jeudi 7 octobre 2021

Adulte Air Rita Perse

 


Le problème des histoires sans lendemain, c'est qu'elles durent une éternité.

Je ne sais plus très bien quand tout cela a commencé. Je me souviens de notre rencontre à la librairie, mais pas de la date exacte. Je me souviens de notre premier baiser. C'était dans la rue, devant ma voiture, à quelques pas de chez lui. Il a posé ses mains autour de mon visage et m'a chuchoté son premier mensonge : N'aie pas peur, je ne te ferai pas de mal. Et puis il m'a embrassée. Quand ses lèvres ont frôlé les miennes, j'ai senti tout mon corps se vider. Comme lorsqu'on plonge de 10 mètres. Et sa langue qui cherchait la mienne, pendant que ses mains continuaient de réchauffer mon visage. C'était bon et effrayant. C'était peut-être ça le début. Ce premier baiser. La première page d'une histoire sans lendemain qui tourne en boucle dans ma tête comme une histoire sans fin.

Ce livre est né du compte Instagram @Adulte_Air, qui raconte les joies et les peines d'une femme confrontée à une passion indicible. Malgré le millier de phrases publiées sur le compte, il restait des choses à raconter. Tout l'amour qui se cachait entre les lignes de la censure d'Instagram. Cet amour, vous le lirez ici. Sans filtre et sans concession.

Un roman original, il est issu d'un compte Instagram où une jeune femme raconte son expérience de d'adultère : son infidélité, son amour pour l'autre.

Un roman qui se lit très vite, en effet, les "chapitres" font une page, parfois seulement quelques lignes ce qui donne un rythme effréné au récit. On ressent l'urgence, la peur, l'envie de cette femme de vivre à fond et profiter de cette relation. On sent que cette femme se découvre, s'épanouit à travers cet "interdit", tout en se posant de nombreuses questions sur elle-même.

Attention, ce roman est un récit érotique et risque de ne pas plaire à tout le monde. C'est très léger dans l'érotisme.

Grâce au rythme de la narration, je suis allée au bout sans difficultés. Je pense qu'autrement, j'aurai eu du mal à accrocher tant il y a plus de réflexions, de descriptions qu'une véritable histoire. De plus, j'ai trouvé que parfois c'était un peu décousu.


lundi 27 septembre 2021

Les portes perdues Seanan McGuire

 


Dans l'obscurité de leur chambre, sous leur lit, même derrière une armoire, les enfants descendent le terrier du lapin blanc et réapparaissent... ailleurs. Mais les pays imaginaires n'ont que faire de prodiges fatigués.

Nancy y a fait un tour, puis elle en est revenue. Les choses qu'elle y a vécues l'ont changée à jamais. Les élèves qu'Eleanor West accueille au sein de son école le savent d'ailleurs très bien. Chacun d'entre eux doit se réadapter à ce monde et finit souvent par chercher un moyen de rejoindre le lieu de ses rêveries.

Pourtant, dans cette institution qui existe pour les protéger, une ombre se cache derrière chaque pan de mur. Très vite, les meurtres s'enchaînent. Alors, pour survivre, Nancy et ses nouveaux camarades doivent trouver le coupable.


Un synopsis alléchant, un début embrouillé, une accélération et un fin rapide telle est la construction de ce roman.

J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire tant l'auteur au début du roman nous donne peu d'éléments pour comprendre l'univers où nous sommes plongés. Quand enfin, nous sommes imprégnés de l'univers, les choses s'accélèrent un peu vite à mon goût et deviennent intéressantes, tout en gardant un côté obscur autour de la finalité des mondes auxquels les personnages ont accès.

Le personnage principal Nancy laisse planer beaucoup de questions autour de son vécu dans son pays imaginaire. Ceci est le cas avec tous les personnages. Comme pour le reste du récit, il y a un manque de développement ici aussi.

Le roman est très court, j'ai ressenti un manque d'informations : c'est un tome 1, peut-être que le prochain sera plus complet et répondra mieux à mes interrogations sur cet univers à la Lewis Caroll.

Au final, je ne sais trop quoi penser : le début ne m'a ni plu, ni déplu , juste un manque d'informations. Le corps du récit m'a tenu en haleine et la fin arrive un peu trop vite à mon goût. Je reste donc sur ma faim.


mercredi 4 août 2021

La Fiancée Livre II Amoureuse Kiera Cass


 

Elle était promise à un avenir de reine.
Le destin en a décidé autrement.

Hollis Brite a tout perdu. De mystérieux cavaliers à la solde du roi Quinten ont massacré ses parents et son époux le soir de ses noces, transformant ce qui aurait dû être le plus beau jour de sa vie en un véritable cauchemar.
Désormais seule au monde, Elle décide de suivre sa belle-famille en Isolte, déterminée à venger les siens. Mais c’est sans compter sur la défiance du sombre Etan, qui ne cesse de la provoquer.
Hollis parviendra-t-elle à lever le mystère de la disparition des siens ? À la cour, les apparences sont parfois trompeuses, et son cœur lui-même pourrait la trahir…

Deux royaumes en guerre, un amour impossible...
Le second volet de la série La Fiancée, l’éblouissante romance royale de Kiera Cass, auteure de la série best-seller La Sélection.


