vendredi 16 mars 2018

Même pas peur Barroux



Merci aux éditions Little Urban de cette découverte.

Lorsque je suis perdu dans les rayons du supermarché, même pas peur ! Tu sais pourquoi ? Parce que j’ai mon doudou ! Lorsque je suis au zoo face aux ours, singes et lions, même pas peur ! Tu sais pourquoi ? Parce que j’ai mon doudou ! Lorsqu’il fait nuit et que je suis seul dans mon lit ? Même pas peur ! Tu sais pourquoi ?

Un album plein de tendresse sur la peur.

La grande question ici est : "tu sais pourquoi je n'ai pas peur de faire ceci ou cela" : de traverser les rues, de plonger etc...
La réponse est toute douce, pleine de tendresse. Et le final décuple ce côté tendre qui ressort de cet album.

Les illustrations tricolores donnent un côté simple à cette question importante et la dédramatise par le choix des couleurs vives jaune et rouge en contraste avec le noir.

Un très bel album qui plaira aux plus jeunes pour cette question et la réponse ainsi  ue par le côté répétitif de l'histoire dont les enfants raffolent .


Miss Peregrine et les enfants particuliers tome 3 La Bibliothèque des âmes Ransom Riggs



Merci aux éditions Audiolib de cette écoute.

Dans le Londres d’aujourd’hui, Jacob Portman et Emma Bloom se lancent à la recherche de leurs amis enlevés par les Estres. Ils retrouvent leur trace grâce au flair aiguisé d’Addison, l’illustre chien particulier doué de parole. Bientôt, au bord de la Tamise, ils font la connaissance de Sharon, un géant bourru qui, moyennant une pièce d’or, propose de leur faire traverser le fleuve. Ils rejoignent ainsi l’Arpent du Diable, une boucle temporelle à la réputation effroyable où séjournent les particuliers les moins recommandables, où pirates et malfaiteurs commettent leurs forfaits en toute impunité. Jacob et Emma ne se sont pas trompés : l’ennemi a bien établi son QG dans l’Arpent, derrière les murs d’une forteresse imprenable…


Un troisième tome très mouvementé.

Nos jeunes amis sont toujours à la recherche de leurs Embrunes : bien des embûches les attendent.

Un tome très mouvementé pour Jacob et ses amis, bien plus que le précédent.
Ce troisième volet est composé de rebondissements, d'actions, de découvertes sur le monde des particuliers et sa survie, de déconvenues, de trahison... On n'a vraiment pas le temps de s'ennuier une minute.

L'auteur nous propose ici le développement du monde  des particuliers avec un côté très sombre. On découvre un peu l'envers du décor par rapport au tome Un et la boucle tranquille de Miss Peregrine.
Ici, on découvre que rien n'est simple dans le monde des particuliers, qu'il y a des rivalités de pouvoir, des miséreux et des Estres qui cherchent à dominer ce monde.

Jacob nous montre ici beaucoup de courage et de détermination à aider ses amis.

La fin est un brin drôle et bien trouver. Je ne pensais pas que les choses finiraient comme cela.

La lecture de Benjamin Jungers est très rythmée. Il a une manière bien à lui de faire ressortir les personnalités des personnages dans leur voix.

Un excellent troisième tome, plein de rebondissements et de surprises.



jeudi 15 mars 2018

Le grand livre des Guilis Dedieu



Merci à Saltimbanque éditions de cette découverte.

Voici un album tout carton où l'enfant devient le héros de l'histoire. Il interagit dans le récit et va en changer la fin qui semblait pourtant déjà écrite.

L'enfant est acteur de sa lecture.

Un livre à toucher pour faire des guilis aux différents prédateurs et ainsi sauver le mouton, la souris, le pingouin...
Différentes textures sont proposées suivant le type de peau, pelage de l'animal à qui l'enfant doit faire des guilis. Il y a donc un apprentissage du toucher.

Le côté tactile va enthousiasmer les plus jeunes surtout pour faire des guilis, un plaisir que souvent nos bambins adorent.

L'histoire est simple, répétitive avec de nouveaux acteurs à chaque fois (de nouveaux animaux). Le côté répétitif va permettre à l'enfant de deviner la suite de l'histoire.

Les illustrations sont simples, drôles avec des couleurs vives pour attirer les plus jeunes.


L'Empire de sable Kayla Olson



C'est la première fois que je suis déçue par un roman de la collection R.

