mardi 25 février 2020

Le bal des folles Victoria Mas



Merci aux éditions Audiolib de cette écoute.


Chaque année, à la mi-carême, se tient, à la Salpêtrière, le très mondain Bal des folles. Le temps d’une soirée, le Tout-Paris s’encanaille en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Ce bal « costumé et dansant » n’est rien d’autre qu’une des dernières expérimentations du docteur Charcot, adepte de l’exposition des fous.
Dans ce livre terrible et puissant, Victoria Mas choisit de suivre le destin de ces femmes victimes d’une société masculine qui leur interdit tout écart et les emprisonne. Parmi elles, Geneviève, intendante dévouée corps et âme au célèbre neurologue ; Louise, une jeune fille « abusée » par son oncle ; Thérèse, une prostituée au grand coeur ; Eugénie enfin qui, parce qu’elle dialogue avec les morts, est internée par son père.
Un hymne à la liberté pour toutes les femmes que le XIXe siècle a tenté de contraindre au silence.


Vue les nombreuses bonnes critiques de ce roman, je me suis empressée de l'écouter lorsque je l'ai reçu. Je suis assez déçue.

On suit Louise, Eugénie internée à l'hôpital de la Salpêtrière dans le service du Docteur  Charcot  et l'infirmière Geneviève qui s'occupe d'elles et va petit à petit douter des méthodes employées et de l'état de folles des patientes de ce service.
La plupart des jeunes filles internées ici ont juste un point commun : être des rebelles ou n’avoir pas eu de chance.  Elles sont enfermées dans des conditions dures qui rendraient n'importe qui fou. Leur seule joie est le bal annuelle.

Je ne sais pas trop à quoi je m'attendais mais pas à ça : tout est ici survolé à mon goût, le traitement de ces jeunes femmes, le bal, les interventions de Charcot, le ressenti des malades. On a ici surtout les doutes d'une infirmière et encore cela ne va pas très loin. Le tout manque de profondeur. De plus le récit qui semble à priori être un roman historique prend une tournure inattendue et peu convaincante.

La lecture d'Audrey Sourdive est à l'image du style de l'auteur lancinante.  Je suis revenue plusieurs fois en arrière pensant n'avoir pas tout compris. A la réécoute rien de nouveau à l'horizon !
Je me suis donc parfois ennuyée.

Ceci n'est que mon avis, ne vous arrêtez pas uniquement sur lui : ce roman a de très nombreuses bonnes critiques.