mercredi 4 mars 2020

La Baie des Trépassés Jacques Mazeau



Merci aux éditions de L'Archipel de cette découverte.

Le cadavre d'une femme, les yeux bandés par une culotte, échoué à l'extrême pointe de la Bretagne : ainsi commence l'enquête criminelle du commandant Melville. Et le premier suspense de Jacques Mazeau, auteur de best-sellers régionalistes (La Ferme d'en bas).
Sous une pluie battante, col relevé, tête baissée, le commandant Malville descend vers la plage de la baie des Trépassés, proche de la pointe du Raz. Bel endroit pour un assassinat – par beau temps, du moins. Dire qu'il aurait pu y emmener Julie en week-end. Mais Julie l'a plaqué. C'est d'ailleurs pour ça qu'il a demandé sa mutation à Quimper.

Les hommes de la police technique et scientifique lui désignent un cadavre. Nue, sur le dos, jambes légèrement écartées, l'inconnue repose sur une couverture. Le visage boursouflé, les yeux bandés par une culotte, des ecchymoses et des éraflures sur tout le corps. Étranglée avec un filin, genre corde de piano. Enfin, détail incongru, ce tatouage sur son pubis épilé : un cœur ailé.

Crime de psychopathe ? Obscure vengeance ? L'enquête s'annonce délicate. Elle va mener Malville et Aude, sa collègue stagiaire, à s'intéresser aux musiciens des Vielles Folles, un groupe de rock breton, à des trafiquants de vidéos porno et au milieu des ligneurs, ces pêcheurs de bar qui risquent leur vie dans le raz de Sein...

Un suspense glacial et cinglant comme une tempête bretonne.

Que de suspects! Quel scénario !

Une enquête pour meurtre qui nous amène en Bretagne à la découverte d'un groupe d'amis unis par leur musique : du rock breton. Un  groupe aux moeurs dissolus, chacun est suspect.
Des personnalités hautes et en couleur, il est bien difficile pour nos deux policiers de démêler les ficelles de cette pelote aux milles visages.

De plus, nos deux enquêteurs ont aussi leurs soucis personnelles.

Une lecture rapide et fluide avec des chapitres courts qui donnent un rythme effréné comme la course à laquelle nos deux policiers sont soumis pour résoudre cette enquête.
Il y a aussi ici une pointe d'humour décalée bien appréciable avec les découvertes que l'on fait sur ce groupe. Du coup, rien n'est choquant ou presque.



3 commentaires:

  1. Eh bien, une histoire qui me paraît hyper rythmée et très prenante ma belle !

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas, mais ça a l'air d'une lecture bien prenante !

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!