mal tout au long du récit à cerner ce dernier tout en sentant que c'est un opportuniste. 

Un excellent roman jeunesse, une belle romance qui va au delà de l'histoire d'amour avec des personnages très travaillés.

lundi 5 mars 2018

Bob Dylan et le rôdeur de minuit Michel Embareck



Merci aux éditions L'Archipel de cette découverte.

Dès la sortie de son premier album, Bob Dylan peut compter sur un soutien de poids au sein de sa maison de disques : celui du chanteur Johnny Cash, alors au faîte de sa carrière, qui voit en lui le continuateur d’une folk music en péril.
Devenus amis, les deux hommes entament une correspondance. En marge d’une décennie tragique – celle de la guerre du Vietnam, des assassinats de JFK et Martin Luther King –, ces lettres suivent la vie chaotique de deux monstres sacrés de la culture populaire, reflétant leurs coups de génie... et leurs coups de blues.
De Nashville à Saigon et de Newport à Paris, on suit les compères chez les moonshiners, ces fabricants d’alcool clandestin. On assiste au mythique concert de Cash à la prison de Folsom, en 1968. Et l’on croise une Marilyn Monroe défoncée à la benzédrine, un Richard Nixon gravement offensé, un Alice Cooper superbe et généreux, un Kris Kristofferson en homme de ménage dans les studios Columbia.

En filigrane, Michel Embareck et son double – le vieil animateur de radio connu sous le nom de « Rôdeur de minuit » – revisitent avec verve l’histoire américaine, de la lutte sanglante pour les droits civiques jusqu’à l’élection d’Obama.

Un roman mêlant différents genres : épistolaire, histoire romancé et un peu de documentaire.

Michel Embareck alias le rôdeur de minuit , animateur de radio, nous narrent l'histoire de l'amitié de Bob Dylan et Johnny Cash. Le roman n'est pas un documentaire car comme le dit l'auteur : il n'a pas relu les biographies des deux hommes avant d'écrire ce roman. Il s'est servi de ses souvenirs.

La narration se compose de lettres échangées entre Bob Dylan et Johnny Cash. Elles sont entrecoupées de moments de vie, de réflexions, de l'animateur radio. On a aussi une alternance passé/présent .

A travers le récit de l'amitié de Bob Dylan et Johnny Cash, l'auteur nous décrit la carrière des deux hommes et aussi toute le contexte musicale de l'époque ainsi que le contexte politique : assassinat de JFK, Martin Luther King, la guerre du Viêt-Nam ...

Un roman riche par son contexte intimiste autour des deux personnages principaux mais aussi par la description de contexte musicale et politique de l'époque. Le tout entrecoupé de réflexion de l'auteur sur notre époque.


C'est Lundi. Que lisez-vous ? (291)


Cette semaine, j'ai terminé :


J'ai lu ensuite ;
- du côté des albums

- du côté des romans :


J'ai fini d'écouter :


J'écoute :


Je lis :



Ma prochaine lecture sera sûrement :



La semaine a été compliquée et la semaine à venir le sera aussi , du côté personnelle. Je n'ai pas lu pendant trois jours. Ma grand-mère est décédée jeudi et le même jour une très grosse frayeur, j'en tremble et angoisse encore.

Je n'ai pas encore pu préparer mon bilan de février, j'espère vous le publier en fin de semaine.

Bonne semaine.