mercredi 2 octobre 2019

Les Amours illicites Philippe Séguy



Merci à Babelio et aux éditions Pygmalion de cette découverte.


Une bulle intemporelle hors de du monde, voilà où se construit la relation de Léa et Grégoire jusqu'à ce que la vie extérieure reprenne ses droits.

La lecture de ce roman nous fait nous sentir dans une bulle ouatée où il n'y a que Léa, Grégoire et leurs amours. J'ai beaucoup apprécié cette atmosphère dans la première partie du roman.
Dans la seconde moins, l'auteur essaie de faire éclater cette bulle. Je troue qu'il n'y parvient pas vraiment, il la fissure et le lecture ne sait plus quoi ressentir. On se sent tout bizarre à la lecture de la deuxième moitié du roman. On a toujours l'impression d'être dans cette bulle intemporelle tout en sentant l'extérieur s'immiscer. L'atmosphère en est tremblotante sans être franchement d'un côté ou de l'autre et je n'ai beaucoup moins apprécié. Je pense que j'aurais préférer quelque chose de plus dense, plus fort dans cette seconde partie.

J'ai un peu de mal à mettre des mots sur mon ressenti dans la dernière partie . Le style de l'auteur a perdu pour moi dans la fin sa poésie, il est plus haché sans l'être franchement.


2 commentaires:

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!