samedi 12 mai 2018

Léon le plus petit des grands explorateurs Jo Witek Stéphane Kiehl


Merci aux éditions Saltimbanques de cette belle découverte.

Léon, c'est un petit qui ne fait rien comme les autres. Observateur, timide, fragile, lent, il parcourt le monde de l'enfance avec ses deux grands yeux curieux. C'est un doux rêveur, un petit poète du bout de la rue. Tout le monde connaît un petit Léon, non ?

Cette fois, Léon découvre la mer. Il n'a jamais vu ça. C'est une première fois. Une aventure. Les autres enfants aiment courir vers cette étendue bleue, y plonger. Lui hésite, la regarde danser, immense avec sa grande robe qui laisse passer les bateaux. Il se balade Léon, il découvre de nouvelles sensations, peut-être même de nouvelles émotions face à la petite sirène et aux vélos flottants.

Sous forme d'aventures, d'explorations, cet album nous décrit la mer, la plage, les dunes ... et l'appréhension de Léon qui découvre ce milieu.

Le récit est exhaustif et décrit toutes les facettes de la plage, de la mer : tout ce qu'il y a à découvrir, explorer.
 Cet album fait bien ressortir l'appréhension de Léon, son plaisir aussi en découvrant les possibilités infinies que ce milieu propose : baignade, bronzage, châteaux de sable, faune, flore ainsi que les personnages qui gravitent autour avec le marchand de glace par exemple.
C'est très bien fait.

Le cercle (l'oeil) nous permettant d'apercevoir un morceau de la prochaine double page donne un côté très ludique à l'album .

Cet album peut permettre une première approche du milieu marin pour un enfant qui ne connaît pas la plage, la mer. A travers Léon et son aventure, le jeune lecteur ressentira joie, exaltation, peur, appréhension ...



Rebecca Kean tome 6 Origines Cassandra O'Donnell



Avis express :

" Un coup de fil en pleine nuit augure rarement d'une bonne nouvelle. Quand c'est pour apprendre qu'un petit rigolo a décidé de faire mumuse avec un sort interdit depuis des lustres, je commence à perdre mon sens de l'humour. Et si, en plus, cette démonstration vise à éliminer un à un les chefs de clan officiant sur mon territoire, autant vous dire que je vois carrément rouge ! Avec tout cela, on voudrait que j'exerce avec un peu plus de sérieux mon rôle de reine des Vikaris. Pas de doute, les congés payés, c'est pas pour demain... "



Un sixième tome où l'univers s'étoffe encore.
On en apprend plus sur Rebecca ses pouvoirs, ses fonctions de reine des Vikaris .
Il en est de même pour Léo.

Ce tome est fait de complots, de rebondissements.
L'auteur a comme souvent su me faire penser que la solution était simple alors que tout est bien plus complexe que ce que l'on pense au départ.

Quelle fin, vivement que le tome 7 sorte.
J'ai hâte de découvrir ce que l'auteur a imaginé autour du personnage de Beth.

J'ai adoré ce tome, je l'ai dévoré en quelques heures.


vendredi 11 mai 2018

Coloriages malins Poster géant Parc d'attraction


Merci aux éditions Nathan de cette découverte.

Ce poster permet aux plus jeunes de s'approprier les lettres dans différentes polices d'écriture ainsi que les nombres.
Il y a un côté ludique avec le coloriage et apprentissage avec la reconnaissance des nombres et lettres.

Les jeunes enfants vont adorer colorier ce poster et en même temps ils apprendront à reconnaître les lettres, les nombres.

Tant bien que mal Arnaud Dudek




Merci à LP Conseil et à Alma éditions de cette découverte.


Un petit garçon rentre de l'école. Un homme portant une boucle d'oreille lui demande s'il peut l'aider à retrouver son chat. Il conduit une Ford Mondeo. La forêt est toute proche. Le petit garçon de sept ans est mort en partie ce soir-là. Il n'en dira rien à personne. Délicatement, Arnaud Dudek monte sur le ring. Il raconte comment vit et grandit un enfant violé. Comment il devient adulte, père. Et ce qu'il fait lorsque, vingt-trois après les faits, il reconnaît l'homme à sa voix.

Un roman "étrange","décousu", addictif avec un sentiment d'urgence.