Un second tome bien plus palpitant que le premier !

On retrouve Hollis au moment où nous l'avions laissé ce qui est très appréciable.

J'avais mis beaucoup d'espoirs dans ce tome et j'ai eu un peu peur d'être déçue. Bien au contraire, ce second opus est encore meilleur que ce que j'espérais. On a ici un flot de rebondissements, de bravoures, de complots , d'espoirs et de déconvenues qui nous tiennent en haleine d'un bout à l'autre du roman.

Au final, la trame dessinée par l'auteur est encore plus belle que ce que j'avais pu imaginer en terminant le tome précédent.

Une saga que je ne peux que vous conseillez, accrochez vous avec le début un peu lent du premier opus, l'attente est nécessaire en fait à l'histoire et nous permet d'apprécier encore plus le second tome.


La Fiancée Livre I Kiera Cass




Hollis Brite a grandi à la cour de Coroa, rêvant – sans trop y croire – d’attirer l’œil du jeune et beau roi Jameson, connu pour ses multiples conquêtes. Ce sont d’ailleurs peut-être cette fraîcheur et cette spontanéité qui valent à Hollis de conquérir le cœur du monarque…⠀

Alors que Jameson est sur le point d’annoncer leurs noces prochaines, l’arrivée d’un jeune noble en provenance d’un royaume voisin va changer la donne : attentionné et perspicace, il semble comprendre Hollis mieux que quiconque auparavant.⠀

L’avenir tout tracé de Hollis se retrouve soudain beaucoup plus incertain : renoncera-t-elle à un destin royal, quitte à se couper de ce qu’elle a toujours connu ?



Ayant énormément appréciée la série La Sélection de l'auteur, j'étais très curieuse de me lancer dans cette nouvelle saga.

Mon ressenti est moins enthousiaste que pour la précédente série de l'auteur.Le début de ce roman est très conte de fée sans nous faire vibrer et j'ai un peu de mal à apprécier Hollis et encore plus Jameson. Il faut attendre une bonne grosse moitié pour découvrir avec elle qui est vraiment Hollis et de là on a beaucoup d'événements qui s'enchaînent et me rendre très curieuse de la suite de cette saga.
Globalement, je trouve que les personnages ne sont pas assez fouillés, profonds. Pour Hollis, ce point est développé en dernière partie de roman et ce que l'on découvre d'elle nous promet je pense de beaux rebondissements dans le prochain opus.
En conclusion,un début un peu long et guimauve sans rien pour nous faire vibrer puis un dernier tiers où les événements se précipitent et donnent envie de découvrir ce que l'auteur nous a concocté dans le prochain tome.

lundi 12 juillet 2021

Pièta Daniel Cole

 


Le grand retour de Daniel Cole, auteur du bestseller Ragdoll.
Tuer est son art, vous serez son chef-d'œuvre...

Londres, hiver 1989.
Un corps est retrouvé dans Hyde Park par la Metropolitan Police. La victime a gelé dans une position pour le moins inattendue : celle du Penseur de Rodin. Mais quelque chose cloche dans son regard : ce bleu intense, perçant...
Quelques jours plus tard, nouveau crime. Cette fois, ce sont les corps d’une mère et de son fils que l’on découvre, réplique exacte de la Pietà de Michel-Ange.
Londres va bientôt se transformer en musée macabre, mais personne ne le sait encore…


Second roman de l'auteur que je lis et seconde fois que je me retrouve plongée dans une enquête originale et nébuleuse.

Originale par le fait que l'art la sculpture en particulier et l'histoire autour des statues tiennent une grande part dans la résolution de l'enquête.

Nébuleuse par sa narration et surtout la construction de cette dernière : une chronologie sur les jours de la semaine puis un bond dans le temps qui nous amène quelques années plus tard avec une impression de remise à zéro pour le lecteur mais aussi d'une certaine manière pour les enquêteurs. De plus, j'ai trouvé que ces derniers avaient peu évoluées dans ce laps de temps à part Winter.

L'auteur nous propose deux enquêteurs que tout différencie, Chambers a de l'expérience, Winter est une bleue; deux manières d'appréhender l'enquête. Chambers va souvent à l'encontre du protocole, de ses supérieurs, du système. Winter, elle, jeune venue dans la police veut suivre les règles tout en ayant une certaine admiration pour son aîné.

Ce point accentue la nébulosité ressenti à la lecture de ce roman. 

Il m'a manqué un petit quelque chose pour apprécier ce roman autant que Ragdoll, il y a un manque de clarté, de profondeur aussi chez les personnages qui font que je n'ai pas autant apprécié ce roman que le précédent.

