samedi 1 septembre 2018

Bilan lectures août 2018


Ce mois ci, j'ai lu :



J'ai écouté :



Je suis contente, je ne pensais pas avoir lu autant.

Et vous, quel est votre bilan ?


vendredi 31 août 2018

Mon cahier Montessori de lecture Marie Eschenbrenner Sabine Hofmann



Merci aux éditions Nathan de cette découverte.

Un cahier à compléter et à découper pour lire ses premiers mots.
Un cahier avec 3 pages d'autocollants pour manipuler ses premiers mots selon la pégagogie et la progression du matériel de lecture Montessori, dès 3 ans.

Conçu par deux éducatrices Montessori, ce cahier propose à l'enfant de s'amuser avec les tout premiers mots, faciles à déchiffrer.
Ces mots ont été choisis précisement parce qu'ils éveillent la curiosité de l'enfant, renforcent sa confiance en lui et l'invitent à l'action :
- des mots à associer à des images : bus, arc, os, vis, moto, sac...
- des étiquettes à coller sur les objets autour de soi : bol, sol, lit, mur, porte...
- des ordres à réaliser : "ris", "dors", "parle", "lis", "recule"...
En collant des mots sous les images de son cahier, en posant des étiquettes sur les objets qui l'entourent, en lisant un "ordre" et en réalisant l'action demandée ... votre enfant prendra confiance et découvrira avec fierté qu'il est capable de lire !

Des étiquettes, des cartes à découper avec en illustration des objets du quotidien avec le mot écrit au dos. Les étiquettes permettent de chercher le mot correspondant à l'image, le mot au dos de la carte de vérifier si c'est juste.
Des étiquettes mots aussi à coller sur les objets de la maison correspondants.
Des planches pour découvrir les verbes d'action.

On trouve donc ici avec une technique très souvent utilisée en début de CP pour que l'enfant acquière un premier bagage de mots.


Les fureurs invisibles du coeur John Boyne



Merci aux éditions JC Lattès de cette belle découverte.

Cyril Avery n’est pas un vrai Avery et il ne le sera jamais – ou du moins, c’est ce que lui répètent ses parents adoptifs. Mais s’il n’est pas un vrai Avery, qui est-il ?
Né d’une fille-mère bannie de la communauté rurale irlandaise où elle a grandi, devenu fils adoptif d’un couple dublinois aisé et excentrique par l’entremise d’une nonne rédemptoriste bossue, Cyril dérive dans la vie, avec pour seul et précaire ancrage son indéfectible amitié pour le jeune Julian Woodbead, un garçon infiniment plus fascinant et dangereux.
Balloté par le destin et les coïncidences, Cyril passera toute sa vie à chercher qui il est et d’où il vient – et pendant près de trois quarts de siècle, il va se débattre dans la quête de son identité, de sa famille, de son pays et bien plus encore.
Dans cette œuvre sublime, John Boyne fait revivre l’histoire de l’Irlande des années 1940 à nos jours à travers les yeux de son héros. Les Fureurs invisibles du cœur est un roman qui nous fait rire et pleurer, et nous rappelle le pouvoir de rédemption de l’âme humaine.


Un très beau roman de vie, de société.

Cyril a été adopté. Ses parents adoptifs le lui rappellent constamment.

A travers l'histoire de Cyril et de sa vie, c'est l'évolution des moeurs des années 40 à nos jours que nous retrace  John Boyne et en particulier les mentalités autour des homosexuels dans cette Irlande très catholique des années 40 puis au fil des décennies. On découvre des bas et des hauts dans les mentalités sur ce sujet et sur le Sida.

A côté de Cyril, l'auteur nous propose des personnages hauts et en couleur comme ses parents adoptifs : Charles le banquier fraudeur, Maude l'écrivain qui ne veut pas du succès et de la notoriété que ses romans lui apportent. Il y a aussi Julian le coureur de jupon et meilleur ami de Cyril. On a aussi en arrière plan la mère biologique de Cyril qui est là comme une présence fantôme et amicale.
Tous ces personnages nous donnent des moments cocasses mais aussi des moments beaucoup plus difficiles.

Les fureurs invisibles du coeur est un roman de vie, un roman sociétale avec ses joies, ses peines et derrière l'évolution des moeurs autour  des homosexuels.



jeudi 30 août 2018

La nuit étoilée Eve Herrmann Roberta Rocchi



Merci aux éditions Nathan de cette découverte.

Les aventures quotidiennes de Liv et Emy, deux petites filles pleines de curiosité et d'imagination
L'histoire : Liv a fait un terrible cauchemar. Elle trouve refuge dans les bras de son papa, qui pour la rassurer, improvise une leçon d'astronomie sur le balcon. Réveillée par leurs voix, Emy les rejoint pour admirer les étoiles.
A la fin de l'histoire, une activité Montessori à faire à la maison : fabriquer un projecteur de constellations.

