jeudi 9 janvier 2020

Hôtel des frissons A table ! Vincent Villeminot



Merci aux éditions Nathan de cette lecture.

2 heures du matin. Nuit noire. Quatre silhouettes sortent discrètement de l'Hôtel des Frissons. Leurs lampes-torches à la main, Margot, Tristan, Jean-Sans-Tête et Ernestine partent en expédition vers le cimetière de la ville...
Quelle idée ! Ne leur-a-t-on pas dit qu'ils risquaient de rencontrer de redoutables zombies ?
Dès 8 ans. 


Une folle aventure pour Tristan, Margot, Jean sans-tête et leur nouvelle amie.

Un opus trépidant du début à la fin : une course pour la vie.
Ce tome sera dans mes préférés de la série tant on ne s'ennuie pas d'un bout à l'autre.
Retrouver nos amis ets toujours un plaisir renouvelé.

Un opus qui ravira, je pense avec plus les fans de la série.


mercredi 8 janvier 2020

Mes copains, mon grand-père et moi Alyssa Hollingsworth



Merci à Babelio et aux éditions PKJ de cette belle découverte.

Un roman émouvant sur la vie d'un enfant réfugié... Un hymne à la famille, à l'amitié et à l'espoir.
Lorsqu'ils ont fui l'Afghanistan, Sami et son grand-père n'ont pas emporté grand-chose... à part leur rubab, un instrument de musique auquel ils tiennent plus que tout. Le jour où Sami se le fait voler, il se promet de le récupérer coûte que coûte... et le retrouve dans un magasin au prix de 700 dollars ! Sans un sou et avec seulement un mois devant lui pour réunir l'argent, le jeune garçon va pouvoir compter sur ses amis et sur un incroyable troc solidaire qui se met en place entre les enfants...

Une magnifique histoire faite d'amour, d'espoir et de grands cœurs.

Sami est désespéré. On lui a volé le rubab de son Baba. Il va devoir trouver de l'argent pour le racheter. Une course contre la montre commence.
Dans sa quête, Sami va rencontrer l'amitié, l'échange. Lui le réfugié va découvrir les deux faces, les deux visions qu'ont les autres de son statut de réfugié afghan, de rescapé. On entrevoit juste quelques brides de sa vie d’avant, de son péril à travers l'Europe. Elles sont suffisantes pour nous émouvoir.

Sami est un personnage touchant. Dès les premières lignes, on a envie d'être là pour lui, de le connaître et de l'aider à retrouver le rubab.

Les thèmes abordés ici sont actuels. Ils le sont de manière très simple, on est dans un roman jeunesse.  L'auteur a su ne dire que l'essentiel tout en nous touchant profondément. C'est très beau.

Un très beau roman émouvant .


mardi 7 janvier 2020

Guess What tome 1 Ubik Abendesen



Merci à Babelio de cette lecture.

Contre l'injustice, le plus violent des anti-héros !
La métropole de Hasgar est traversée par une imposante muraille. Côté ouest, un immense ghetto, où terrorisme et misère font des ravages. Côté est, dans le centre-ville, de hautes tours ultramodernes, où vivent les riches et les dirigeants.

Dans le chaos du quartier pauvre, un nouveau héros fait son apparition. Armé d'une barre de métal, le visage caché sous un masque à gaz, les oreilles recouvertes d'un casque crachant de la musique, il sort de nulle part quand le désespoir est à son comble et écrase ses ennemis dans un déchaînement de violence compulsive. On l'appelle... Guess What !

Le gouverneur, qui ne peut laisser un tel élément perturbateur en liberté, fait appel à Nika, soldate d'élite, pour enquêter. Mais aussi aguerrie soit-elle, la jeune femme est loin d'imaginer les terrifiants secrets enfouis dans les bas-fonds de Hasgar...

Héros des opprimés ou monstre assoiffé de sang ? Découvrez qui se cache derrière le masque en plongeant dans l'univers sombre et sans espoir de Guess What !


Un manga qui utilise la théorie du ruissellement et on voit que celle ci ne fonctionne pas. La pauvreté s'est installée à Hasgar. Un nouveau super héros Guess What apparaît, nul ne sait qui il est et surtout ce qu'il est.
Un manga sombre qui nous décrit la violence acceptée sur les plus pauvres .
Ce tome met en place l'univers, la découverte du monde se fait de façon assez trépidante avec beaucoup de scènes d'action. Il y a aussi des scènes plus "calmes" qui amène à réfléchir sur ce mode de vie avec un ghetto et une quartier riche.
Les dessins sont à l'image de l'intrigue assez sombres et en mouvement.

Globalement, j'ai bien aimé ce manga mais il m'a manqué le petit truc en plus qui fait que l'on s'attache aux personnages et que l'on a envie de connaître la suite de leurs aventures. Avec Nika , la policière on a un début d'ébauche de ce sentiment d'attachement , il est vraiment infime d'où mon sentiment global de manque.
Si j'ai l'occasion, je lirai la suite pour voir si ce manque est comblé.


lundi 6 janvier 2020

Bonne année 2020



Je vous souhaite une excellente année 2020 rempli de bonheur et de santé.

Le blog pour cette nouvelle année va continuer à tournée au ralenti. Dans les prochains jours, vous devriez avoir de nouvelles chroniques, j'essaierai aussi de vous faire les bilans de 2019 mais pas sûr que j'ai bien le temps. Donc comme depuis septembre, la priorité sera mise aux chroniques de livres que j'ai reçu en sp. Pour le reste , je verrai suivant le temps et l'envie que j'aurai. J'espère que malgré ce ralentissement vous serez toujours fidèles. Je vous en remercie par avance.
Bisous à tous