lundi 26 octobre 2020

Cannibale Danielle Thiéry


 Victime ou manipulatrice ? Vous avez des raisons d'avoir peur.

La nuit de la fête de la musique, une jeune fille est retrouvée au bord d'une route, incohérente et désorientée, incapable de dire qui elle est. Dans la forêt toute proche, un groupe de lycéens célèbrent le début de l'été, mais l'ambiance a du mal à décoller. Ils ont participé à une course d'orientation " sans portables ni objets connectés ", et deux d'entre eux manquent à l'appel. Personne n'a revu Roxane et Rafaël depuis le matin. À l'hôpital, l'inconnue apparue sur la route sort doucement de sa léthargie et livre au capitaine Marin ses premiers mots...

Un roman intense.

Danielle Thiéry nous livre ici une histoire d'une intensité sans commune mesure pour un roman adolescents.

Dès les premières lignes, le roman est addictif. On veut comprendre ce qui s'est passé : qui est la jeune fille qui a été agressée ? où est passé Raphaël ?

Les personnages principaux sont attachants. On crée de l'empathie avec eux surtout avec Marin et sa fille Olympe.

On découvre une enquête aux multiples  rebondissements, une affaire d'un machiavélisme sans pareil. 

La fin me laisse un peu sur ma faim. On a une impression de non fini, tout en se disant que tout ce qui pourrait être encore dit ne changerait rien aux conclusions. Un sentiment de frustration reste en terminant ce roman avec lequel je me suis régalée de bout en bout.


L'Héritage du Maître de Chaï Kristen Harnisch

 


Décembre 1917. Sarah Lemieux a 40 ans. La fille du maître du chai et son mari Philippe exploitent avec courage leur vignoble californien d'Eagle's Run. Mais la situation devient critique. Des ligues bien-pensantes veulent interdire le négoce du vin dans la région. Et depuis l'entrée en guerre des États-Unis, en juillet, nombre de jeunes Américains tombent sur les champs de bataille du Vieux Continent. À 21 ans, Luc, leur fils adoptif, a pris les rênes du clos Saint- Martin, dans le Val de Loire, là où Sarah a grandi. Il y fait la connaissance d'Ondine, 17 ans, qui s'est murée dans le silence depuis que les Allemands ont tué sa mère sous ses yeux. Luc entend lui redonner le goût de la vie, mais il est appelé sur le front... Sarah saura-t-elle une fois encore préserver les siens et l'héritage familial ? Après La Fille du maître de chai et Les Vignes de Sarah (L'Archipel, 2018 et 2019), Kristen Harnisch met à nouveau en scène Sarah et ses proches, en prise avec les soubresauts de l'histoire.

On retrouve nos personnages quelques années après "Les Vignes de Sarah". Ce tome se concentre surtout sur les enfants de Sarah et Philippe.

Luc est retourné en France pour s'occuper des vignes et du domaine familial. La Grande Guerre menace et donne un cadre à cette saga familiale. Même si la guerre n'est pas le thème centrale, tous ses aspects et conséquences sont bien décrits. Le roman en est à la fois dur et beau. On découvre le combat d'une famille pour ses valeurs avec ses espoirs et ses douleurs. 

De nouveaux personnages apparaissent. Ils apportent un côté attachant et de la profondeur au roman.

Kristen Harnisch nous livre ici un beau roman sous fond de prohibition américaine, de guerre en Europe. J'ai passé un agréable moment avec ce roman comme avec les précédents.