Dans la pédagogie Montessori les premières histoires à proposer à l'enfant doivent être inspirées de sa vie réelle et du monde qui l'entoure et non traiter de sujets imaginaires.
Le dessin doit être réaliste.
 



Un petit album tout simple pour découvrir la beauté du ciel

Cet album fait parti de la collection "mes petites histoires Montessori" .

Des textes courts par pages bien adaptés aux jeunes lecteurs.
Une typographie cursive mieux connu de l'apprenti lecteur lui permettant donc de mieux appréhender sa lecture.

En fin d'album, une petite activité pour créer à l'aide d'un adulte son propre ciel étoilé.

De jolies couleurs, bien dans le thème.

Un bel album.


Un été au chalet Catherine Girard-Audet


Merci aux éditions Kennes de cette belle découverte.

Pour la première fois de sa vie, Emma, dix ans et deux mois, doit passer trois longues semaines estivales loin de Léo, son grand frère adoré. Comble du malheur, ses parents ont loué un petit chalet dans le Bas-Saint-Laurent ! Heureusement, Emma traîne avec elle son petit carnet rouge pour relater tout ce qui marquera ces semaines chargées en émotions. Qui est ce garçon qui regarde la mer sans dire un mot ? Pourquoi les trois voisines ne l'invitent-elle jamais à jouer avec elles ? Et pourquoi la libraire du village la regarde-t-elle ainsi avec de gros yeux ?

Une jolie histoire sur la peur de s'éloigner de ses amis et de son frère.

Emma est triste, elle doit partir en vacances loin de ses amis et de son frère.

Un roman écrit en grands caractères pour une lecture facilitée.

Emma est un personnage attachant. Elle adore son frère. Elle est joviale. Elle va facilement vers les autres ce qui va lui permettre de faire des amis sur son lieu de vacances. Du coup de belles surprises l'attendent et la font mûrir.

Le style de l'auteur est simple, fluide. Le récit est écrit sous d'un journal, celui d'Emma. Ce point rend le récit très prenant.
On vibre avec Emma.

Une belle conclusion, pleine de tendresse. Emma a mûri.

Un très beau roman jeunesse en gros caractères permettant aux plus jeunes de lire ce roman très facilement

mardi 28 août 2018

Cinq ami(e)s au soleil Emma Sternberg


Merci aux éditions L'Archipel et Lp Conseils de cette belle découverte.

Quand Linn surprend son fiancé dans les bras de sa meilleure amie, elle est désespérée. Au même moment, elle apprend que sa lointaine tante Dorothy lui lègue une maison dans l’État de New York.
Linn traverse aussitôt l’Atlantique pour découvrir, dans les Hamptons, la grande demeure au bord de la mer, pleine de charme et un rien délabrée, qui désormais lui appartient.
Surprise ! Elle est encore habitée par les colocataires de tante Dorothy, cinq seniors complices qui aiment la vie et savourent chaque moment.
 
... cinq ami(e)s trouvés !
 

Adoptée par cette communauté atypique, Linn se laisse charmer par leur philosophie et leur humour. Et reprend doucement goût à l’existence.
Elle qui était décidée à vendre la maison pour empocher l’héritage se prend à douter. D’autant que Ted, le fils d’une de ses nouvelles amies, ne la laisse pas indifférente...

Un très beau roman sur le destin, les choix.

Linn surprend son fiancé dans les bras d'une de ses amies. Peu à près, elle apprend qu'elle hérite d'une tante au second degré aux Etats-Unis.

Oui, l'auteur reprend un thème couru : l'héritage de l'oncle d'Amérique.
Emma Sternberg en fait une magnifique histoire où Linn va apprécier d'être entourée, elle l'orpheline. Elle se retrouve aussi avec un dilemme inextricable.

Il y a ici un côté vintage avec les personnes qui habitent la maison dont hérite Linn ainsi que par la maison elle-même. Le récit reste moderne je vous rassure. Ce côté vintage renforce le côté appartenance à une communauté.

Il y a aussi un côté policier, mystère avec des recherches sur le passé de la tante de Linn.

Le passé, le présent, les responsabilités, les envies se mêlent allègrement dans le récit avec une quête d'elle-même pour Linn.

Un très beau roman frais, léger à découvrir.


lundi 27 août 2018

C'est Lundi. Que lisez-vous ? (314)


La semaine passée, j'ai terminé :


J'ai lu ensuite :


J'écoute toujours :


Je lis :


Ma prochaine lecture sera sûrement :


Dans les semaines à venir ( jusqu'au 15 septembre à peu près), je serai peu présente ici , sur vos blogs et les réseaux sociaux . Les garçons sont cette année tous les trois étudiants et chacun dans une faculté différente donc entre les derniers préparatifs et leurs installations je n'aurai pas beaucoup de temps .
Des chroniques sont programmées sur le blog pour cette semaine 😉.

Et vous, que lisez-vous ?