Ce livre nous narre la vie d'un enfant violé, son silence, sa vie d'adulte avec ce "trou" comme il le dit lui-même.

En accroche, je dis "étrange", "décousu", ces mots peuvent paraître péjoratifs, bien au contraire ici ils font en fait ici toute la qualité du roman .
 L'auteur nous propose ici des initiales pour les prénoms des personnages, on a aussi des allers-retours passé-présent. Le présent est fait de petits riens, de malaises qui vont la force de ce récit.
Cette narration fait très bien ressortir les sentiments du personnage principal : une peur de la vie, du changement, le sentiment d'être fautif, la volonté d'oublier sans le pouvoir ce moment immonde de son passé. Les passages sur le passé sont des anecdotes de vie sur comment notre héros a continué à vivre, grandir avec ses Tocs, ses cauchemars.

J'ai énormément apprécié ce roman , mon accroche peut vous sembler négative et pourtant ces mots sont ce qui fait la force de ce récit et qui fait que cette histoire nous touche.


jeudi 10 mai 2018

Le Lac du Lou Caro Mélu



Merci aux éditions La Condamine, Fyctia de cette belle découverte.

Vous laisserez-vous dévorer par la légende des Lou ?

Les femmes de la famille Lou règnent sur la station de ski des Menuires depuis des années, et sur la vallée des Belleville depuis bien plus longtemps encore.

Séléné, la dernière née de la lignée, a choisi de fuir la tradition familiale et de devenir professeur à l'université de Bordeaux. Néanmoins, à la mort de sa grand-mère, chef incontestée du clan, Séléné n'a pas le choix : elle doit rentrer en urgence en Savoie.

Sa famille porte en effet l'empreinte d'une légende ancestrale et elle ne peut se soustraire à ses obligations d'héritière des Lou. Quoi qu'il lui en coûte, elle doit aider sa mère à défendre sa place d'alpha de la meute et à mettre un terme aux rivalités naissantes.

Dès son arrivée dans les Alpes, l'avenir que Séléné pensait pouvoir construire est remis en cause : entre les menaces qui pèsent sur ses proches, les mystérieuses révélations du grimoire confié par son grand-père et les balancements de son cœur, les doutes qui l'assaillent sont de plus en plus nombreux.

Parviendra-t-elle à préserver son identité dans la meute ?

Un roman bit-lit à l'univers simple et pourtant exceptionnel et plein de sagesse.

Séléné est professeur. Elle vit loin des siens : un clan de loup. Elle va devoir retourner vers eux : sa grand-mère l'alpha est décédée.

Séléné est une jeune femme qui a fui les siens, sa nature et qui se retrouve ici à devoir de nouveau les affronter. Elle est différente et pense différemment des siens . Ce point apporte un gros plus à ce récit et permet aussi à l'univers d'être novateur.
Grâce à Séléné, sa manière de penser, l'auteur nous offre beaucoup de rebondissements qui apporte à beaucoup l'univers de ce roman.

J'ai adoré ce roman, la sagesse qui en ressort, l'univers et la plume douce, addictive de Caro Mélu.
En effet, l'auteur a su innover tout en gardant nos repères autour de ce que l'on connaît des loups (métamorphes) et apporter des éléments novateurs qui donnent à l'univers quelque chose de frais, nouveau et exceptionnel autour de la légende de Lycaon.
Je ne peux vous en dire plus sans spolier : rien que pour cet univers et la sagesse qui ressort du personnage de Séléné, ce roman vaut le détour, vous ne serez pas déçus.

A tous les fans de bit-lit, je vous conseille ce roman à l'univers à la fois traditionnel, reposant sur ce que l'on connaît et novateur par ce que l'auteur apporte ici en plus.

Five Marjy Noname


Merci aux éditions La Condamine et Fyctia de cette belle découverte.

Elle a une liste, son nom s'y trouve.

Evy a une liste de cinq noms.

Noah, alias Five, est l'un d'entre eux.

Elle veut se venger. Il veut savoir qui elle est.
Elle désire les voir souffrir, à la hauteur de ce qu'elle a vécu.
Il est rongé par la disparition de sa sœur et doit obéir à son père pour pouvoir la retrouver.
Mais ses limites sont sans cesse repoussées. Il les a déjà enfreintes une fois, il en garde des remords et en a tiré son surnom.
Le silence d'Evy, ses secrets, ses fêlures, tout chez elle l'obsède. Il la veut. Plus elle le maintient à distance, plus il est fasciné. Il est prêt à tout pour la charmer au mépris de ses tentatives pour le tuer.
Les souvenirs cruels qui les relient remontent peu à peu, les faisant souffrir, les déchirant et les brisant. Malgré la colère, la rancœur et les blessures, un jeu de séduction s'engage.
L'attraction sera-t-elle plus forte que le passé ?

