mardi 10 mars 2020

On ne meurt pas à 5 ans Fadila Benhamed Roselyne Madelénat



Merci à Babelio et aux éditions de L'Archipel de cette découverte.

Le témoignage de Fadila, dont le fils Yanis a été frappé par un cancer à seulement 5 ans. Les allers-retours à l'hôpital, l'angoissante attente, les résultats médicaux... puis enfin la lumière au bout du tunnel, et la guérison de Yanis. Mais comment reprendre une vie normale après toutes ces années ? Un récit choc et émouvant.
À 5 ans, Yanis se voit diagnostiquer un neuroblastome : l'un des cancers les plus dangereux chez l'enfant. L'annonce de cette maladie frappe cette famille comme un tsunami. Un matin d'avril, le combat commence.

Pour la première fois, un livre expose les témoignages croisés d'une mère, d'un père et de leur fils. Comment chacun a-t-il vécu ces années ? De quelle façon le jeune malade, le couple des parents et la fratrie ont-ils résisté et fait mentir les pires pronostics ? De quelle manière s'en sont-ils sortis et où en sont-ils aujourd'hui ?

Au-delà des émotions et de la pudeur, ce récit nous plonge dans l'univers hospitalier : celui des enfants malades, de leurs parents, mais aussi de leurs soignants (chirurgiens, oncologues, infirmières, psychologues...) dont l'humanité et le dévouement forcent le respect.

Voici le récit d'une enfance cabossée et du combat de toute une famille. Un immense message d'espoir pour tous ceux qui sont confrontés à la maladie.

Un très beau témoignage fort et émouvant.
Un sujet dur : la maladie d'un enfant.

On découvre Yanis et son combat contre le cancer.
Ce récit est une analyse de la situation vécue par Yanis et non pas le déroulement des faits points par points.
J'ai beaucoup apprécié d'avoir tour à tour le point de vue de tous les protagonistes : les parents de Yanis, Yanis lui-même mais aussi l'équipe médicale. Un autre point fort appréciable, c'est que l'on a l'avant et l'après de la vie de Yanis et ses proches.
Le récit est une réflexion face aux événements, une description des sentiments éprouvés par Yanis et ses parents. Du coup, on ne peut qu'être pris dans le récit, touché par ce qu'ont vécu Yanis et ses parents.

J'ai toujours un peu peur quand je me lance dans la lecture d'un témoignage d'être déçue. Ici, j'ai été agréablement surprise par l'originalité de la narration : avec les points de vue des différents acteurs de cette période de la vie de Yanis, avec description de l'avant et l'après.


3 commentaires:

  1. Malheureusement, je ne suis pas particulièrement amatrice de témoignages ma belle...

    RépondreSupprimer
  2. Ca a l'air touchant, je ne connais pas

    RépondreSupprimer
  3. Je te comprends, la peur de lire ce livre surtout lorsqu'il s'agit d'enfant.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!