samedi 7 avril 2018

Monde Obscur Sharon Kena


Merci aux éditions Sharon Kena de cette découverte.


C’est lors d’un tri dans le grenier de la maison familiale que Sarah découvre un grimoire orné d’un pendentif. Si d’abord elle ne s’y intéresse pas, elle va revoir son jugement lorsqu’un nouvel élève arrive dans son lycée, et avec lui d’étranges phénomènes.
Aidée de sa meilleure amie, elle mènera l’enquête et découvrira l’existence du monde obscur...


Un univers original, un roman intense en découvertes et en événements.

Sarah découvre au grenier le collier de sa mère disparue et un livre ancien où rien n'est écrit. Ces découvertes vont chambouler le monde de Sarah.

Ce roman est intense, on n'a pas le temps de s'ennuyer.
On découvre l'univers en même temps que Sarah. Un monde fait d'êtres surnaturels, de magie, d'une Gardienne et d'une prison.

L'univers créé par Sharon Kena est fascinant, original.
La plume de l'auteur est très agréable, elle nous entraîne sans souci dans son récit.

Oui, vous sentez venir le mais. J'ai aimé ce roman et pourtant je suis déçue : déçue par son épilogue mais pas que. Il y a des moments où j'ai trouvé qu'on tournait en rond à d'autres que tout allait trop vite.
De plus, j'ai eu le sentiment bizarre tout au long de ma lecture que quelque chose n'était pas clair.  Non, c'est encore pire qu'avant : quand j'ai lu le final et son épilogue je me suis dit tout va s'éclairer.
L'épilogue laisse entrevoir une réponse à mon questionnement tout en ouvrant sur une multitude de questions et la plus importante dois-je faire confiance à l'auteur 😉 : c'est ironique car je n'ai pas le choix. Je me dis que je devrais relire le roman en connaissant la fin  : peut-être que je verrais certaines choses sous un angle différent.

Je ressors donc très frustrée de cette lecture qui pourtant m'a beaucoup emballée par biens des côtés.

Un roman à l'univers original. Un récit trépidant. Une fin qui me laisse sur ma faim !!!!


Foi et beauté Jane Thynne


Merci aux éditions JC Lattès pour cette découverte.

Berlin à la veille de la guerre...
Alors que des soldats se pressent dans les rues et que des espions s’agitent dans l’ombre, Lotti Franke, une adolescente appartenant à l’organisation Foi et Beauté, l’école d’élite pour les jeunes femmes nazies, est retrouvée enterrée dans une fosse peu profonde.
Clara Vine se voit proposer pour le cinéma le rôle le plus ambitieux qu’elle ait jamais joué. Et dans sa vie plus secrète, les services de renseignement britanniques la convoquent à Londres pour enquêter sur des rumeurs selon lesquelles les nazis et les Soviétiques envisageraient de conclure un pacte.
Lorsqu’elle  apprend la mort de Lotti, Clara décide de découvrir ce qui lui est arrivé. Mais ce qu’elle met au jour est a une valeur inestimable pour le régime nazi. L’objet qui a conduit au meurtre de Lotti...  peut aussi la mener  à sa perte.

Un roman d'espionnage, avec comme décor l'avant-guerre à Berlin, intense.

Clara est allemande par sa mère et anglaise par son père. Elle est actrice. Elle est sollicitée par les britanniques pour enquêter sur une probable alliance entre les Russes et les Allemands.
En parallèle, on suit "l'enquête" sur l'assassinat d'une jeune allemande Lotti appartenant à "Foi et Beauté" (les jeunesses hitlériennes pour les jeunes femmes).

Au delà de l'intrigue, ce roman nous dépeint une avant-guerre avec ses enjeux mais aussi tout un pend de ce que les nazis font avec les œuvres d'arts et l'Art en général.

On découvre ici les têtes du nazisme : Goebbels , Himmler , Hitler etc... On voit aussi comment une certaine résistance prend déjà de l'ampleur.

Ces éléments, plus le côté espionnage ainsi que le mystère autour du meurtre de Lotti font de ce récit, un récit addictif. On a aussi des sueurs froides comme Clara.


vendredi 6 avril 2018

Max et Lapin La grosse bêtise Astrid Desbordes Pauline Martin


Merci aux éditions Nathan de cette découverte.

Une histoire pour réfléchir à ce que les adultes appellent "bêtise".
C'est l'heure de la sieste, comme personne n'est libre pour jouer, Max part seul au combat avec son fidèle Lapin. À l'attaque ! les salades, les concombres, tout va y passer !
L'univers quotidien, plein de tendresse et de fantaisie, d'un petit garçon espiègle, Max, et de son fidèle doudou Lapin. La série pour les tout-petits de Pauline Martin et Astrid Desbordes. 