Une page s'est tournée dans l'histoire de l'humanité depuis que les dérèglements climatiques ont rendu la plus grande partie du globe inhabitable. Puis a eu lieu la révolution orchestrée par les Loups, un puissant groupe armé. Ce jour-là, ils ont pris le pouvoir. Ce jour-là, ils ont tout pris à Eden, qui n'a rien vu venir. La voilà désormais détenue dans un camp de travail sous haute sécurité.
Son seul espoir ? Gagner l'île de Sanctuary dont lui a parlé son père, le dernier territoire encore neutre. Mais quand Eden parvient finalement à y accoster avec d'autres évadés, l'île se révèle encore plus dangereuse que leur précédente prison...


L'accroche : un monde en perdition suite à des dérèglements climatiques, un groupe armé Les Loups qui a pris le pouvoir, la recherche d'un lieu neutre pour Eden m'a bien alléchée.
Le début, l'évasion d'Eden, sa dérive sur l'océan ont très vite émoussé mon intérêt.
J'ai trouvé que le récit traînait en longueur sans apporter grand chose au reste au final.

La deuxième partie est plus intéressante, plus vivante avec de l'action, quelques réponses. Je reste tout de même sur ma faim, j'ai trouvé que les explications étaient trop rapides et n'ont pas comblées mes attentes.
De plus, le personnage d'Eden, plein de doutes, d'interrogations sur ce qui s'est passé et sur ce qui se passe ne m'a pas aidé à apprécier ma lecture. Je l'ai trouvé un peu fade, sans grande envergure.

Tout ceci n'est que mon ressenti, beaucoup ont apprécié cette lecture, ne vous arrêtez pas à ma chronique.

Une bonne idée de base, peu développée à mon sens : on a très peu de réponses , je reste sur ma faim.


mercredi 14 mars 2018

Mais qui épie la pie ? Martine Perrin


Merci à Saltimbanque éditions de cette découverte.

Mais qui épie la pie ? Est-ce le chat ? La chèvre ? Mystère...
Un album sous forme de devinettes, avec des découpes et un miroir, pour aller de surprise en surprise


Un livre jeu avec une fin qui va surprendre l'enfant.

La pie se sent épier dans son nid : qui la regarde ?

Un œil découpé permet à la pie d'observer les différents animaux autour d'elle jusqu'à découvrir qui l'observe.
L’œil diminue de taille au fil des pages et de l'éloignement des possibles observateurs.

Un livre cartonné pour que les petites mains puissent le manipuler à l'envi (il est conçu pour les enfants à partir de 18 mois).

Des illustrations bicolores : blanc et une autre couleur suivant l'animal. On peut ainsi faire découvrir les couleurs à l'enfant.

Un joli petit album avec une belle surprise pour l'enfant à la fin.


Cœur à corps Emilie Collins



Merci à la collection &moi de cette belle découverte.

Lorsqu’elle voit partir en fumée l’atelier familial, Romane est dévastée. Charles, son petit ami, se trouvait à l’intérieur et semble être à l’origine de l’explosion, délibérément... Comment a-t-il pu en arriver là ? Certes, il était au plus mal depuis qu’Erik Barn, jeune photographe, s’était fait un nom en lui volant l’un de ses clichés. Romane est déterminée à se venger d’Erik. Elle ne s’attendait toutefois pas à découvrir un homme aussi troublant, passionné par son art...


Une romance sous fond d'Arts.

Romane veut découvrir pourquoi Charles s'est donné la mort. Elle va espionner Erik le "Vampire".

Un roman original par sa conception; son atmosphère et la sensualité qui s'en dégage.

Emilie Collins nous propose ici une romance sur fond d'enquête auréolée de photographies artistiques. Les photos sont insérées dans le texte et donnent une touche délicate  au récit. Elles illustrent l'atmosphère du moment : vengeance, liberté, sensualité, créativité, désespoir, espoir et j'en passe.
Vu que nous sommes dans une romance la sensualité domine. Cette dernière monte crescendo au fil de la lecture et des photos que fait Erik. Les photos décuplent la sensualité qui se dégage du texte.

Le style d'Emilie Collins est très poétique. Cette narration mêlant photos texte augmente cette poésie qui ressort de sa plume.

Il n'y a pas que l'Art de la photographie qui est présent ici, Emilie Collins nous propose aussi du Street Art et la joaillerie.

Tous ces éléments donnent à cette romance, une originalité incomparable au récit et à l'atmosphère du roman. Il y a aussi le contraste entre les deux caractères des deux personnages principaux : Romane et Erik : Romance douce, belle et Erik plus macho qui va évoluer au fil du récit.

Emilie Collins nous envoûte avec ses écrits et ses photos.
J'ai adoré le clin d’œil final à son précédent roman.

Un roman, une romance avec une narration à l'originalité sans pareille : à découvrir !


mardi 13 mars 2018

Méandre Muriel Bloch Sandra Desmazières



Merci aux éditions Le Robert de cette belle découverte.

