samedi 19 mai 2018

Les Animaux en panoramique Justine Lagausie Raphaël Martin et l’Atelier Cartographik


Merci à Saltimbanque éditions de cette découverte.

DÉPLILIVRE, UNE EXPÉRIENCE DE LECTURE AUSSI ORIGINALE QUE SPECTACULAIRE

Le lecteur déplie les pages à son rythme pour faire apparaître une grande fresque visuelle fourmillant de détails colorés et de contenus pertinents, amusants et parfois déconcertants.

Un voyage passionnant au cœur du règne animal à travers 8 dépliants pour une découverte progressive de tous les secrets de la faune.

La découverte du monde animal sous un angle novateur et ludique, une source inépuisable de pistes pour affûter la curiosité des lecteurs, petits ou non !

50 VIDÉOS INCROYABLES pour observer les premiers mois d'un bébé kangourou ou l'éclosion d'œufs de tortue, regarder, à l'abri l'attaque du Casoar, l'oiseau le plus dangereux du monde, admirer des camouflages extraordinaires...

Un livre qui se déplie sur plusieurs pages pour un même thème.
Des thèmes originaux : sauve qui peut, chacun sa maison, qui mange quoi, paroles d'animaux ...
Il y a aussi une partie consacrée aux animaux disparus ou menacés et donc un côté écologique avec la bio-diversité.

Ce livre permet d'appréhender la faune de manière différente et ludique et aussi connectée avec des QR-codes pour visionner des vidéos.


vendredi 18 mai 2018

Le Corps Humain en panoramique Justine Lagausie Raphaël Martin et l'Atelier Cartographik



Merci à Saltimbanque éditions de cette découverte.

DÉPLILIVRE, UNE EXPÉRIENCE DE LECTURE AUSSI ORIGINALE QUE SPECTACULAIRE

Le lecteur déplie les pages à son rythme pour faire apparaître une grande fresque visuelle fourmillant de détails colorés et de contenus pertinents, amusants et parfois déconcertants.

Le corps humain en panoramique, ce sont 8 dépliants pour une découverte progressive de tous les secrets de notre organisme : les organes sont passés au scan, les 5 sens sont décortiqués, la digestion mise en image étape par étape, les statistiques et chiffres du corps révélés !

32 VIDÉOS POUR UN ACCÈS IMMÉDIAT À DES INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES ET DES ANECDOTES INCROYABLES !

Des vidéos pour observer un éternuement au ralenti, plonger au cœur de l'épiderme, comprendre le fonctionnement des neurones miroirs...

Un livre qui se déplie à chaque thème sur 8 pages.

Dans chaque thème, on a des anecdotes, des schémas, des comparaisons avec des choses du quotidien : par exemple la digestion où l'on a les différentes propriétés d'un aliment, son apport schématisé dans des camions ... qui arrivent dans notre bouche (l’œsophage est un tapis roulant).

Les thèmes sont diverses et variés, originaux : le corps en chiffre, le héros c'est toi..
Il y a aussi QR codes pour regarder des vidéos sur chacun des thèmes proposés.

Un concept original, innovant, bien ancré dans notre société connecté.


Rue des Tempêtes Tome 1 Menace sur la ville Fanny Gordon


Merci aux éditions Slalom de cette magnifique découverte.

Tome 1 : Menace sous la ville
Deux choses viennent perturber le quotidien de Valentine, 12 ans, et de ses voisins : l'arrivée de Félix et sa famille dans l'appartement vacant depuis qu'il s'est passé ce qu'il s'est passé et le début de travaux juste à côté de l'immeuble. Si Félix se révèle être un ado charmant, Valentine, détective en herbe, sent qu'il lui cache un lourd secret. Quant aux travaux, surprise, il semblerait qu'on ait retrouvé les vestiges d'une ville gauloise ! Et cette découverte pourrait bien menacer la vie paisible de ce drôle d'immeuble, qui a peut-être été bâti sur une partie des vestiges et qui devient alors un obstacle à la poursuite des fouilles...

Un magnifique roman jeunesse mêlant rebondissements, aventures et mystère.

Valentine vit 1 rue des Tempêtes dans un immeuble où tous les habitants se connaissent et forment une communauté soudée.
Une nouvelle famille arrive, un chantier débute tout à côté de leur immeuble et réserve bien des surprises.

