jeudi 18 juillet 2019

Princesse blessée J'avais 5 ans, ils ont tué mon enfance. Régina Ubanatu



Merci à Babelio et aux éditions L'Archipel de cette belle découverte.

Nigeria, 1965. Mary voit le jour dans un hôpital de brousse. A 3 ans, alors que la guerre se vit au Biafra, elle est évacuée vers un camp au Gabon. La maladie et la malnutrition ont fait des dégâts: elle ne peut plus marcher. Nul ne pense qu’elle pourra retrouver l’usage de ses jambes. Pourtant, elle montre un incroyable appétit de vivre.
A 5 ans, elle s’envole vers la France : un couple s’est propose de la parrainer. Après une suite d’ope rations et des années de retraduction, une nouvelle vie commence, non loin de sa famille d’accueil, avec ses frères et sœurs blancs.
De sa première enfance, Mary n’a que des souvenirs confus. Coup de tonnerre : a 12 ans, elle de couvre que ses parents vivent toujours, qu’elle a des frères et sœurs noirs et un autre prénom, Regina. Surtout, comme elle n’est pas citoyenne franc aise, l’administration exige son retour au Nigeria, auprès d’une famille qu’elle ne connaît pas et dont elle ignore la langue.
Comment sera-t-elle accueillie? Commence un difficile et courageux retour aux sources, une que te d’identité dont ce livre offre le récit.




Mary se retrouve séparer de sa famille dans un camp d'orphelins. Elle est malade et ne peut pas marcher. A 5 ans , elle est évacuée vers la France pour être soignée.


Ce récit est une histoire vraie, écrite par Mary elle-même alias Régina.

On découvre ici les conséquences de la guerre sur les populations civiles. L'intervention d'organisation extérieures ici encadrées par des religieux et leur sentiment de bien faire alors que rien n'est simple. On retrouve les mêmes travers en France : on est dans les années 60. Régina est dans un institut de soin. Elle est juste une malade et non un être à part entière pour l'institution.

L'écriture de l'auteur est simple et belle. Elle a la simplicité de l'enfance (alors qu'elle a écrit ce récit adulte) . Régina Ubanatu nous touche avec ses mots, son analyse des événements, son courage, sa force, sa détermination à vouloir savoir qui elle est, son angoisse quand la vérité est dévoilée.

On a ici une quête d'identité permanente pour Mary . C'est dur, angoissant pour Mary de ne pas savoir qu'elle est et de trouver sa place.

Un récit plein d'émotions simples, d'une enfance perdue à cause d'une suite d'événements et l'immobilisme de certains. C'est aussi la détermination d'une petite fille puis d'un ado et adulte à aller de l'avant.


2 commentaires:

  1. Wahou, une histoire vraie qui a l'air tellement forte et difficile ma belle...

    RépondreSupprimer
  2. Je n'aime pas trop les histoires vraies (ça me déprime beaucoup trop en général) mais ça devrait plaire à ma mère par contre !

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!