Comment emmener les jeunes lecteurs à la découverte de la langue ? Parce que les enfants aiment les histoires et que les histoires regorgent de mots, Le Robert lance une nouvelle collection de contes autour du vocabulaire ! 
Prenez votre temps, et égarez-vous dans ce conte poétique à la découverte de la richesse de la langue française !
Léon est un petit garçon qui a du mal à quitter son lit le matin. Mais quand sa tante lui pose une énigme, il est bien décidé à trouver la réponse. Alors, quelle est la différence entre l'écolier et la rivière ?

Dans sa quête, Léon va demander de l'aide à Mina son amie, Jonas le pêcheur, Aurore la tricoteuse ou encore l'Ondine. Pendant son aventure, il rencontre des noeuds, un poisson qui se tortille, des lianes, un labyrinthe... Il voltige, se faufile, il tournoie, virevolte... jusqu'au dieu Méandre !
Grâce aux détours qu'il prend, Léon fait plein de belles découvertes, des personnages fabuleux et des mots merveilleux, des mots secrets à dérouler, réciter, chanter, échanger... qui font écho au mot Méandre.

En fin d'ouvrage, une carte illustrée permet de visualiser le lien qui unit tous les mots rencontrés. Un monde s'ouvre au jeune lecteur qui peut les assembler à sa guise pour imaginer de nouvelles histoires.

Un magnifique conte.

Léon doit résoudre une énigme : "Quelle est la différence entre l'écolier et la rivière ?". Il va pour se faire de belles rencontres.

Un très beau conte qui mêle magie, mythologie, quête et vocabulaire avec brio.
Oui, vocabulaire : certains mots sont en couleur et représentent des traits descriptifs, des métaphores de la rivière et ses caractéristiques.
Ils sont repris en fin d'album et présentés comme un jeu pour la création de nouvelles histoires.

J'ai beaucoup aimé l'aventure de Léon qui au fil de sa progression au bord et sur la rivière rencontre des personnages de plus en plus mythiques. Il y a un côté très ludique dans la manière dont se déroule le récit, porté en cela par les illustrations. Le tout donne un côté enchanteur à l'album.

Un magnifique album, une histoire enchanteresse permettant sans s'en apercevoir d'enrichir le vocabulaire de l'enfant.La réponse de l'énigme est très belle.


Black Feelings Mo Gadarr




Merci aux éditions Fyctia La condamine de cette belle découverte.

Et vous que feriez-vous si vous recroisiez le bourreau de votre adolescence des années après ?

Si Mandy a voulu devenir professeure de français, c'est certes par passion pour l'enseignement, mais aussi et surtout, pour sensibiliser les jeunes au harcèlement scolaire. Elle-même victime de ce phénomène pendant ses années lycée, elle veut à tout prix éviter qu'il se reproduise.

Cependant, lorsqu'elle découvre que son ancien bourreau est un de ses collègues, tout bascule. Elle s'est fait une promesse : se venger de lui quelles qu'en soient les conséquences.

Elle n'a dès lors plus qu'un objectif en tête : le séduire pour mieux le détruire !


Un magnifique roman sur le harcèlement, la vengeance et aussi sur la parole et l'écoute.

Mo Gadarr nous propose ici l'histoire d'Amandine, jeune fille de 15 ans, qui suite à une relation avec un bad boy Mattéo se fait harceler avec son amie Chloé.

On a ici une narration qui alterne passé/présent. Mandy (Amandine) a retrouvé Mattéo 15 ans plus tard et crie vengeance. On a aussi une alternance des points de vus dans la deuxième partie.

C'est un récit très difficile, plein de souffrance, de solitude, de peur.
La peur de raconter, de se confier et d'être incomprise, d'être jugée.
Une spirale de souffrance s'enclenche pour Amandine. Elle va perdre confiance en elle et en les autres.
Et derrière tout ça, il y a un amour perdu qui ronge Amandine et permet à Mandy de s'enfoncer dans sa soif de vengeance.

L'auteur joue avec nous jusqu'au bout(ou presque) et nous fait souffrir avec Mandy.
Le final est magnifique, il met en avant l'écoute, la parole.

Un très beau roman mettant en avant un sujet difficile le harcèlement scolaire et le silence des victimes.


lundi 12 mars 2018

C'est Lundi. Que lisez-vous ? (292)


Cette semaine, j'ai terminé :


J'ai lu ensuite :

- du côté des albums :


- du côté des romans :

J'écoute toujours :


Je lis :


Ma prochaine lecture sera sûrement :



Et vous, que lisez-vous ?