J'ai adoré ce roman jeunesse.
Les personnages prennent la parole chacun leur tour avec Valentine comme narratrice principale. Cette narration permet de bien connaître tous les habitants du 1 rue des Tempêtes et aussi de bien appréhender l'atmosphère qui règne dans cet immeuble.
Valentine a presque 13 ans (c'est important pour elle), elle est curieuse de tout et de tout le monde. Elle nous entraîne dans sa vie comme si nous y étions. Sa narration est celle d'une ado : c'est frais, léger, un brin de drôle.
Il y a aussi Pénélope, qui ressent les ondes positives ou négatives des lieux, elle est aussi voyante à ses heures. Elle aussi prend la parole et donne au récit un côté plus sombre car elle a souvent peur de ce qu'elle pressent.
Ce mélange avec la narration de Valentine nous donne un récit addictif, plein de mystère, d'amitié, de complicité, de solidarité entre tous les habitants du 1 rue des Tempêtes.

Il y a donc de jolies valeurs développées ici à travers cette communauté de voisins soudés et qui se réunissent régulièrement tous ensemble.

Ce roman jeunesse devrait plaire sans complexe aux lecteurs ados par son côté mystère, aventure et aussi cette belle amitié, complicité que nous découvrons entre tous les habitants du 1 rue des Tempêtes.
Un excellent roman jeunesse, je vous le conseille, j'adore.


jeudi 17 mai 2018

C'est une pastèque ? Pierre Charentus


Merci aux éditions Margot de cette découverte.


Vous vous demandez ce que peuvent bien se raconter Miranda le chameau et Jean-Michel l'oie lorsqu'ils se croisent ? Vous avez toujours rêvé d'assister à la rencontre entre Zorro et un type déguisé en le mont Blanc ? Alors ce livre est fait pour vous ! Interrogations existentielles, discussions autour du pâté végétal, tranches de vie et aventures épiques... Plongez les yeux fermés dans ce bain d'humour et de poésie !

Des calembours, des gags et encore des calembours.

Comme le dit l'auteur en introduction : "De quoi parle ce livre ? Je ne sais pas trop. "
Eh bien, je ne sais pas trop non plus comment faire ma chronique tant ce livre est une succession de gags aux dessins simples, simplissimes mêmes. On a des situations simples et burlesques à la fois.
Il y a une continuité dans les personnages qui reviennent régulièrement, comme certains sketchs avec quelques différences sur les jeux de mots.

Que dire d'autres : que mon ado de fiston nous a beaucoup parlé de cette BD en citant des scènes qui l'ont fait sourire parfois mais souvent l'ont laissé pantois sur l'humour qu'elles portent.


Après tout Jojo Moyes


Merci aux éditions Milady de cette magnifique découverte.

Il y a tellement de versions de soi qu'on peut choisir de faire éclore. Longtemps, mon avenir m'a paru tout tracé, affreusement banal. Mais un homme qui refusait d'être une version diminuée de lui-même m'a appris qu'on a toujours le choix. Alors le moment était venu de choisir : je pouvais être la Louisa Clark de New York ou la Louisa Clark de Stortfold. Ou encore une autre que je n'avais pas encore eu l'occasion de rencontrer. L'essentiel, c'était de ne pas laisser les autres choisir à ma place laquelle de ces Louisa j'allais devenir. Il y a toujours une façon de se réinventer.


Quand Lou s'envole pour New York, elle est certaine de pouvoir vivre pleinement cette aventure malgré les milliers de kilomètres qui la séparent de Sam. Elle rejoint la très fortunée famille Gopnik, se jette à corps perdu dans son nouveau travail, et découvre les joies de la vie new yorkaise. C'est alors que sa route croise celle de Joshua, un homme qui éveille en elle des souvenirs enfouis. Troublée par cette rencontre, Lou s'évertue à rassembler les deux parties de son coeur séparées par un océan. Mais les lourds secrets qui pèsent sur elle menacent de faire voler en éclats son fragile équilibre. Le moment n'est-il pas venu de se demander qui elle est vraiment ?

Ce roman est un bonbon acidulé dont on se délecte jusqu'à la dernière page.

On retrouve ici Louisa à New-York, travaillant comme assistante pour la femme d'un riche new-yorkais.

Louisa a toujours le coeur sur la main. Elle pense régulièrement à ce que Will lui demandait de faire : profiter de la vie, faire de nouvelles expériences.
Notre Louisa est son grand coeur, qui se laisse piéger par ceux à qui elle a donné son amitié, préférant être blessée, trahie que révéler une confidence qui la dédouanerait.

Il y a aussi Sam, l'ambulancier, leur relation à distance, résistera-t-elle?

Ce roman a plusieurs phases et  chacune d'elles est un pas en avant pour Louisa, pour qu'elle découvre ce à quoi elle aspire pour elle-même.  Elle sait prendre soin des autres et adore ça , il faut aussi qu'elle pense à elle.
Ce troisième tome est l'aboutissement de ce cheminement. Louisa se découvre peu à peu et surtout découvre ce à quoi elle veut se consacrer pour être heureuse.