Une dark romance, dure, sombre, cruelle qui vous marque.

Evy veut se venger de ce qu'elle a subi, il y a quelques années. Elle vient de retrouver ses bourreaux.

Marjy Noname nous propose ici un roman, une romance des plus noirs. On ressent aucun espoir. Le maître mot est la vengeance : Evy veut faire subir à ses bourreaux ce qu'eux-mêmes lui ont fait subir. Sa ligne de conduite reste la même, même quand elle rencontre Five et s'attache à lui, elle doute parfois. Jusqu'au bout, l'espoir est un lointain concept.

Tout en étant sombre, ce roman est des plus addictifs : on n'espère pas, on se désespère pas non plus, on veut comprendre le pourquoi, le comment et si au final Evy se sentira mieux ou pas.

Ce roman fait parti des romans qui vous marquent, que l'on oublie pas .
Une dark romance dark, dark avec une héroïne qui nous touche et qui reste déterminée et perdue à la fois face à ce qu'elle a vécue et vit dans sa vengeance.


mercredi 9 mai 2018

Coloriages malins Opérations magiques et Tables d'addition et de multiplication



Merci aux éditions Nathan de cette découverte.

Ces deux livrets sont des coloriages malins. Chaque case correspond soit à :
- soit à une addition, une addition à trous, une soustraction
- soit aux tables de multiplications, des multiplications à trous

Chaque résultat, chiffre correspond à une couleur et un motif permettant à l'enfant de mêler ludique et apprentissage .
Le côté ludique en reproduisant les motifs permet aussi à l'enfant d'améliorer, renforcer son écriture.


Je te vois Clare Mackintosh



Merci aux éditions Audiolib de cette belle découverte.

Le jour où Zoe Walker découvre son portrait dans les petites annonces d'un journal londonien, elle décide de mener sa propre enquête. L'image floue n'est accompagnée d'aucune explication, juste d'une adresse internet et d'un numéro de téléphone. Pour les proches de Zoe, c'est la photo d'une femme qui lui ressemble vaguement, rien de plus. Mais le lendemain et le surlendemain, d'autres visages féminins figurent dans l'encart publicitaire. 

S'agit-il d'une erreur ? D'une coïncidence ? Ou quelqu'un surveille-t-il leurs moindres faits et gestes ?

Un thriller bluffant.

Zoé découvre sa photo dans un journal à la rubrique des petites annonces. Elle va enquêter surtout que les jours suivants d'autres photos de femmes sont publiées dans cette rubrique et certaines de ces femmes sont agressées.

Ce roman débute sur le ton de l'anecdote où s'implique l'entourage de Zoé. Au départ, on a l'impression d'écouter un récit de vie familiale, ce sentiment reste tout au long de ce dernier.  L'intrigue devient  en même temps quelque chose de plus oppressant.
La tension monte crescendo. Lorsque que l'on croit que l'on a enfin le fin mot de cette histoire, l'auteur relance tout et donne une version différente de celle à la quelle on s'attendait : c'est bluffant, rien n'est acquis. Je me suis fait avoir sur l'identité du coupable, encore que.
La fin est troublante, elle remet en question beaucoup de choses d'où mon "encore que" d'il y a quelques lignes. La vérité est encore plus complexe que ce que l'auteur nous décrit ?

J'ai adoré le personnage de Zoé. Elle est tout en étant angoissée par ce qui lui arrive, déterminée à comprendre.

Du côté de l'écoute, j'ai été un peu perturbée au début de retrouver Marcha Van Boven dont j'ai l'habitude d'entendre la voix sur les audiolivres de Mary Higgings Clark et Alafair Burke. Passé un temps d'adaptation où j'ai enfin passé outre le fait que ce ne soit pas un roman des auteurs précédemment cités, j'ai trouvé la lecture de Marcha Van Boven passionnante. Elle donne parfaitement le rythme du récit et a su "accélérer" peu à peu avec la tension du récit.

