mercredi 5 février 2020

Miroir de nos peines Pierre Lemaitre



Merci aux éditions Audiolib de cette belle découverte.

Lu dans le grand du Prix Audiolib 2020


Avril 1940. Louise, trente ans, court, nue, sur le boulevard du Montparnasse. Pour comprendre la scène tragique qu'elle vient de vivre, elle devra plonger dans la folie d'une période sans équivalent dans l'histoire, où la France tout entière, saisie par la panique, sombre dans le chaos, faisant émerger les héros et les salauds, les menteurs et les lâches... Et quelques hommes de bonne volonté.
Il fallait toute la verve et la générosité d'un chroniqueur hors pair des passions françaises pour saisir la grandeur et la décadence d'un peuple broyé par les circonstances. Secret de famille, grands personnages, puissance du récit, rebondissements, burlesque et tragique... 
Le talent de Pierre Lemaitre, prix Goncourt pour Au revoir là-haut, est à son sommet dans ce dernier volet de la trilogie Les Enfants du désastre.

Une fois encore, Pierre Lemaitre donne par sa voix vie à ses personnages, avec un talent qui lui a valu déjà deux Coups de Cœur de l'Académie Charles Cros.



Une jolie épopée à travers la seconde guerre mondiale et la France.

Louise, 1940, se retrouve nue à Montparnasse après le suicide du Docteur devant elle.
En parallèle, on suit Raoul, militaire et Désiré, un homme aux multiples facettes.

Tout ce petit monde, nous fait découvrir la première phase de la seconde guerre mondiale : l'attente des premiers combats, la débâcle de l'armée française avec en parallèle les recherches de Louise .

On a ici un mélange des genres : des secrets de famille, la guerre, l'exode.
J'ai beaucoup apprécié les développements autour des événements de 1940 : une période peu décrite dans les romans sur cette période ou très vite. En toile de fond , la déroute de l'armée française donne un plus au roman, la quête de Louise semble impossible , irréaliste en cette période troublée et nous tient en haleine tant on se dit que tout cela risque de mener à rien.

On a aussi un côté mystère, aventure et un brin d'humour avec des personnages haut et en couleur comme Désiré en premier lieu, et aussi Raoul et les autres !
L'humour est porté par la voix de l'auteur qui lit ici le roman. Il sait parfaitement quand, où et comment mettre le bon ton pour faire ressortir tout ce qu'il a voulu faire passer dans son texte.

Un très beau roman, une belle épopée en cette année trouble qu'a été 1940. Une lecture faite par l'auteur qui nous permet d'être encore plus dans le récit et de sentir tout ce qu'il a mis dans ses personnages.




mardi 4 février 2020

Je suis venu de te chercher Hervé Mestron



Merci aux éditions Le muscadier Collection Rester Vivant de cette lecture.

Berlin 1961. David joue de la contrebasse, Tabea du violon. Ils ont tout pour être heureux, tout pour s'aimer, tout pour croire en un avenir radieux. Mais leur monde est soudain détruit par un mur qui s'élève entre eux. Un vrai mur de pierres qui sectionne la ville en deux. Pour rejoindre celle qu'il aime, David doit trouver un moyen de franchir cette muraille gardée par des soldats. Alors qu'il n'y croyait plus, un plan de dessine. Un projet fou, dangereux, révolutionnaire, mais assez puissant pour enfin passer de l'autre côté de la frontière...

Musique, mur de Berlin, skateboard, amour, interdit : cinq "mots" pour résumer ce livre. Ce récit est un savant mélange de ces thèmes.

Hervé Mestron nous amène ici à travers son héros David à la découverte des premières années de la RDA, la construction du mur de Berlin et aussi dans les premiers balbutiements de l'amour, une soif de liberté, d'envie de vivre pour David et sa passion pour le skate interdit à l'Est, de la musique dont certains grands musiciens sont interdits et la soif de liberté de David.
David est en quête d'autre chose que la répression, pouvoir ne pas être obligé de rester dans le rang.

Ce roman est un combat, une rébellion : celle d'un ado et aussi contre un système qui freine toute individualité, une soif de vivre , d'aimer ...