Plus les pages défilent, plus on aime ce roman et apprécie le personnage de Louisa. Ses décisions finales nous font vibrer.
J'ai dévoré ce roman.

Ce troisième volet est aussi bon si ce n'est plus que le premier. Il permet aussi d'apprécier encore plus le deuxième tome qui est un passage obligé pour aboutir à ce final.

Je vous conseille cette saga, vous découvrirez la magnifique plume de Jojo Moyes, un personnage Louisa atypique, le coeur sur la main que l'on apprécie un peu plus à chaque page, à chaque tome.


mercredi 16 mai 2018

Clotaire et son slip ont cru apercevoir un gros yéti ! (et ne font pas trop les malins) Anne-Fleur Drillon Etienne Friess


Merci à LP conseils et à Margot éditions de cette lecture.

Clotaire et François forment les Super-Héros 2000. Et qui dit super-héros dit gadgets de super-héros ! Le hamster en slip et le pigeon en short se mettent donc en quête d'un inventeur. 
Concepteur du pistolet démultiplicateur de bestiole et du jetpack à propulsion ionique pour rongeur pas trop lourd, Phil la musaraigne est le candidat idéal! Mais voilà qu'il disparaît dans des circonstances hyper-mystérieuses. Seul indice: une gigantesque empreinte de pied à deux pas de sa maison... 
Accompagnés d'un crapaud gras, d'un ver de terre, d'une mouffette (à ne pas confondre avec une mou e) et d'un hérisson, Clotaire et François partent à la recherche de Phil la musaraigne. Quels terribles dangers devront-ils affronter ? Retrouveront-ils l'inventeur entier ? En route pour de nouvelles aventures décoiffantes !

L'histoire drôle d'un hamster et d'un pigeon qui se prennent pour deux super-héros.

Un récit à l'image de son titre, plein d'humour, de jeux de mots "un peu gras", j'ai envie de dire : ils m'ont fait penser à ceux que peut faire mon ado de fils.
Il faut dire que ce roman illustré l'a pas mal intrigué avant lecture et après lecture même s'il nous a dit c'est "bof-bof" : la façon dont il parle, montre qu'il en a apprécié l'humour.

Oui, on se régale de la naïveté de François le pigeon, de son manque de culture. Clotaire le hamster est un brin plus intelligent mais lui a aussi ses lacunes qui nous font beaucoup sourire.

L'aventure est simple, pleine de rencontres . Elle est décrit sur un ton guilleret et plein d'humour, de celle qu'apprécie les ados.
Les illustrations sont à l'image du texte, tout aussi burlesques.

Un roman illustré qui devrait plaire aux ados pour son humour décalée.


le Temps des râteaux Hervé Mestron


Merci à l'auteur et aux éditions Zinedi de cette découverte.

Édouard, boutonneux, en mal de filles, est accroc aux jeux vidéo. Obéissant au médecin qui lui prescrit de la marche à pied, Édouard va accepter un job de promeneur de chiens. C’est ainsi qu’il rencontre Princesse Butterfly, un Yorkshire du sixième arrondissement, avec qui il va tisser une relation assez particulière. En effet, le chien lit dans ses pensées comme lui-même lit dans les pensées du chien. Et peu à peu, l’animal va le coacher et lui expliquer comment s’y prendre en amour. D’abord réticent, voire mal à l’aise à l’idée d’écouter les conseils d’un clebs, Édouard va peu à peu jouer le jeu et affiner sa technique d’approche auprès de Nicoline, une copine de classe dont il est secrètement amoureux. Mais si les premiers résultats sont prometteurs, la suite l’est nettement moins…

Un roman léger, frais, drôle sur un ado comme les autres ou presque.

Ce roman est le récit de la vie d'un ado accro aux mondes virtuels qui va essayer de se désintoxiquer : Edouard va devenir promeneur de chien.

Nous sommes dans la tête d'Edouard. On sent l'ado, le vrai : désœuvré, écœuré par le monde, vivant que pour ses amis virtuels. Ses promenades avec Princesse Butterfly vont le faire réfléchir, toujours à la manière d'un ado : des pensées décalées, un peu exhaustives parfois, un comportement entier. C'est tout ou rien quand il essaie de flirter avec Nicoline.

J'ai beaucoup souri à la lecture de ce roman. J'ai aussi beaucoup apprécié le côté touchant des réflexions d'Edouard envers sa mère et la vie sociale de cette dernière. On voit bien qu'Edouard n'est pas aussi superficiel qu'il ne laisse parfois paraître surtout en début de roman.

