mardi 7 janvier 2020

Guess What tome 1 Ubik Abendesen



Merci à Babelio de cette lecture.

Contre l'injustice, le plus violent des anti-héros !
La métropole de Hasgar est traversée par une imposante muraille. Côté ouest, un immense ghetto, où terrorisme et misère font des ravages. Côté est, dans le centre-ville, de hautes tours ultramodernes, où vivent les riches et les dirigeants.

Dans le chaos du quartier pauvre, un nouveau héros fait son apparition. Armé d'une barre de métal, le visage caché sous un masque à gaz, les oreilles recouvertes d'un casque crachant de la musique, il sort de nulle part quand le désespoir est à son comble et écrase ses ennemis dans un déchaînement de violence compulsive. On l'appelle... Guess What !

Le gouverneur, qui ne peut laisser un tel élément perturbateur en liberté, fait appel à Nika, soldate d'élite, pour enquêter. Mais aussi aguerrie soit-elle, la jeune femme est loin d'imaginer les terrifiants secrets enfouis dans les bas-fonds de Hasgar...

Héros des opprimés ou monstre assoiffé de sang ? Découvrez qui se cache derrière le masque en plongeant dans l'univers sombre et sans espoir de Guess What !


Un manga qui utilise la théorie du ruissellement et on voit que celle ci ne fonctionne pas. La pauvreté s'est installée à Hasgar. Un nouveau super héros Guess What apparaît, nul ne sait qui il est et surtout ce qu'il est.
Un manga sombre qui nous décrit la violence acceptée sur les plus pauvres .
Ce tome met en place l'univers, la découverte du monde se fait de façon assez trépidante avec beaucoup de scènes d'action. Il y a aussi des scènes plus "calmes" qui amène à réfléchir sur ce mode de vie avec un ghetto et une quartier riche.
Les dessins sont à l'image de l'intrigue assez sombres et en mouvement.

Globalement, j'ai bien aimé ce manga mais il m'a manqué le petit truc en plus qui fait que l'on s'attache aux personnages et que l'on a envie de connaître la suite de leurs aventures. Avec Nika , la policière on a un début d'ébauche de ce sentiment d'attachement , il est vraiment infime d'où mon sentiment global de manque.
Si j'ai l'occasion, je lirai la suite pour voir si ce manque est comblé.


3 commentaires:

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!