samedi 7 juillet 2018

Les Héritiers tome 2 Le Prince brisé Erin Watt


Avis express

Reed Royal a tout. Il est beau, riche et possède une position sociale enviée de tous. Dans son école où ne sont admises que les familles de l'élite locale, les filles lui courent après et les garçons rêvent d'être comme lui. 

Et, pourtant, personne ne l'intéresse en dehors de sa famille. Mais ça, c'était avant l'arrivée d'Ella. 
Ce qui avait mal commencé à l'arrivée de la jeune protégée de son père se transforme en quelque chose de radicalement différent. Un besoin de l'avoir près de lui, de la protéger. 

Or, à cause d'une erreur idiote, Ella va s'éloigner. Le chaos s'installe chez les Royal, et le monde de Reed s'effondre. Ella ne veut plus avoir affaire avec lui. Elle pense qu'ils ne font que s'autodétruire. Et si elle avait raison ? Secrets, trahisons, ennemis. Des situations jusque-là inconnues pour Reed. S'il veut récupérer sa princesse, Reed va devoir lui prouver qu'il est un type bien.

Dans ce deuxième tome, on a le point de Reed la plus grande partie du roman puis celui d'Ella.
J'avais hâte de découvrir cette suite, tant la fin du premier m'a faite rager.  J'ai adoré ce tome.

Voir l'évolution des Royal, de cette famille grâce à l'influence d'Ella est un réel plaisir et ce n'est pas fini, je pense.
La romance se développe dans cet opus malgré les tensions encore très présentes. Il y a aussi toute intrigue autour d'Ella et ce qu'elle subit au lycée à cause de son passé de fille pauvre et de danseuse.

Comme pour le premier tome, la fin m'a donné envie de lancer le livre par la fenêtre et de me jeter sur le prochain opus.


vendredi 6 juillet 2018

Des papillons dans le coeur Petra Hülsmann


Merci aux éditions L'Archipel de cette belle découverte.

La vie de Lena est à son image : nette et rangée. Jusqu'au jour où, à la veille de ses 30 ans, alors qu'elle s'apprête à se marier, son fiancé Simon lui annonce qu'il est tombé amoureux d'une autre. Comme si ça ne suffisait pas, elle est virée de son travail suite à une étourderie.
Mais il en faut plus pour abattre la jeune femme. Pourtant, ses espoirs sont battus en brèche : elle qui espérait s'épanouir dans une agence de relations publiques, trouve un poste dans la petite librairie de son quartier, tenue par Otto, un vieil homme bougon.
Malgré ses efforts, elle n'est pas non plus du genre à faire tourner la tête des hommes... ce qui ne l'empêche pas d'éprouver un sentiment incompréhensible à l'égard de son colocataire Ben, véritable tombeur doté d'un ego surdimensionné. Luttant contre cette passion qui la dépasse, elle entame une relation avec Jan, un écrivain, qui remplit tous les critères qu'elle attend chez un homme. En apparence, du moins...
Décidément, pas facile d'avoir trente ans.

Un roman pétillant, léger, drôle parfois.

Lena vient de se faire larguer à quelques jours de son mariage. Elle va vivre chez son frère et meilleur ami Ben. Elle décide de devenir une nouvelle Lena.

J'ai adoré ce roman. Il m'a fait un bien fou tant parfois il est léger, drôle tout en traitant d'une thématique sérieuse : l'image de soi.

Lena est une jeune femme pétillante qui ne mâche pas ses mots. Ses éclats verbaux avec Ben sont des moments de pur bonheur. On adore les voir se chamailler, se chercher à longueur de temps.

Autour de leurs éclats, il y a l'avenir professionnel de Lena en jeu. Nous avons une Lena qui cherche encore ce à quoi elle est faite. Le hasard, l’impulsivité de Lena, son grand coeur vont lui faire découvrir un monde qu'elle va adorer. Et pourtant pour que les autres soient fiers d'elle, elle continue à chercher autre chose. Là aussi, l'auteur nous propose des scènes bien pimentées, burlesques.

J'ai adoré le final : la dernière scène résume à elle seule l'atmosphère de ce roman, l'ambiance électrique entre Ben et Lena.

Un excellent roman, romanesque, burlesque, frais à découvrir.

jeudi 5 juillet 2018

Love Simon Becky Albertalli


Merci à Hachette-Romans et à NetGalley de cette découverte.

Moi, c'est Simon. Simon Spier. Je vis dans une petite ville en banlieue d'Atlanta. J'ai deux sœurs, un chien, et les trois meilleurs amis du monde. Je suis fan d’Harry Potter, j’ai une passion profonde pour les Oréo, je fais du théâtre. Et je suis raide dingue de Blue.