Un roman frais,plein d'humour qui devrait sans peine plaire aux ados qui se reconnaîtront  ou reconnaïtront certains de leurs camarades dans le personnage d'Edouard.


mardi 15 mai 2018

Les filles de la pluie Jérôme Leroy



Merci aux éditions Syros de cette belle découverte.

Dans un monde où le soleil n'existe plus, l'espoir a-t-il vraiment disparu ? 
Ces derniers temps, Malika rêve du soleil. Pourtant, elle n'a jamais vu en vrai cette immense boule chaude et jaune car à V-341, il pleut depuis des siècles... Enfin, c'est ce qu'on dit. Ce monde est très réglementé, alors Malika garde pour elle toutes ses questions, même si son quotidien lui semble de plus en plus oppressant. Surtout depuis qu'un inconnu la surveille, dans la rue, le visage caché sous une capuche... 

Une magnifique dystopie jeunesse.

Malika et Chloé vit dans un monde où le soleil n'existe plus tant la couche de nuages est épaisse et la pluie incessante. Pourtant, Malika rêve du soleil qu'elle n'a jamais vu.

On découvre un monde triste, gris de nuages , de pluies toxiques et aussi gris par la vie que les habitants mènent. Ils sont surveillés et au moindre écart amenés dans des Centres-Médicaux.

J'ai adoré ce roman. La plume de Jérôme Leroy est très agréable, addictive. Je suis pourtant frustrée (c'est l'adulte qui parle ici), j'aurai aimé un peu plus d'action dans le final. Je comprends bien que ce n'est pas vraiment utile, on peut nous même imaginer ce qui se passerait. De plus, ce roman étant proposé dès 11 ans, cette fin suffit à nous donner un excellent roman jeunesse.
On a un univers original, une vie triste pour ses habitants et les questions que se posent continuellement Malika nous donne un roman très bien construit.

Une excellente dystopie jeunesse avec un côté bouleversement écologique qui fait réfléchir à notre avenir.

Un magnifique roman que le jeune lecteur (dès 11 ans) va énormément apprécier grâce à ce monde original, proche du nôtre et de ses deux jeunes filles curieuses du monde d'avant le Grand Bouleversement.

Mock Boys Marie Leymarie



Merci aux éditions Syros de cette lecture.

On rêve tous de percer la carapace de ceux qui nous fascinent. 
Un roman bluffant de vérité. 
MOCK / Définition
1. Verbe : se moquer, tourner en dérision
C'est ce que savent si bien faire Raoul et Baptiste, les garçons cool du lycée, drôles, à l'aise, désinvoltes. Ils ont fait le pari de sortir avec le plus de filles possible, sans se laisser prendre par l'émotion, sans jamais s'attacher. Car ils ne croient qu'en l'amitié.
2. Adjectif : faux, factice
Et si la désinvolture n'était qu'une posture ? Et si leur pacte a priori indestructible était bouleversé par une rencontre ?

Un roman sur la recherche de son identité, de l'image que l'on donne.

Baptiste et Raoul sont meilleurs amis depuis des années.

Baptiste est le suiveur, Raoul le meneur.
Deux ados de 15 ans qui ne croient qu'en l'amitié, du coup ils butinent de filles en filles sans s'attacher. L'arrivée de Sandy va remettre en question la manière de voir les choses de Baptiste en particulier.

Un roman difficile à décrire sans spolier : l'auteur nous narre ici la vie de deux ados de 15 ans, de l'image qu'ils donnent aux autres en effaçant leur vraie personnalité pour le paraître et être cool.

Baptiste va se remettre en questions et se demander qu'il est vraiment. Pour Raoul, les choses se font différemment, devant l'attitude de son ami, on le sent de plus en plus septique sur ce en quoi il croit sans vraiment en prendre conscience.

Un roman à la plume addictive qui se lit tout seul, on s'attache facilement à nos deux protagonistes même si souvent Raoul nous agace. On a envie de savoir ce qu'au final ils vont retirer de tout ça. Et là, je suis un peu déçue, je pensais que la fin, la conclusion nous proposerait une prise de conscience plus profonde de qui ils sont .
Je pense que cette conclusion devrait plaire au public concerné, les ados, jeunes adultes par le fait qu'elle reste ouverte.

Une très bonne lecture sur les tourments de l'adolescence, la quête d'identité, de l'image que l'on donne aux autres. La fin me laisse par contre sur ma faim.


lundi 14 mai 2018

C'est Lundi. Que lisez-vous ? (299)


Cette semaine, j'ai terminé :


J'ai lu ensuite :


Je suis contente de ma semaine. Etant un peu moins fatiguée, j'ai pu lire plus et rattraper un peu de mon retard sur les livres jeunesses.

Je lis :


J'écoute toujours :


Ma prochaine lecture sera sûrement :



Et vous, que lisez-vous ?