Un excellent polar à l'intrigue palpitante, bluffante jusqu'au bout et avec un petit côté familiale.


mardi 8 mai 2018

Je veux ce gâteau Simon Philip Lucia Gaggiotti


Merci aux éditions Little Urban de cette belle découverte.

Comment résister à la bonne odeur d'un gâteau au chocolat sans avoir le droit de le déguster ?

Un récit plein d'humour sur l'interdit, les bêtises et la réparation de ces dernières.

Les jeunes lecteurs vont adorer et se reconnaître dans cet album.
La tentation sera-t-elle trop forte malgré l'interdit ? Comment réparer ses bêtises pour se faire pardonner ?

Les illustrations sont très bien faites. Elles nous donnent l'eau à la bouche et l'envie de goûter à ce beau gâteau.
Puis, il y a la phase "je résiste", toujours aussi bien illustrée et la phase de réparation de la bêtise, on s'y croirait 😋.

Du côté du texte, on a des phrases courtes, rythmées qui tiendront en haleine le jeune lecteur. L'apprenti-lecteur aura lui beaucoup de points de repère pour s’approprier certains mots et phrases.

Un excellent album sur le désir, la bêtise, le pardon, extrêmement bien illustré.

Doublement piégé Dounia Bouzar



Merci à Saltimbanque éditions de cette belle découverte.

Alex Edouk est le fils d'un juge antiterroriste d'origine marocaine, totalement intégré à la culture française et d'une mère peu inspirée par la religion. En quête de repères et d'identité, l'adolescent trouve refuge auprès de son grand-père paternel dont il partage les valeurs religieuses. Lorsque le vieil homme meurt, Alex se sent totalement démuni. Il entre alors en contact avec une jeune fille sur le Web. Elle lui ouvre la porte d'un monde protégé par la loi divine, un monde qui lui permettra d'atteindre le Paradis...
Hélas, le piège radical se referme. Une course contre la montre haletante où se mêlent trahison, piège et rencontres à haut risque, entre France, Syrie et Turquie, sur les terres de prédilection des djihadistes.

Un roman actuel sombre, dur et beau sur la recherche de ses racines.


Alex, fils d'un juge originaire du Maroc perd son grand-père, sa vie bascule.

Un livre fort, criant de vérité qui nous montre comment une personne perdue, dans la peine peut se retrouver endoctriner par une autre personne profitant de ses faiblesses, de son chagrin, de ses espoirs et lui faisant miroiter un monde meilleur.

Ce roman nous décrit comment un ado de bonne famille, sans souci particulier, peut suite à un deuil se retrouver de l'autre côté et se mettre à croire dans un monde meilleur prônant la loi divine.

Ce livre nous démontre comment l’endoctrinement menant à la radicalisation se fait tout en douceur pour la victime sans qu'elle comprenne où l'on la mène, elle perd ses repères.

J'ai beaucoup aimé la fin, la synthèse par les paroles de la mère d'Alex et les propos de son père. Ils montrent que les rêves, les aspirations et les faits réels sont toujours différents .

Un roman qui fait réfléchir sur la parole, le sens des mots, la manière dont on les détourne pour une cause et aussi sur le savoir de qui on est, d'où l'on vient.

Un roman fort sur un sujet actuel, la radicalisation. Il apporte une belle réflexion sur le sujet, il ouvrira l'(les) esprit(s) des jeunes lecteurs sur ce sujet complexe ainsi qu'au lectorat plus âgé.


lundi 7 mai 2018

C'est Lundi. Que lisez-vous ? (298)



Cette semaine, j'ai terminé :


J'ai terminé d'écouter :


J'ai lu :


Je lis :


J'écoute :


Ma prochaine lecture sera sûrement :



Et vous, que lisez-vous ?


dimanche 6 mai 2018

Les nouveautés de ma Pal (296)


Pendant ma convalescence, ont rejoint :

-semaine du 16 avril au 22 avril :


Asphyxie est un livre nommé désir : commandé le 11 , il devait être livré le 13. Un problème avec l'étiquette adresse au départ a retardé l'envoi. Prévu après pour le 16, il n'est arrivé que le 17 car il y a eu un problème de tri chez Chronopost 😏.

-semaine du 23 avril au 29 avril :


- cette semaine  30 avril au 6 mai :