Blue est un garçon que j’ai rencontré sur le Tumblr du lycée. Je le croise peut-être tous les jours, mais je ne sais pas qui c’est. On se dit tout, sauf notre nom. À part Blue, personne ne sait que je suis gay

Un beau roman sur l'acceptation de sa propre sexualité surtout pouvoir le dire aux autres.

Simon est gay, personne ne le sait. Il va être découvert par l'intermédiaire de mails qu'il échange avec Blue, un autre jeune homme gay. Simon va subir un chantage.

J'ai beaucoup aimé ce roman sans être un coup de coeur comme pour beaucoup d'entre vous.

Le personnage de Simon est attachant. On a envie de le suivre, le voir s'épanouir à travers les mails qu'il échange avec Blue est plaisant à découvrir.
Ce qui m'a le moins plu, ce sont les moments de vie de Simon avec ses camarades. J'ai trouvé que parfois ils apportaient peu de choses au récit et à la problématique développée ici. Ils sont là pour nous montrer que Simon est populaire, qu'il a une vie normale de lycéen.
Les moments avec sa famille sont plus marquants. Ils permettent de bien comprendre qui est Simon.
La fin m'a énormément plu.

Un très bon roman sur le coming out d'un lycéen.


mercredi 4 juillet 2018

Par A+B Laurie Delphis


Merci à La Condamine et Fyctia de cette belle découverte.

Un premier amour peut-il surmonter tous les obstacles ?

Lorsque Ben retrouve Angie quatre ans après leur séparation, il ne peut s'empêcher de se demander si la jeune femme éprouve encore des sentiments pour lui.

Leur histoire d'amour, construite autour de leur passion commune, la musique, s'était terminée abruptement lorsqu'Angie avait décidé de s'en aller sans explication un matin. Devenaient-ils néfastes l'un pour l'autre en s'aimant trop fort ? Se privaient-ils de leur liberté ?

Maintenant qu'ils ont mûri et trouvé leurs voies, aucun obstacle ne semble plus en mesure de les séparer. Du moins, c'est ce que Ben aimerait croire. Mais quand chacun a poursuivi sa route de son côté, est-il possible de ranimer la flamme de l'être aimé ?

Une romance complexe.


Ben a retrouvé Angie, l'amour de sa vie, après 4 ans sans savoir ce qu'elle devenait. Cette dernière est fiancée.

Une narration perturbante au départ et originale : elle est à la première personne. Le point le plus perturbant est que les deux personnages principaux s'adressent constamment l'un à l'autre en utilisant le "tu". Au début, on ne sent pas à l'aise avec cette narration, se sentant trop impliqué dans leur relation car  on a l'impression qu'ils s'adressent à nous. Puis très vite, on ne fait plus attention.

Du côté du récit, l'auteur nous propose une histoire complexe due au passé commun de Ben et Angie et aussi leur présent ainsi que les liens qui les unissent et leur sens du "sacrifice" pour l'autre. Ils ont beaucoup de choses à régler. L'auteur ajoute à ça des éléments qui viennent perturber leur bonne volonté et nous tiennent en haleine.

Une excellente romance à la narration originale, à découvrir.


Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique Balli Kaur Jaswal


Merci aux éditions Belfond de cette belle découverte.

Généreux, émouvant et épicé, un roman qui questionne avec originalité et force la place des femmes orientales en Occident, leurs tiraillements entre traditions ancestrales et désir de liberté.
" Association sikhe recherche animatrice pour atelier d'écriture réservé aux femmes. " La bonne aubaine pour Nikki, Londonienne de vingt-deux ans, en quête désespérée d'un petit boulot.

Mais alors qu'elle pensait former des apprenties romancières, Nikki se retrouve face à un public inattendu : une dizaine d'Indiennes, de tous âges, majoritairement veuves, souvent analphabètes et dotées d'une imagination très, très fertile. Écrire ? Pensez-vous ! Elles, ce qu'elles veulent, c'est raconter : le choc culturel, la vie de famille, l'éducation des enfants. Raconter encore l'amour, le sexe et tous ces fantasmes enfiévrés qui leur traversent si souvent l'esprit. Raconter aussi la solitude, la soumission aux hommes, la violence, parfois.

Alors que la fréquentation de ce club débridé augmente de semaine en semaine, Nikki s'interroge : comment porter ces histoires au-delà des murs de la maison de quartier ? La jeune étudiante a une idée. Mais libérer la parole des femmes n'est jamais sans danger... 

Ne vous arrêtez pas au titre, ce roman est magnifique avec quelque chose de profond, réel incarné par le personnage de Nikki.