Un petit album sur une bêtise comme peuvent en faire les jeunes enfants de l'âge de Max qui a 4 ans.

Max ne pense pas à mal en jouant dans le potager.
J'ai beaucoup aimé la conclusion avec le papa de Max : une explication et mise en pratique pour rattraper la bêtise.

Les illustrations sont simples et rencontrent bien l'histoire.

Un petit album qui plaira au public visé (3 ans et plus), les plus jeunes n'auront aucun mal à s'identifier à Max.


Une caravane en hiver Benoît Séverac



Merci aux éditions Syros de cette belle découverte.

Une amitié franco-syrienne par Benoît Séverac, l'auteur de Little Sister
Arthur est en voiture lorsqu'il assiste à l'agression d'un garçon de son âge, à un feu rouge. Poussé par son instinct, il va à sa rencontre. Ce garçon, c'est Adnan, un réfugié syrien. Il vit dans une caravane au milieu d'un terrain vague avec sa mère, qui lui a appris à garder la tête haute
en toute situation. Entre Arthur et Adnan va naître une amitié qui résistera à l'incompréhension des adultes. Une amitié qui poussera les parents d'Arthur à aider, eux aussi, Adnan et sa mère. Une amitié qui va tous les faire basculer dans une aventure digne d'un roman d'espionnage..

Un magnifique thriller jeunesse mettant en scène une amitié franco-syrienne.

Arthur aide depuis quelques temps avec ses propres économies un jeune Syrien Adnan de son âge et sa mère.

Difficile de faire une chronique sans spolier pour expliquer ce qu'a de magnifique ce roman.

On a ici de la générosité , de l'entraide, de l'amitié, des tensions, des secrets.
Arthur et sa famille arrive avec leur pré-requis sur la Syrie et la situation de ses habitants. Ils découvrent que rien n'est simple . Ils s'adaptent et pourtant la mère d'Adnan leur tait bien des choses.

Il y a aussi ici de l'aventure, de la témérité et beaucoup de courage pour ces deux jeunes . Il y a aussi un côté suspens.

Le tout est porté par la magnifique plume de Benoît Séverac qui sait faire ressortir les émotions de ses personnages, leurs doutes, leurs peurs.

Un magnifique roman à découvrir sur un sujet d'actualités.


jeudi 5 avril 2018

Charlie Ouistiti et Papili Laurel Snyder & Emily Hughes



Merci aux éditions Little Urban de cette belle découverte.

Le moment idéal pour attaquer Papili pendant la sieste, le moment des confidences, le moment des adieux… quatre moments chapitrés, quatre nouvelles aventures de deux jeunes frères en compagnie de leur grand-père. Souriez et dites : “Charlie, Ouistiti et Papiliii !”

Papili est venu s'occuper de nos deux jeunes héros Charlie et Ouistiti : que de bons moments ensemble.

Un nouvel opus de cette saga Charlie et Ouistiti et de nouveau un enchantement.

Charlie et Ouistiti sont deux jeunes frères avec leurs mots d'enfant.
Ils m'ont beaucoup fait sourire. On se sent proche d'eux tant ils sont vrais avec leurs répliques et leurs jeux.

L'album est découpé en plusieurs chapitres avec un nouveau thème à chaque fois : les retrouvailles,les jeux, les rituels et le départ de Papili. Des moments, des repères pour tous les jeunes enfants qui s'identifieront sans problème à nos deux héros.

Un très bel album, avec deux jeunes personnages plus vrais que nature. Les jeunes lecteurs vont les adorer eux et leurs réflexions ainsi que leurs rituels.


Entre ici et Bois-Joli John Yeoman & Quentin Blake



Merci aux éditions Little Urban de cette belle découverte.

Un matin, à l’aube, Barnaby part sur son radeau en direction de Bois-Joli. Sur recommandation de sa mère, il s’arrête dans chaque village au cas où quelqu’un aurait besoin de lui. Il s’arrêtera dix fois… Dix fois, il aidera des passagers… Dix fois, il aura besoin de regarder dans sa malle. Dis raisons de lire ce premier roman. Une seule à retenir : un bijou signé Quentin Blake.

Au fil de son voyage en radeau, Barnaby prend des passagers .

Une histoire qui permet à l'enfant de découvrir les nombres de 1 à 10.

Les solutions que trouvent Barnaby pour que ses passagers ne soient pas embêter par les autres sont simples,  un brin burlesque et efficaces.
Son petit radeau se remplit vite et descend la rivière dans un joli tohu-bohu : c'est plein d'humour.

Une histoire pour apprendre à compter avec un côté burlesque très agréable et des personnages caricaturés qui augmentent le côté humour.