Daniel Cole a su une nouvelle fois me surprendre d'un bout à l'autre par l'originalité de son intrigue, tout en laissant sur ma faim.

vendredi 28 mai 2021

Echange loft londonien contre cottage bucolique Beth O'Leary

 


AU PROGRAMME : ROMANCE ET HUMOUR ANGLAIS POUR UNE HISTOIRE DANS LA DROITE LIGNÉE DE JOJO MOYES.

Leena Cotton est épuisée. Ce n'est pas elle qui le pense, c'est son corps qui le lui dit. Son burn-out explosif en plein milieu d'une réunion capitale parle à sa place. Pour la peine, son employeur lui impose deux mois de congés qu'elle ira passer – en traînant les pieds – dans le cottage
de sa grand-mère, à la campagne. Elle aurait encore préféré mourir de surmenage que d'ennui...
Eileen Cotton a pris une décision : puisque son époux de toute une vie l'a quittée du jour au lendemain, elle a désormais le droit de vivre pour elle-même. Et pourquoi pas même... vivre
une relation charnelle passionnée, à 80 ans ? Mais dans son petit village du Yorkshire, les candidats au poste d'amant ne sont pas légion...
Un problème ? Une solution ! La grand-mère et la petite-fille n'ont qu'à échanger leurs vies. Eileen ira habiter dans la colocation de Leena à Londres, où les beaux messieurs pullulent,
tandis que Leena a pour mission de se reposer à la campagne et... de régler tous les problèmes qu'elle avait tenté jusqu'ici de mettre sous le tapis.
Avec quelques conseils pour apprivoiser la trépidante capitale d'un côté, et un ou deux trucs pour gérer les voisins intrusifs (ou excessivement séduisants) de l'autre, les aventurières devraient s'en sortir... N'est-ce pas ?


Un joli feeel good, original.

Deux personnages, deux générations : Leena et sa grand-mère Eillen, deux vies bien différentes, un drame, une belle dynamique de vie pour Eillen. Ce roman est tout ceci et bien plus encore, fait le sel de ce feel good plein de couleurs. On ne s'ennuie pas une minute avec nos deux femmes.

J'ai adoré le personnage d'Eillen, 79 ans, vive, généreuse. C'est quelqu'un qui donne de sa personne pour les autres. Avec Leena , j'ai eu un peu plus de mal, tout en l'appréciant. Elle est bosseuse et ne vit plus que pour son travail depuis le drame jusqu'au jour où elle craque. Elle aussi, veut être là pour les autres mais elle s'oublie et en restant têtue vis à vis de sa mère et la manière dont cette dernière gére son chagrin.

Eillen et Leena vont échanger leur logement, une expérience inattendue et si belle : un échange de vie, de téléphone, d'ordinateur, un dépaysement pour toutes les deux. Ce moment d'évasion va les faire réfléchir à ce qu'elles ont et n'ont pas , à ce qu'elles veulent pour l'avenir.

On suit alternativement nos deux protagonistes. C'est exaltant, curieux de découvrir en parallèle ce que chacune d'elle vit quasi au même moment en étant en partie dans la vie de l'autre.

Une belle histoire bien pimentée, qui donne envie de tenter l'expérience. 



lundi 5 avril 2021

Positive Camryn Garrett

 


Parce que tout le monde a droit à l'amour.

Nouveau lycée et nouveau départ pour Simone Garcia-Hampton : elle se fait de vraies amies, se voit confier la mise en scène de la comédie musicale de l'année et se rapproche de Miles, celui qui la fait fondre dès qu'il entre dans la pièce. Mais voilà, Simone est séropositive, et elle n'a qu'une peur : qu'on découvre sa maladie.
Lorsqu'elle commence à sortir avec Miles, elle sait bien qu'elle devra lui en parler, même si cette idée la terrifie. Mais bientôt, un message trouvé dans son casier la menace de tout révéler à l'ensemble du lycée si elle ne le plaque pas...
Simone renoncera-t-elle à l'amour pour protéger son secret ?


Un beau roman sur le VIH, les idées reçues, le regard des autres, sur l'adolescence et ses premiers émois amoureux.

Nous sommes dans la tête de Simone ce qui nous permet de bien appréhender toutes ses appréhensions vis à vis de sa maladie et de sa vie amoureuse et aussi de bien comprendre par quels sentiments elle passe et ce qu'elle vit au quotidien. Simone a conscience de ce qu'implique sa maladie pour les autres aussi de toutes les idées préconçues qu'ils peuvent avoir. Il lui est difficile de se confier et surtout de faire confiance. Elle se pose beaucoup de questions sur sa future vie sexuelle.

Tout au long du roman , on suit ses dilemmes, son questionnement et aussi son évolution. Simone est forte et va nous le prouver.

Un roman pour adolescent qui je pense répond à beaucoup de questions sur le sujet du sida et le vécu des malades et aussi sur leurs propres questionnements de leur vie de futurs adultes.

Une très belle lecture que je vous conseille.