Nikki va donner des cours à des veuves pour la plupart analphabètes et qui ont une imagination débordante. Oui, nos veuves, les élèves de Nikki écrivent des histoires érotiques. Elles m'ont souvent fait sourire et même rire avec leurs réparties et leurs histoires.

Il y a aussi ici la découverte d'une communauté de ses traditions. Pour Nikki , on a aussi ici un parcours initiatique, une quête de soi. Elle doit apprendre à se sentir à sa place dans cette société britannique tout en étant indienne. Pour Nikki, deux façons de vivre, de penser s'opposent : la modernité et le traditionaliste.
L'auteur nous propose aussi un petit côté thriller, suspense avec le mystère autour de la mort de Maya. Il y a aussi une petite romance qui aide Nikki.  On a aussi des tensions familiales et bien d'autres choses.

Vous voyez ce roman mêle allègrement les genres pour notre plus grand plaisir.
J'ai adoré voir évoluer Nikki, perdre  ses a-priori sur sa communauté, trouver enfin ce qu'elle veut faire de sa vie.

Ce roman est magnifique. C'est un parcours initiatique pour Nikki qui cherche sa place dans sa famille, sa communauté, dans sa vie. Les nouvelles érotiques écrites par les veuves sont un plus qui donnent de la légèreté au récit et permettent des pauses pleines de sourires et aident Nikki à comprendre que ses femmes ne sont pas différentes d'elle et l'aident à mieux comprendre sa communauté.


mardi 3 juillet 2018

Bilan lectures juin 2018



J'ai lu au cours du mois de juin :


J'ai écouté :



Et vous, quel est votre bilan?

La meute de Mervent tome 3 Laura Black



Merci aux éditions Sharon Kena de cette belle découverte.

L’existence s’est chargée d’enseigner à Cassandre, sentinelle de la meute Ténébris, qu’il faut frapper la première pour survivre. Farouche et indépendante, elle vit en marge de son clan, perpétuellement sur ses gardes.
Aussi la tueuse impitoyable n’apprécie-t-elle guère la mission que lui confie son alpha. Ce dernier, déterminé à soumettre la meute de Mervent, exige qu’elle investisse le camp adverse en séduisant Luc, jeune mordu au contrôle encore fragile.
C’est à reculons que la jeune femme embarque pour l’île de Tréhant afin d’assister au mariage de l’alpha des loups blancs. Car, elle le sait, ce qui l’attend là-bas pourrait bien remettre en question les fondements même de son existence.
Et si elle-même s’insurge contre cette vérité, sa louve trépigne d’impatience à l’idée de revoir un certain loup…

Un loup dont les jours sont désormais comptés…

Un troisième tome plein de rebondissements et de nouvelles découvertes.

Cassandre, sentinelle d'Ismaël, se voit confier une mission pour déstabiliser la meute de Mervent mais Cass trouve son âme soeur.

Contre toute attente alors que j'attendais ce tome avec impatience, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire. Peut-être du au fait que le début est centré sur la meute d'Ismaël et ses sombres desseins. On est du côté des méchants et c'est très politique avec les différentes alliances et les relations qu'entretient Ismaël avec les membres de sa meute. Erik, Alyssa et le reste de la meute de Mervent m'ont manqué.

Après un quart du roman, je suis complètement entrée dans le récit au moment où les choses se précipitent et de nouvelles énigmes apparaissent et que l'action commence vraiment.
A partir de là, j'ai adoré ma lecture et ce que j'ai découvert. L'auteur étoffe son univers avec de nouveaux personnages  et de nouvelles dispositions que l'on découvre plus en profondeur sur des personnages que l'on connaît . Du coup, on s'attache à eux et on a envie d'en apprendre plus comme pour Charles. Il y a aussi la nièce de Cass, Ollie, qui m'intrigue. J'ai l'impression que derrière la petite louve insignifiante se cache du potentiel dont un tout simple que l'on aperçoit ici, faire fondre les personnages masculins.
Le personnage de Mia et ce que je pressens autour d'elle et Cass me donne envie d'en savoir plus sur elle et son clan.

Malgré un début chaotique pour moi, j'ai adoré ce troisième tome où l'univers créé par l'auteur s'étoffe encore et donne envie de découvrir plus en profondeur certains personnages.


lundi 2 juillet 2018

C'est Lundi. Que lisez-vous ? (306)


La semaine dernière, j'ai fini :


J'ai terminé d'écouter :


Ma chronique ici .

J'ai lu  :



Je lis :



J'écoute :



Ma prochaine lecture sera sûrement :


Et vous, que lisez-vous ?