Les illustrations sont à l'image de la couverture bien représentatives du texte et de son état d'esprit.


mercredi 4 avril 2018

Détective Mystère Julia Donaldson Sara Ogilvie


Merci aux éditions Little Urban de cette belle découverte.

Il était une fois une chienne avec un odorat extraordinaire. Elle s’appelait Mystère. Sniff, sniff, sniff ! Le museau en l’air, elle pouvait résoudre toutes les énigmes rien qu’avec son flair… Mais cette fois, l’affaire n’est pas banale : tous les livres de l’école ont disparu !

Mystère est une chienne à l'odorat exceptionnel.

Une jolie histoire pour les amoureux des livres et de la lecture.
Mystère aime les journées à la bibliothèque, les séances de lecture.
Quand elle doit utiliser son flair dans ce cadre, elle n'hésite pas une minute.

Un récit avec une pointe de mystère, d'aventure très plaisant.
L'histoire est rythmée. Les illustrations sont très belles et représentent bien le récit et les sentiments des différents personnages : une aide à la lecture pour les apprentis lecteurs.

La fin est très belle et plaira sans aucun doute à tous les amoureux des livres.

Un très bel album pour tous les amoureux de la lecture et pour le devenir.

mardi 3 avril 2018

Les aventures d'Emile le mille-pattes Tony Ross



Merci aux éditions Little Urban de cette belle découverte.

Bonjour, je voudrais 1000 paires de chaussures, s’il vous plaît ! 1000 pieds gauches et 1000 pieds droits. – Combien ?! Mais… mais… c’est faramineux, c’est phénoménal, c’est extravagant ! s’exclame le marchand. – Normal, je suis un mille-pattes ! lui fait remarquer Émile.


Un album un brin drôle.


Emile se fait mal aux pieds. Sa mère lui propose des chaussures : commence une drôle d'adaption pour notre mille-pattes.

Pauvre Emile que c'est difficile de ne pas avoir mal aux pieds.
Un joli album, un brin burlesque vue le nombre de chaussures et autres dont a besoin Emile.
On souffre avec lui tout en souriant de ses mésaventures.

Les illustrations donnent le ton au côté humour avec tous ces insectes qui gravitent autour d'Emile pour l'aider.
La fin est belle, elle a encore plus d'humour que le reste de l'album.

On a aussi un joli labyrinthe de nombres pour compter jusqu'à 100 ou 1000 pour les plus hardis.

Un joli album qui plaira aux plus jeunes et devrait les faire bien sourire.

Un appartement à Paris Guillaume Musso




Un nouveau Guillaume Musso et encore un enchantement livresque.



Paris, un atelier d'artiste caché au fond d'une allée verdoyante. Madeline l'a loué pour s'y reposer et s'isoler. À la suite d'une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours. 

L'atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l'assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd'hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d'unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires. Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais. 


Gaspard loue tous les ans un appartement au moment de Noël à Paris pour écrire une pièce de théâtre. Il va louer cette année celui de Sean Lorenz mais oh surprise il y a déjà une locataire.

Guillaume Musso nous plonge ici dans une enquête sur le célèbre peintre dont Gaspard et Madeline loue l'appartement. Leur curiosité, les éléments découverts dans l'appartement, le passé de Gaspard, le statut d'ancienne policière de Madeline font que nos deux personnages ne lâchent rien : tous deux pour des raisons différentes. Quand l'un lâche prise, l'autre met tout en oeuvre pour le second reprenne l'enquête avec lui.

Guillaume nous promène comme souvent de Paris en New-York en passant ici par l'Espagne.

Plusieurs fois, on se dit : "ça y est, on a eu le fin mot de l'histoire. Pourquoi  le roman continue-t-il ?" C'est sans compter sur le talent de Guillaume Musso qui sait relancer adroitement et subtilement le récit en apportant un petit élément qui déclenche une avalanche de questions et de conséquences.

On a donc un récit addictif, un thriller à rebondissements, on ne s'ennuie pas une minute. 

J'ai adoré les clins d’œil de l'auteur à ses précédents romans en faisant des allusions de ci de là à tel personnage de ses écrits. Et bien sûr de Madeline que l'on connaît depuis" L'appel de l'Ange".
En grande fan de Guillaule Musso, j'ai été ravie de cette lecture (écoute).



lundi 2 avril 2018

C'est Lundi. Que lisez-vous ? (295)



Cette semaine, j'ai terminé :

Ma chronique ici.

J'ai fi ni d'écouter :


J'ai lu :
- du côté des albums


-du côté des romans


Je lis :


Ma prochaine lecture sera sûrement :



Et vous, que lisez-vous ?